mediacongo.net - Actualités - Procès 100 jours : Henry Yav reconnaît avoir ordonné le décaissement de 57 millions USD et 2 millions pour le compte Samibo et Husmal de Jammal



Retour Société

Procès 100 jours : Henry Yav reconnaît avoir ordonné le décaissement de 57 millions USD et 2 millions pour le compte Samibo et Husmal de Jammal

Procès 100 jours : Henry Yav reconnaît avoir ordonné le décaissement de 57 millions USD et 2 millions pour le compte Samibo et Husmal de Jammal 2020-06-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/yav_mulong_20_0124.PNG -

Invité à comparaître comme témoin et membre de la chaîne de la dépense ce jeudi 04 juin à l'audience du procès opposant le directeur de cabinet du Chef de l'État, Vital Kamerhe et consorts, l'ancien ministre des finances a affirmé avoir ordonné le décaissement de 57 millions de dollars et 2 millions dollars au profit des sociétés Samibo SARL et Husmal de Sammih Jammal, chargé de la construction des maisons préfabriquées.

"Je ne peux pas dire ici que le Directeur de cabinet était bénéficiaire de l’argent décaissé…l’argent a été payé à la société Samibo", a affirmé devant le juge l’ancien ministre des Finances.

Henri Yav Mulang a précisé que c’était sur base des courriers du directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, que les paiements étaient effectués en différentes étapes sous le sceau de procédure d'urgence.

Et à Vital Kamerhe de rétorquer que "si mes ordres étaient illégaux, le ministre n’allait pas suivre"

"A la demande du directeur de cabinet, j'ai demandé à la DGDA d'accorder une exonération à la présidence des maisons préfabriquées", a  ajouté Henry Yav Mulang.

Henry Yav a reconnu avoir utilisé avec la Banque centrale du Congo, une partie des réserves de change pour payer Samibo.

Pour ce qui est de sa participation au comité de supervision du programme d'urgence de 100 jours comme soutenu à la deuxième audience par Vital Kamerhe, Henry Yav a reconnu avoir été notifié qu'il faisait partie dudit comité. Il précise, par ailleurs, qu'il n'a pas participé aux réunions.

Pour sa part, Vital Kamerhe qui réitère qu'il n'est jamais intervenu dans la chaîne de dépense, dit toujours attendre qu'on lui dise " à quel moment les 57 millions ont atterri" dans ses poches.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
3290 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 02:47

MEDIACONGO POURQUEL INTERET .???? A TOUS LES LECTEURS ALLEZ DECOUVRIR LE SCANDALE DANS LA RUBRIQUE ECONOMIE DE MEDIACONG0 370 millions de DOLLARS sur les $800 millions de réserves de change ont financé le Programme d’urgence des 100 jours 04.06.2020,

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 02:28

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 57 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 57 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 05.06.2020 à 01:05

1./ Vital Kamerhe qui réitère qu'il n'est jamais intervenu dans la chaîne de dépense, 2/ "si mes ordres étaient illégaux, le ministre n’allait pas suivre" DE QUELS ORDRES S AGIT IL ALORS ?..

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 05.06.2020 à 00:43

Des marchandises bénéficiant de l' exonération d'en HAUT LIEU ne peuvent pas êtres bloquées à Dar Es SALAM qui du reste n'est PAS un poste frontière du Congo et meme si il l' était, sous prétexte que "l Etat n'a pas payé la douane"

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 05.06.2020 à 00:38

De part ses statuts la LA BANQUE NATIONALE est indépendante et ne reçoit PAS d'insruction de la part d'un ministre et n'a aucun DROIT de toucher aux réserves de CHANGE de la REPULIQUE et en plus pour un marché de gré à gré;

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 04.06.2020 à 20:18

Je crois que quelque part honnêteté intellectuelle et aussi tout simplement le bon sens doit nous conduire à reconnaître que si d'un côté le GOUVERNEUR DE LA BANQUE CENTRALE RECONNAÎT QU'IL A PAYÉ JAMMAL SUR DEMANDE OU ORDONNANCEMENT DU MINISTRE DE FINANCES QUI, DE SA PART RECONNAÎT AUSSI CETTE OPÉRATION LÀ, disons-nous que, la franchise demande de reconnaître que VK n'a fait que son travail du Directeur du Cabinet du Président.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 04.06.2020 à 20:06

Kiadi, c'est triste "Henry Yav a reconnu avoir utilisé avec la Banque centrale du Congo, une partie des réserves de change pour payer Samibo."

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 04.06.2020 à 20:03

Mampuya | T6L7OKA - posté le 04.06.2020 à 12:18 Ce qui est à noter c'est la mauvaise gestion économique du pays, l'improvisation totale. Le précédent gvt. Tshibala élabore un programme a minima, Tshilombo arrive il pense en grand ;voyages, projets de 100 jours, promesses à gauche et à droite, jusqu'à vide la caisse. Pour un gouvernant qui voulait ou qui veut lutter contre la corruption, l'improvisation financière est source de corruption. Chose connue ou à connaître. La paralysie dont on parle, aurait dû servir à la maîtrise des dossiers financiers surtout

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OHIPQ2Z | OHIPQ2Z - posté le 04.06.2020 à 18:08

Non, c'est terrible et regrettable pour moi, VK a perdu le contrôle de soi. Il navigue a découvert et passable d’être emporter par la tempête. Tenez: il met tout le monde dans le comité de supervisions et cite tout le monde comme témoin sauf sa femme.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

« Je n'ai jamais remis en cause le procès Kamerhe » (Augustin Kabuya)

Politique ..,

Le procès en appel de Kamerhe sursis après l’action menée par les avocats de Massaro

Société ..,

Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !

Société ..,

Le procès en appel de Vital Kamerhe renvoyé au 18 septembre

Société ..,