mediacongo.net - Actualités - En Afrique du Sud, le gouvernement et les fabricants de cigarettes s'affrontent sur fond d'épidémie de coronavirus



Retour Afrique

En Afrique du Sud, le gouvernement et les fabricants de cigarettes s'affrontent sur fond d'épidémie de coronavirus

En Afrique du Sud, le gouvernement et les fabricants de cigarettes s'affrontent sur fond d'épidémie de coronavirus 2020-06-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/08-14/cigarette_fumeur_africain_20_00.jpg -

Depuis le début du confinement, la vente de tabac est illégale. D'autres mesures sanitaires ont été pourtant peu à peu assouplies dans d'autres secteurs, par exemple la réouverture des magasins d'alcool. Mais les cigarettes restent interdites, alors que le pays compte quelque 11 millions de fumeurs.

La "guerre des cigarettes", comme la surnomment les médias locaux, est déclarée puisque l’affaire se retrouve désormais devant les tribunaux : un des lobbies de l'industrie a porté plainte devant la Haute Cour de Pretoria. Lors de l’ouverture du dossier, mercredi 10 juin, chaque camp a ainsi pu présenter ses arguments.

Du côté du gouvernement, on maintient que les fumeurs seraient plus à risque de développer des formes sévères du Covid-19, et pourraient donc encombrer les hôpitaux. Si certaines études dans le monde tentent de prouver que les fumeurs seraient moins atteints du coronavirus, l’avocat de l’État sud-africain préfère se baser sur les recommandations de l’OMS. "L'État a le devoir de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter la propagation de l’épidémie", a-t-il martelé devant les juges, y compris donc de forcer les fumeurs à se passer de leur dose quotidienne de nicotine.

L'industrie du tabac dénonce une mesure contreproductive et dangereuse

L’avocat des industriels de la filière a pointé de son côté le manque de preuves dans le dossier de l'État, et surtout le manque d’efficacité de la mesure. Selon lui, les gens continuent de toute façon à fumer, et c’est désormais "le paradis pour les vendeurs illégaux".

Alors que le marché noir des cigarettes posait déjà problème dans le pays avant la pandémie, les lobbies du secteur craignent désormais qu’il en sorte renforcé. Des cigarettes continuent en effet à être facilement échangées sous le manteau, dans les rues des townships des grandes villes, et leur prix a triplé depuis le début du confinement. Impossible de contrôler ce qu’elles contiennent, ce qui fait dire au plaignant qu’elles sont potentiellement encore plus dangereuses que les cigarettes du marché légal.

Manque à gagner

L'interdiction coûte déjà très cher au fisc, puisque l'État a perdu près de 15 millions d’euros de taxes depuis sa mise en place. Et si la décision du tribunal, qui sera rendue un peu plus tard, est défavorable au gouvernement, cela serait un nouveau coup dur, alors que les restrictions en matière de confinement ont déjà été jugées "irrationnelles" et "inconstitutionnelles" par la Haute Cour, la semaine dernière.

La bataille judiciaire ne devrait de toute façon pas en rester là, puisque d’autres représentants de fabricants de cigarettes ont eux aussi décidé de porter plainte.

Claire Bargelès et Frederic Wittner
France TV Info / MCP, via mediacongo.net
1264 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Afrique du Sud: des dizaines de manchots du Cap tués par des abeilles
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : les États-Unis laisseront entrer début novembre tous les voyageurs entièrement...

Monde ..,

Covid-19 : les gestes barrières jetées à la poubelle à Kinshasa

Provinces ..,

Les frais de test de covid-19 passent de 30 à 15 USD entre le Burundi et la RDC

Société ..,

Maniema : Le prix du test Covid-19 passe de 30 à 20 $

Provinces ..,