mediacongo.net - Actualités - La prochaine présidence de la CEEAC attribuée à la RDC



Retour Politique

La prochaine présidence de la CEEAC attribuée à la RDC

La prochaine présidence de la CEEAC attribuée à la RDC 2020-08-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/03-09/fatshi_cons_min_20_02145.jpg -

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a, dans sa communication,  informé les membres du gouvernement réunis, vendredi, en conseil des ministres, que la  prochaine présidence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a été attribuée à la RDC.

Le ministre d’Etat en charge de la Communication et médias, David-Jolino Diwampovesa Makelele qui l’a indiqué dans son compte-rendu remis samedi à l’ACP, a fait savoir que  la présidence de la CEEAC a été attribuée à la RDC  dans le cadre de la présidence tournante, au cours  de  la XVIIème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, tenue le 30 juillet 2020, par vidéoconférence.

Cette  session, à laquelle le Chef de l’Etat a pris part,  était consacrée essentiellement à la réforme institutionnelle de l’organisation sous régionale, qui vise à améliorer l’efficacité et l’efficience de la CEEAC dans le but d’en faire une communauté économique régionale viable et forte, dotée d’un exécutif à l’architecture rénovée.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement, a-t-il ajouté, avaient examiné et validé le rapport des travaux du Conseil des ministres des Etats parties et procédé à la désignation de nouveaux responsables de la Commission, notamment le président, le vice-président et les cinq Commissaires.

La RDC a pu obtenir le poste de Commissaire à la promotion du Genre, développement humain et social de la Commission de la CEEAC.

Le Président de la République a, à cet effet, demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions pour payer les cotisations de la RDC auprès des organisations internationales, en particulier l’ONU, l’Union africaine et la CEEAC.

La RDC de nouveau sur la liste des pays africains éligibles à l’AGOA

Dans cette même communication, le Président de la République, a également informé le Conseil  que la RDC figure de nouveau sur la liste des pays africains éligibles à un statut de partenariat commercial privilégié avec les États-Unis, en répondant aux critères de l’African growth  and opportunity Act actuellement à AGOA.

La RDC, a affirmé le porte-parole du Gouvernement, a fourni des efforts considérables en matière de démocratie, qui rendent superflue toute prétention d’un retour de la dictature dans notre pays.

En effet, elle a pris des mesures qui constituent des réponses positives aux demandes des Etats-Unis d’Amérique et de la communauté internationale, remédiant ainsi à la situation qui avait justifié son exclusion.

Au nombre de ces avancées démocratiques qui cimentent l’instauration d’un véritable Etat de droit en RDC, l’on peut citer  notamment, le  retour de la liberté d’expression et de l’ouverture de l’espace médiatique à toutes les tendances politiques  ainsi que de la garantie du droit des manifestations politiques pour tous sous l’encadrement de la police  et  d’une justice pour tous et du droit à un procès équitable.

Il s’agit également de la mise en place d’un dispositif efficace de lutte contre la traite des êtres humains, de la  poursuite de la lutte contre les antivaleurs notamment par la mise en place et l’opérationnalisation effective d’une agence nationale de prévention et de lutte contre la corruption.

Il est également question de la réaffirmation, par la RDC, de son engagement à la tolérance-zéro en matière de recrutement forcé des enfants au sein des FARDC  et de l’élaboration d’une stratégie d’inspection du travail à l’échelle du pays qui renforce le rôle de l’inspection du travail.

Depuis plusieurs années, la RDC ne figure plus sur la liste des pays africains éligibles à un statut de partenaire commercial privilégié avec les Etats-Unis, parce qu’elle n’effectuait pas de progrès nécessaires pour répondre aux critères de l’African Growth and Opportunity Act (Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique).

Il sied de rappeler que cette loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique qui permet à des pays d’Afrique subsaharienne d’exporter vers les Etats-Unis d’Amérique, sans douanes, ni contingents des produits répondant aux règles d’éligibilité et d’origine définies, prend en considération les progrès démocratiques des pays concernés, à l’occasion de la révision annuelle de l’AGOA.

Les autorités enjoints de porter assistance aux familles des victimes de Sange

Le Président de la République a demandé aux autorités nationales et provinciales d’apporter  une assistance nécessaire aux familles des personnes fauchées par un militaire des FARDC en état d’ivresse le 30 juillet 2020 dans la cité de Sange, en  territoire d’Uvira au Sud-Kivu.

Le Chef de l’Etat qui a déploré ce crime odieux, a saisi cette occasion pour présenter, au nom de la Nation entière et en son nom propre, les condoléances les plus sincères aux familles éprouvées.

