mediacongo.net - Actualités - Une rentrée des classes sous la colère des enseignants



Retour Société

Une rentrée des classes sous la colère des enseignants

Une rentrée des classes sous la colère des enseignants 2020-07-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/07-juillet/27-31/enseignant_ecole_colere.jpg -

Le Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique a annoncé Lundi 27 juillet, la reprise des cours pour les classes terminales le 3 août 2020. Cependant, au niveau des enseignants les revendications restent les mêmes : la suppression des zones salariales, le paiement de nouvelles unités et le réajustement des salaires.

Selon l’équipe technique du Ministère de l’EPST, l’état doit débourser 33 milliards de franc congolais (17 millions USD), pour rémunérer chaque mois les 144.944 enseignants nouvelles unités (NU) recensés. Toutefois, précise la même source, le nombre peut augmenter encore, car il y a des écoles recalées suite à des arrêtés jugés non conforme par l’équipe des contrôleurs.

Au total l’Etat devrait prendre en charge 700.000 enseignants d’ici la fin de l’année 2020, assure-t-on du côté du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE), pour éviter la grogne sociale.

Au niveau des défenseurs de l’Education, on appelle l’Etat à honorer ses engagements. Dans la pratique le problème budgétaire se pose. “La Banque mondiale a décidé de donner 800 millions USD pour soutenir la gratuité de l’éducation de base, mais c’est pour rémunérer uniquement 50 % des enseignants nouvelles unités à partir du mois de juillet 2020”, souligne un expert du Ministère de l’EPST.

Les dépenses de l’EPST en recul

Au niveau du gouvernement, l’on évoque également l’impossibilité de réajustement des salaires des enseignants. Au motif, la crise sanitaire a réduit sensiblement les recettes publiques. La croissance économique a reculé de -1,9 %. Conséquence, en 2021 les dépenses de l’enseignement primaire, secondaire et technique devraient connaître une réduction.

Environ 1,430 milliards USD sont envisagés, contre les prévisions de 1,472 milliard USD en 2020, soit une baisse d’environ 42 millions USD.

Cette situation a pour conséquence la non prise en compte des enveloppes de rémunération pour les enseignants nouvelles unités, chiffrées à 214 millions USD l’année. “Ce qui risquerait de compromettre le décaissement de la part de la Banque mondiale”, affirment les experts du Ministère.

La tension monte

Avec la dépréciation du franc congolais face au dollar américain, les 350.000 franc congolais payés à l’enseignant n’ont plus gardé la valeur initiale. Ils représentent aujourd’hui environ 172 USD au taux de 2030 FC, contre 245 USD touchés au début de l’année, pour ceux des villes de Kinshasa et Lubumbashi. Cette baisse de pouvoir d’achat a également augmenté la colère des enseignants.

Cependant, au niveau des provinces la situation est autre. Le salaire moyen d’un enseignant avoisine 285.000 Fc, soit 140 USD pour ceux habitants les chefs-lieux et 185.000 Fc, soit 91 USD pour les restes.

Entre temps, la tension monte dans les milieux des enseignants. La paie de salaire du mois de juillet 2020 accuse déjà du retard. “Comment enseigner ventre creux”, ironise un enseignant rencontré devant le guichet d’une banque à Kinshasa.

La gratuité de l’éducation de base a été lancée au début de l’année scolaire 2019-2020, en septembre 2019. Une promesse de campagne du président de la république Félix Tshisekedi.


Tsieleka / MCP, via mediacongo.net
1476 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 28.07.2020 à 11:19

Au niveau des défenseurs de l’Education, on appelle l’Etat à honorer ses engagements. Dans la pratique le problème budgétaire se pose. “La Banque Mondiale a décidé de donner 800 millions USD pour soutenir la gratuité de l’éducation de base, mais c’est pour rémunérer uniquement 50% des enseignants nouvelles Unités à partir du mois de juillet 2020”, souligne un experts du Ministère de l’EPST.donc la gratuité de Fatshi signifie endetté le pays!?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR