mediacongo.net - Actualités - Affaire Sauts-de-mouton : Blattner prêt à brandir les preuves de son innocence 


Retour Société

Affaire Sauts-de-mouton : Blattner prêt à brandir les preuves de son innocence

Affaire Sauts-de-mouton : Blattner prêt à brandir les preuves de son innocence 2020-06-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/david_blattner_proces_20_0.jpg -

David Blattner

Le Directeur Général de la Société Safricas Congo, David Blattner, était pour la deuxième fois devant le juge du Tribunal de grande Instance de Kinshasa/Gombe en début de semaine dans le cadre de l’affaire l’opposant au Ministère Public qui représente la République. Poursuivi pour détournement des fonds alloués à la construction des sauts-de-mouton, un projet régulièrement inscrit dans le programme de 100 jours du Chef de l’Etat, le DG de Safricas a promis d’apporter les preuves de toutes les dépenses effectuées lors de la prochaine audience fixée au lundi 15 juin 2020.

Pendant le déroulement de l’audience du 1er juin, le prévenu Blattner a affirmé avoir affecté tous les fonds mis à sa disposition pour la construction de ces sauts-de-mouton à des dépenses utilitaires. Ce dernier tient même à brandir les preuves de toutes les dépenses qu’il a jusque-là effectuées à la prochaine audience remise à la quinzaine. A l’en croire, les travaux de construction du saut-de-mouton de Socimat, pour lequel sa société a signé un contrat avec le gouvernement, sont actuellement exécutés à 90% et sera fin prêt d’ici le mois de juin courant.

Blattner cite l’OVD…

Parmi les chantiers mis à la disposition de la société Safricas Congo, il y avait également le site de Pont-Ngabi et celui de l’UPN, où devrait être normalement érigés des sauts-de-mouton que curieusement les travaux n’ont toujours pas été lancés. Pour se justifier, le prévenu Blattner avait jeté la responsabilité du non-début des travaux sur ces deux sites à l’Office des Voiries et Drainage (OVD), dirigé par Benjamin Wenga, actuellement à la prison centrale de Makala toujours dans l’affaire de 100 jours.

Pour David Blattner, le non début des travaux est lié à une correspondance reçue de l’OVD lui demandant d’attendre que les autres chantiers soient achevés avant de les entamer, question d’éviter d’asphyxier la ville par des embouteillages.

Alors que, le Directeur général de l’OVD, Benjamin Wenga, venait déjà de comparaître le vendredi 29 mai dernier devant la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe siégeant en chambre foraine dans l’affaire FONER-OVD-SOCOC. Ce dernier est poursuivi pour avoir participé activement à la commission, par le DG de SOCOC, de l’infraction de détournement de 12.500.000 dollars américains, en signant avec lui un contrat de 30.000.000 de dollars américains. Cependant, cette société n’avait pas encore exécuté, en mode de préfinancement, les travaux de voiries dans les villes de Goma et de Bukavu. Violant ainsi la procédure de la dépense publique telle que prévue dans la loi des Finances du 30 juillet 2011 et du Règlement Général de la Comptabilité Publique en République Démocratique du Congo.

Benjamin Wenga et consorts à la barre ce 15 juin

Avant de suspendre la séance, le juge président du TGI/Gombe a promis, sur demande des parties, de convoquer à l’audience du 15 juin prochain, les responsables de l’OVD ; le ministre des Infrastructures ; le Bureau technique de contrôle et les responsables des bureaux d’études impliqués.

A savoir, depuis sa mise en liberté provisoire au soir du vendredi 27 mars dernier moyennant une caution de 51 millions de Francs congolais, le patron de la société Safricas Congo, David Blattner avait promis de coopérer avec la justice congolaise.

Et au vu du déroulement de cette deuxième audience, doit-on croire que les choses sérieuses débuteront à la prochaine audience, soit le troisième rendez-vous de Blattner face au Ministère Public qui avait retenu des sérieux chefs d’accusations sur les épaules du DG de Safricas confer sa réquisition de fixation d’audience du 17 mai 2020 adressée au TGI/Gombe.

Pour rappel, le Directeur Général de Safricas Congo est poursuivi pour détournement des deniers publics. Il lui est reproché d’avoir utilisé abusivement plusieurs millions de dollars américains destinés à la construction des sauts-de-mouton de Socimat, Assanef, Pont-Ngabi et UPN.

Cyprien Indi
La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
2662 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 07.06.2020 à 02:31

CONCLUSION: IL FAUT OBLIGATOIREMENT QUE LE PROCUREUR DEMANDE UN REPORT DE 30 JOURS AU MOINS DES DATES DES PLAIDOIRES pour lui permettre de compléter son instruction .En effet la République part PERDANTE car déjà pas à armes égales coté financier par rapport aux accusés !!!!!! SI TOUT CECI N EST PAS FAIT,retenez cette date : KAMRHE et JAMMAL SONT DJA ACQUITES :A La Républiqu de donner des moyens au Procureur pour réaliser ces devoirs

