mediacongo.net - Actualités - Procès 100 jours: la partie civile demande le remboursement de 47 millions $, et 100 millions $ de dommages et intérêts



Retour Société

Procès 100 jours: la partie civile demande le remboursement de 47 millions $, et 100 millions $ de dommages et intérêts

Procès 100 jours: la partie civile demande le remboursement de 47 millions $, et 100 millions $ de dommages et intérêts 2020-06-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/08-14/Affaire_100_jours_plaidoirie_avocat_partie_civile.JPG -

La 5ème audience dans le Procès 100 jours, consacrée aux plaidoiries des différentes parties, se tient ce jeudi 11 juin à la Prison de Makala.

Dans leur plaidoirie, les avocats de la République Démocratique du Congo (constitués en partie civile) ont sollicité la condamnation des prévenus au maximum des peines, prévues pour détournement, blanchiment des capitaux et corruption.

Aussi, ils demandent la condamnation de Vital Kamerhe et Samih Jammal  au remboursement de 47 millions de dollars (qui seraient détournés), et de 100 millions de dollars (à titre de dommages-intérêts).

La partie civile sollicite également la condamnation de Vital Kamerhe et Jeannot Muhima, au remboursement de 1.154.800 dollars (qui serait détournée), et de 50 millions de dollars (à titre de dommages et intérêts).

Ce réquisitoire a été fait par la partie civile, après avoir expliqué notamment ; que la Société Samibo que gère Samih Jammal, n’aurai pas d’existence sur le plan juridique (n’ayant pas selon elle de déclaration à la sécurité nationale ou encore à la TVA, ni de preuves de payement d’impôts à la DGI) ; qu’elle ne pouvait entrer en possession d’un quelconque document qui atteste la réception de fonds par Vital Kamerhe, mais il a intellectuellement participé au détournement (en ordonnant le Ministre de Finances et le Gouverneur de la Banque centrale de procéder au paiement de fonds).

Après la partie Civile, c’est le Procureur Général qui procède à son réquisitoire, avant la plaidoirie de la défense. Ensuite, les prévenus dans ce procès auront chacun 10 minutes pour placer un mot.

Pour rappel, le directeur du cabinet du chef de l’État Vital Kamerhe et ses co-accusés sont poursuivis pour détournement des deniers publics, corruption et blanchiment des capitaux, dans le cadre de l’exécution du Programme de 100 jours du Chef de l’Etat.

Museza Cikuru
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
2855 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

« Je n'ai jamais remis en cause le procès Kamerhe » (Augustin Kabuya)

Politique ..,

Le procès en appel de Kamerhe sursis après l’action menée par les avocats de Massaro

Société ..,

Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !

Société ..,

Le procès en appel de Vital Kamerhe renvoyé au 18 septembre

Société ..,