mediacongo.net - Actualités - La RDC, 2e pays au monde comptant le plus grand nombre de personnes déplacées internes



Retour Société

La RDC, 2e pays au monde comptant le plus grand nombre de personnes déplacées internes

La RDC, 2e pays au monde comptant le plus grand nombre de personnes déplacées internes 2020-06-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/deplace_rdc_20_02145.JPG -

La République démocratique du Congo (RDC) est actuellement le deuxième pays au monde comptant le plus grand nombre de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays, derrière la Syrie.Selon Médecins sans frontières (MSF), la situation est dûe à la recrudescence des violences dans la province de l'Ituri qui a entraîné une nouvelle vague de déplacement forcé.

« Le 2 mai, plus de 200 maisons ont été incendiées dans la localité de Wadda. Le centre de santé que nous soutenions y a été pillé.  Au moins 4 autres structures de santé ont été attaquées au cours du mois de mai », a rapporté Alex Wade, chef de mission pour MSF en Ituri. 

La dernière attaque recensée dans la région de Drodro, ajoute MSF, s’est déroulée le 17 mai et les équipes de MSF sont venues en support des acteurs de santé locaux pour fournir des soins d'urgence à des femmes et des enfants dont les blessures avaient été causées par des armes à feu et des machettes.

La plus jeune victime de l'attaque est un garçon âgé de 15 mois, qui était sur le dos de sa mère lorsque celle-ci a été abattue.

« La balle a traversé la jambe du nourrisson et tué sa mère. Il n’a pu être amené à l'hôpital que par des voisins, car ses parents sont morts sur le coup pendant l'attaque, tout comme trois de ses sœurs et trois de ses frères. Seul son frère aîné a réussi à s'échapper dans la brousse et a survécu », a relaté Diop El Haji, responsable médical de MSF.

Les civils sont les principales victimes de ces confrontations entre milices, forces nationales et autres groupes armés. MSF est témoin d’une situation dramatique pour les plus vulnérables qui vivent sous la menace permanente d’être pris pour cibles.

« Cette violence est systématique. Les centres de santé et les villages sont détruits afin de décourager ceux qui nourriraient l’espoir d’y retourner. Comme notre accès à certaines zones n’est pas garanti, nos équipes peinent à fournir des soins de santé aux populations locales et déplacées », a poursuivi Alex Wade.

Dans une région secouée par des décennies de conflits communautaires, l’insécurité permanente entrave les mouvements des populations et complique ceux des humanitaires.

« Les gens ont peur de se rendre dans les centres de santé, qu’ils soient dans les villages ou dans des sites d’accueil. Ils vivent dans la brousse et nous avons dû mettre en place des cliniques mobiles pour pouvoir les y atteindre », a expliqué Benjamin Courlet, coordinateur de terrain pour MSF à Bunia.

MSF exhorte enfin les acteurs nationaux et internationaux à accroître leur présence en Ituri auprès des centaines de milliers de personnes réfugiées sur des sites où les standards humanitaires minimums sont loin d'être atteints, entre insalubrité et surpeuplement.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
686 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Hama | AXLM1XA - posté le 06.06.2020 à 10:43

Je suis le pays A, 1 million d'habitant. Je compte 100 mille déplacés internes (10 % de la population totale) Moi je suis le pays B de 5 millions d'habitants, avec 200 mille déplacés internes, soit 4 % de ma population totale. Le pays avec la plus grande proportion de déplacés internes, c'est le pays A (10 %) et non le pays B (4%). Merci de refaire donc vos calculs.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antigène | SM1DNWB - posté le 06.06.2020 à 10:42

Cher Congolais où est passé notre humanisme? Partout ailleurs, on a semé la paix et on recolte le développement, seul nous qui continuons à s'entre-tuer pour des miettes en plein 21ème siècle. il est temps de prendre conscience.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Coronavirus: sept nouvelles contaminations de plus au Kongo central

Provinces ..,

Coronavirus à Bukavu: des mesures barrières ne sont plus respectées, des habitants réclament...

Provinces ..,

Bunia: des détonations d’armes à feu entendues près de la ville, l’armée rassure

Provinces ..,

Beni: 2 militaires FARDC perdent la vie dans une attaque des ADF à Makulu

Provinces ..,