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 07.06.2020 à 02:28

La République ou l 'accusation n 'est même pas allé: 5/Fouiller chez VODACOM ORANGE ,AIRTLEL AFRICEL,TOUTES LES NUMEROS aux noms des tantes, oncles , cousins, enfants ,domestiques , chauffeurs qui ont pu servir à Kamerhe et Jammal de se communiquer, CAR ILS ONT USE DE CE STRATAGEME,d’où leur ligne de défense : ON NE SE CONNAIT PAS !!!!!!! SI TOUT CECI N EST PAS FAIT,retenez cette date : KAMRHE et JAMMAL SONT DEJA ACQUITES :A La République de donner des moyens au Procureur pour réaliser ces devoirs

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 07.06.2020 à 02:25

La République ou l 'accusation n 'est même pas allé :2/ aux camps Tshastsi et KOKOLO, compter physiquement le nombre de maisons !!!!3/a MATADI , ET en commission rogatoire à DAR ES SALAM,vérifier avec la douane de TANZANIE, le nombre des containers et leur contenu!!!!! 4/AUPRES de RAWBANK les mouvements des comptes de TOUS les concernés, les transfers de Jammal vers le Liban,au besoin faire intervenir les autorités bancaires du Liban, recourir à INTERPOL ( ll s’agit qd même de au moins 67MILLIONS DE DOLLARS°) pour suivre les MOVEMENTS DES comptes de JAMMAL,des enfants KAMERHE,de HAMIDA en INDE etc

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 07.06.2020 à 02:23

SUITE '"3Le procureur me donne l'impression d'avoir bâclé son instruction…..détournement intellectuel sans preuves palpables et irréfutable "" Même en prison,ils sont très riches et ont les moyens de faire disparaitre des documents , d’en falsifier d’autres EN 24 HURES ,voire d’influencer ou d’Intimider des témoins.SANS MOYENS FINANCIERS ou par excès de précipitation,le procureur ou l’accusation :1/ n’a même pas été chez le conservateur voire le parcours du document de cette parcelle ,PIECE MAITRESSE DE LA DEFENSE DE KAMERHE, voir depuis le quartier, les fiches parcellaires et les photos,le certificat etc

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 07.06.2020 à 02:21

IL FAUT OBLIGATOIREMENT QUE LE PROCUREUR DEMANDE UN REPORT DE 30 JOURS AU MOINS DES DATES DES PLAIDOIRES pour lui permettre de compléter son instruction .En effet la République part PERDANTE car déjà pas à armes égales coté financier par rapport aux accusés Selon deux observateurs du procès 100JOURS : « IL FAUT présenter clairement les faits infractionnels reprochés aux prévenus, pièce contre pièce, pas de supposition et pas de supputation. Il faut absolument que les faits mis à charge des prévenus soient établis, avec des évidences (preuves) probantes et suffisantes. » « Le procureur me donne l'impression d'av

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Azanga Mawa | 9AE4BIQ - posté le 06.06.2020 à 04:04

Pourquoi l'assistant de Mike Mukebayi qui avait tiré la sonnette d'alarme reste-t-il en prison? C'est ce garçon qui avait pris connaissance de l'achat des trois parcelles sur Nyangwe à Lingwala par les Nouveaux Riches. Sans lui, l'attention n'aurait même pas été attirée sur le détournement des 15.000.000$ qui ne fait pas encore l'objet d'une instruction judiciaire.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OHIPQ2Z | OHIPQ2Z - posté le 05.06.2020 à 17:55

Ah mon pays est pourri! A chaque pas, tu trébuches sur le détournement ou mauvais usage de deniers publics. A quand l'informatisation de paiement et des dépenses publiques! Il faut Tout mettre en oeuvre pour récupérer des sommes faramineuses mises dans les paradis fiscaux...les dettes sont accordées pour améliorer les quotidiens du peuple congolais mais, c'est au bénéfice d'une poignée de personnes.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lambert | VCSSG8U - posté le 05.06.2020 à 17:44

Makelele , tu fais réellement du makelele. L'administration de la justice est basée sur une procédure claire. Et le juge apprécie plusieurs éléments avant d'offrir cette liberté provisoire au prevenu. Ayez un peu confiance à la justice de votre pays qui commence à s'elever tant soit peu.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makelele | CQWHWYY - posté le 05.06.2020 à 17:19

Comme c'est un Américain on ne l'emprisonne pas. Blattner et le Belge de Rawbank doivent aussi se trouver en prison comme d'autres suspects. Mais comme Félix Tshisekedi est dépendant des USA et de la Belgique il craint de placer en détention leurs. Il emprisonne Jamil parce c'est un musulman libanais que les Américains suspectent d'avoir financé le Hezbollah. Et puis on vous dit qu'il y a justice alors qu'elle n'emprisonne que les faibles. Vive l'état de droit.

Non 8
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Sauts-de-mouton : JB Mayo évoque deux raisons à la base du retard des travaux

Société ..,

Procès 100 jours : le sort des DG de l'OVD, du Foner et de la Sococ attendu ce mardi

Société ..,

Condamnation de Kamerhe: les 4 grandes irrégularités soulevées par l’UNC

Politique ..,

Kamerhe condamné : le “Cinyabuguma” dénonce un procès “politisé et tribalisé”

Provinces ..,