mediacongo.net - Actualités - Controverse autour de la nomination de Malonda : la VSV exige la dissolution de la plateforme des confessions religieuses



Retour Politique

Controverse autour de la nomination de Malonda : la VSV exige la dissolution de la plateforme des confessions religieuses

Controverse autour de la nomination de Malonda : la VSV exige la dissolution de la plateforme des confessions religieuses 2020-07-07
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/07-juillet/6-12/VSV_Conf_press_2017.jpg -

Les réactions continuent de se multiplier après l'entérinement par l'Assemblée nationale de la candidature de Ronsard Malonda, comme président de la Ccommission électorale nationale indépendante (Ceni), présenté par certaines confessions religieuses, sans l’Eglise catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC).

Dans une déclaration faite ce lundi 06 juillet, l'Ong la Voix des sans voix (VSV) s'oppose à la désignation de Ronsard Malonda par les confessions religieuses car elle considère que cette désignation contestée tant par la société civile, certaines confessions religieuses et aussi par les députés de l’opposition et ceux de CACH « remettent bien en cause et malheureusement la crédibilité de M. Ronsard MALONDA à la tête d’une institution d’appui à la démocratie. »

Elle exige, de ce fait, la dissolution de la plateforme réunissant ces confessions religieuses, « qui n’inspire plus confiance aux yeux de leurs fidèles compte tenu de son instrumentalisation par le FCC depuis de nombreuses années », ainsi que la fin de la coalition FCC-CACH. 

« La VSV demande au Président de la République de mettre fin à la coalition FCC-CACH sinon il le regrettera plus tard. Il doit savoir qu’actuellement, c’est le FCC qui tire profit de la coalition sinon ce dernier l’aurait déjà quittée. Les menaces du FCC pour une cohabitation ne sont que de simples ballons d’essai d’intimidation à l’égard du CACH pour faire durer la prise en otage de la population et sauvegarder ses intérêts. »

Cette organisation de défense des droits de l'homme estime que les confessions religieuses « n’inspirent plus confiance aux yeux de leurs fidèles compte tenu de son instrumentalisation par le FCC depuis de nombreuses années » et déplore le comportement de cette plateforme politique qui « qui refusent de voir la réalité en face et tiennent coûte que coûte à plonger, une fois de plus, le pays dans le chaos en plantant le décor de la manipulation des résultats des élections à venir et de la fraude électorale. » 

La VSV rejette également l’entérinement « intéressé et politisé » de la candidature de Ronsard Malonda par l'Assemblée nationale dont elle exige la dissolution au cas où elle ne reviendrait pas sur sa décision qui, selon elle, risque « d’occasionner des violations graves des droits de l’homme et d’accentuer les crises vécues ces derniers temps en RD Congo ».

La question du remplaçant de Corneille Nangaa à la tête de la centrale électorale au coeur de débat ces dernières semaines en RDC. Outre les déclarations de rejet de la candidature de Ronsard Malonda, quelques marches ont été également enregistrées pour s'opposer à la désignation de Malonda. Le parti présidentiel (UDPS) et le Comité laïc de coordination (CLC) ont appelé à de nouvelles manifestations.

Ce lundi 06 juillet, le président du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy a débuté des pourparlers avec les confessions religieuses pour aplanir les divergences qui existent entre eux autour de la désignation de Ronsard Malonda.

Ci-après, en annexe, le communiqué VSV :


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net

2020-07-7-08-41-24_VSV_CONFERENCE_DE_PRESSE_06_JUILLET_2020.pdf (0.14Mb)

.pdf
1644 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 07.07.2020 à 10:20

il n'y aura jamais des elections sans contestations. Meme Fatshi est toujours contesté. est ce que la procedure de son designation avait elle été suivi? si oui qu'on laisse les RDCongolais calme ils sont fatigué avec une misere sans nom. ces egoists de cardinal et representants cherchent juste leurs interet egoistes et rien pour nous les paisibles citoyens

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Désignation du successeur de Corneille Nangaa: « Les églises décident souverainement de celui...

Politique ..,

Ancien président de la Ceni, le pasteur Daniel Ngoyi Mulunda arrêté à Lubumbashi

Société ..,

Ceni : le processus électoral sacrifié en 2020 à cause de la guéguerre FCC-CACH

Politique ..,

La nouvelle société civile appelle à la réforme de la CENI avant la désignation de ses...

Société ..,