mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : "procès 100 jours et condamnation de Kamerhe doit ouvrir une brèche aux audits des entreprises publiques"



Retour Société

Kinshasa : "procès 100 jours et condamnation de Kamerhe doit ouvrir une brèche aux audits des entreprises publiques"

Kinshasa : "procès 100 jours et condamnation de Kamerhe doit ouvrir une brèche aux audits des entreprises publiques" 2020-06-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/22-28/vk_sentence.jpg -

Le tribunal de grande instance de Kinshasa a condamné Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l'Etat à une peine de 20 ans de prison pour détournement des fonds publics. A Kinshasa, l'opinion est divisée. Si pour  certains le procès est équitable et preuve d'un État de droit, d'autres y voient un acharnement et une trahison.

Tom Bope, habitant de la commune de Kintambo, estime que " nous voulons un État de droit à tous les degrés mais selon mon humble avis, le chef de l'État aurait pu procéder autrement envers son allié de taille  Vital Kamerhe. L'enquête aurait pu finir au niveau de son cabinet tout en sanctionnant en lieu et place de l'humilier de la sorte", a-t-il déploré.

A en croire aux propos de Vinny Nzubele, avocat près le parquet de Matete : "le président de la république Félix-Antoine Tshisekedi a honoré le principe de séparation de pouvoir ; l'indépendance de l'appareil judiciaire que nous avons longuement attendu a enfin vu jour ! Ce procès a été équitable", a-t-il renchéri.

De son côté, femme au foyer, Binti Ramazani déplore : "le mauvais œil suivi de l'acharnement envers Vital Kamerhe a caractérisé ce procès. Si et seulement si c'est la lutte contre la fraude, que les audits se fassent en même temps dans toutes les entreprises publiques et ministères. Que toutes ces maisons qui poussent comme des champignons à travers la ville soient justifiées par leurs propriétaires qui en moyenne ne gagnent pas plus de 1000€ le mois. Au cas contraire, Vital Kamerhe serait juste une victime d'acharnement, comme le dicton populaire 'qui veut noyer son chien l'accuse de rage'". "Pas de deux poids deux mesures", a-t-elle ajouté.

Serge Maheme
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
1215 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Bruxelles : sortie le 26 octobre prochain de « l’Empire du Silence », un film de Thierry Michel sur l’impunité des crimes commis en RDC
AUTOUR DU SUJET

Procès Kamerhe en appel.: la défense dénonce un procès expéditif, toutes les demandes de...

Politique ..,

« Je n'ai jamais remis en cause le procès Kamerhe » (Augustin Kabuya)

Politique ..,

Le procès en appel de Kamerhe sursis après l’action menée par les avocats de Massaro

Société ..,

Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !

Société ..,