mediacongo.net - Actualités - Chine: crainte d'une deuxième vague suite à l'apparition d'un nouveau foyer de contamination à Pékin



Retour Monde

Chine: crainte d'une deuxième vague suite à l'apparition d'un nouveau foyer de contamination à Pékin

Chine: crainte d'une deuxième vague suite à l'apparition d'un nouveau foyer de contamination à Pékin 2020-06-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/08-14/chine-nouveau-foyer-coronavirus-pekin.jpg Pékin, Chine-

Alors que la Chine se félicitait de la baisse du nombre de nouveaux cas de contamination, la crainte d’une reprise de l’épidémie du coronavirus plane après l’apparition de nouveaux foyers et l’état de guerre sanitaire décrété dans un district de Pékin. Le confinement est à nouveau mis en place dans onze quartiers de la ville et de nouvelles mesures restrictives sont imposées.

Onze quartiers résidentiels du sud de Pékin sont soumis au confinement en raison de l'apparition d'un nouveau foyer de coronavirus dans un marché du voisinage, ont annoncé samedi les autorités chinoise. Plusieurs dizaines d'habitants de la capitale chinoise ont été testés positifs au coronavirus.

Plusieurs dizaines d'habitants de Pékin ont été testés positifs au coronavirus, confirmant l'émergence d'un nouveau foyer de contamination dans la capitale chinoise, où un confinement d'urgence a été ordonné samedi 13 juin dans onze quartiers.

Ces nouveaux cas font craindre une résurgence de l'épidémie en Chine, où était apparue l'an dernier la maladie Covid-19, dans la ville de Wuhan.

Un état de "guerre" sanitaire déclaré dans un district de Pékin

Un district de la capitale chinoise Pékin est en état de "guerre" sanitaire après une flambée des nouveaux cas de contamination au Covid-19 en lien avec un marché agricole local, a déclaré samedi Chu Junwei, un représentant du district de Fengtai.

Sept cas de contamination au Covid-19 dont six samedi ont été recensés dans les environs de ce marché de viande, de poisson et de légumes, situé à Xinfadi, dans le sud de Pékin, selon les autorités sanitaires. L'un de ces cas a été qualifié de "sévère", selon l'agence Chine Nouvelle.

Mais 45 autres cas, asymptomatiques, ont été détectés après des tests pratiqués vendredi sur près de 2 000 employés du marché, a indiqué un responsable de la santé de Pékin, Pang Xinghuo.

Parmi les nouveaux cas annoncés figurent trois employés du marché, une personne qui s'y est rendue et trois employés d'un centre de recherche sur la viande situé à sept kilomètres du marché.

Plus de 10 000 personnes vont être testées

Un premier cas de Covid-19 à Pékin en deux mois avait été annoncé jeudi, une personne qui s'était rendue au marché de Xinfadi la semaine dernière et n'avait pas quitté la ville récemment.

S'exprimant lui aussi devant les journalistes, un porte-parole de la ville de Pékin a annoncé que les événements sportifs étaient suspendus dans la capitale chinoise et le tourisme inter-provincial provisoirement interdit, avec effet immédiat.

Neuf écoles et jardins d'enfants des environs ont par ailleurs été fermés.

Le marché a été fermé par les autorités, de même qu'un marché aux fruits de mer où s'était rendue une des personnes contaminées, pour que des opérations de désinfection et de collectes d'échantillons y soient pratiquées.

Le président du marché de viande de Xinfadi a dit à Beijing News que le virus avait été détecté sur des planches servant à découper le saumon importé.

Suspicion autour du saumon

 

Dans la foulée, les autorités sanitaires ont ordonné une inspection à l'échelle de la ville, concernant la viande fraîche et congelée, la volaille et le poisson, dans les supermarchés, les entrepôts de stockage et les services de restauration.

De grandes chaînes de supermarchés, dont Wumart ou Carrefour, ont supprimé le saumon de leurs étals dans la nuit de vendredi à samedi, à Pékin, tout en assurant que les autres denrées n'étaient pas affectées, selon le quotidien Beijing Daily.

Les autorités locales, qui craignent une nouvelle vague de l'épidémie apparue dans le centre de la Chine en 2019, ont prévu de tester plus de 10 000 personnes travaillant ou ayant visité le marché de Xinfadi.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Chine a officiellement dénombré 4 634 décès provoqués par le virus, qui a fait plus de 426 000 morts dans le monde.


France24 / MCP, via mediacongo.net
1968 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : les États-Unis laisseront entrer début novembre tous les voyageurs entièrement...

Monde ..,

Covid-19 : les gestes barrières jetées à la poubelle à Kinshasa

Provinces ..,

Les frais de test de covid-19 passent de 30 à 15 USD entre le Burundi et la RDC

Société ..,

Maniema : Le prix du test Covid-19 passe de 30 à 20 $

Provinces ..,