mediacongo.net - Actualités - Décès liés au Covid-19 au Sud-Kivu : l’automédication et le référencement tardif des malades à l’Hôpital pointés du doigt



Retour Provinces

Décès liés au Covid-19 au Sud-Kivu : l’automédication et le référencement tardif des malades à l’Hôpital pointés du doigt

Décès liés au Covid-19 au Sud-Kivu : l’automédication et le référencement tardif des malades à l’Hôpital pointés du doigt 2020-06-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/08-14/coronavirus_test_20_000.jpg -

Au Sud-Kivu, 14 personnes sont décédées des suites du Covid-19 sur le total des 77 malades déjà recensés. L’automédication est la cause principale.

C’est ce que rapporte le bulletin épidémiologique provincial dans sa livraison du 7 juin 2020.

Selon plusieurs médecins, la riposte au Covid-19 connaît un sérieux problème dû aux rumeurs et autres allégations infondées contre les hôpitaux. Ce qui occasionne plusieurs dégâts.

Selon ces médecins, plusieurs cas qui meurent dans leurs mains dans les hôpitaux choisis par l’Etat pour accompagner la riposte, viennent des communautés avec des graves complications.

Ces complications au niveau pulmonaire arrivent avec la longue attente observée à domicile par les malades qui préfèrent l’automédication.

A l’Hôpital de Panzi par exemple, tous les cas qui sont venus pour la prise en charge au début des symptômes évoluent positivement, même ceux ayant des maladies chroniques. C’est le cas dans d’autres hôpitaux et centres de prise en charge.

Ce qui complique, explique le Docteur Nfundiko, médecin Chef de staff de l’Hôpital de Panzi, cette automédication est un grand facteur dans les décès enregistrés à ce jour.

«Imaginez quelqu’un qui arrive à l’Hôpital alors que les symptômes ont commencé bien avant en préférant l’automédication par divers produits et qui ne vient à l’Hôpital que lorsqu’il a des signes respiratoires. Pourtant, dès que le malade présente le premier signe, il devrait immédiatement consulter l’Hôpital pour que le médecin recherche d’autres signes pour savoir si important de faire le test pour isoler le malade, parce que nous avons des tests rapides. Le retard dans le référencement, dans la prise en charge explique le nombre élevé des décès», explique le Docteur Nfundiko.

Il explique que pour l’instant, les médicaments et le personnel sont là dans plusieurs hôpitaux de Bukavu pour la prise en charge à une condition que le malade arrive à temps car, dit-il, le taux de mortalité augmente chaque fois qu’il y a un retard dans la prise en charge ».

Ces mêmes causes sont reprises dans le bulletin épidémiologique de la province du Sud-Kivu qui appelle les habitants à ne pas éviter les hôpitaux pour leur prise en charge.


MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
1127 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Exploitation minière : Christophe Mboso éventre le boa et annonce un contrôle parlementaire