Le militaire en état d’ivresse avait tiré sur plusieurs personnes,  tuant 12, et  blessant 9 autres qui sont actuellement admis à l’Hôpital. Il est actuellement en fuite mais activement recherché par les forces de l’ordre.

Les ministres sectoriels instruits de veiller  au respect du dispositif anticovid-19 au sein des établissements scolaires

Le Président de la République a insisté auprès des membres du gouvernement, en particulier des ministres sectoriels de veiller à la mise en place et au respect scrupuleux du dispositif anticovid-19 au sein de tous les établissements scolaires.

Les ministres sectoriels doivent organiser des contrôles pour s’assurer du respect de ce dispositif au sein des écoles et universités et entrevoir des sanctions en cas de non-respect. «Il y va de la santé de nos enfants et de notre jeunesse. Car la COVID-19 n’est pas derrière nous, elle est encore avec et parmi nous», a-t-il soutenu à quelques jours de la reprise des enseignements au sein des établissements scolaires et universitaires

Il a, à cet effet,  demandé à tous les responsables des établissements scolaires et universitaires d’observer et de faire observer strictement les mesures barrières reprises ci-dessous à l’entrée et à la sortie des écoles et des universités : la mise en place des dispositifs de contrôle à chaque entrée impliquant la prise de température, le lavage des mains et/ou l’application des gels hydro alcooliques ; le port correct et obligatoire des masques dans les salles de classe et autres espaces publics au sein desdits établissements ; le respect de la distanciation physique entre élèves et étudiants dans les salles de classe ou de cours et les autres lieux destinés aux activités scolaires et universitaires ; la décontamination et la désinfection régulières des locaux consacrés aux activités scolaires ou académiques.

Il a également invité les ministres sectoriels de prendre langue avec les différents syndicats des enseignants et professeurs pour harmoniser les modalités de cette reprise des cours.

Nécessité d’apporter de l’aide gouvernementale aux écoles privées agréées

Le Président de la République a exprimé la nécessité d’apporter de l’aide gouvernementale aux écoles privées agréées qui ont été durement impactées et secouées par les effets de la COVID-19 et, par voie de conséquence, ont perdu beaucoup de leurs capacités organisationnelles, fonctionnelles et financières.

Il a, à cet effet, demandé au gouvernement sous la conduite du Premier ministre, de réfléchir sur les voies et moyens d’apporter de l’aide gouvernementale à ces écoles et dont les conclusions sont attendues dans le meilleur délai, pour les aider à remonter cette pente, dans un élan de solidarité nationale.

La réouverture des établissements scolaires repoussée au 10 août 2020

Le Conseil des ministres a décidé de repousser au 10 août la réouverture des établissements scolaires initialement prévue pour le 03 août 2020, suite en l’absence d’une bonne application des gestes barrières, et en particulier le port des masques. Les ministres ont exprimé la nécessité d’une importante conscientisation sur les gestes barrières.

Les ministres concernés sommés d’évacuer les services illégaux  des postes frontaliers

Le Président de la République a instruit le gouvernement, notamment les ministres ayant dans leurs attributions l’Intérieur, le Transport, le Commerce extérieur et les Finances et ce, sous la conduite du Premier ministre, de lui faire «en urgence» un rapport circonstancié sur la résurgence du phénomène de multiplication des services étatiques et provinciaux aux différents postes frontaliers du pays et de mettre fin «immédiatement» à toutes les opérations illicites aux postes frontières.

Il leur a également demandé de prendre toutes les mesures idoines aux fins d’évacuer tous les services dont la présence est injustifiée au regard du Décret 036/2002 du 28 mars 2002 portant désignation des services et organismes publics habilités à exercer aux frontières de la République Démocratique du Congo, et faire rapport à chaque réunion du Conseil des ministres sur l’évolution de la situation aux différents postes frontaliers du pays.

Pour le Chef de l’Etat, cette situation qui n’est pas de nature à contribuer à l’assainissement du climat des affaires et à l’accroissement des recettes dont le pays a grandement besoin pour faire face à la crise socio-économique, entraîne de nombreuses conséquences négatives notamment des tracasseries, prélèvements illicites des taxes et frais administratifs, la criminalisation du commerce frontalier, la recrudescence de la contrebande, etc.

Le Gouvernement  invité à diligenter une enquête indépendante au sein du SECOPE

Le Chef de l’Etat a invité le gouvernement à prendre toutes les dispositions qui s’imposent afin de diligenter une enquête indépendante au sein du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants (SECOPE) dont la mission principale va consister à identifier  les nouvelles unités affectées et les nouveaux bureaux gestionnaires créés.

En effet, selon des informations parvenues au Président de la République, il appert que de nouvelles unités auraient été affectées et de nouveaux bureaux gestionnaires créés, impactant ainsi considérablement sur l’enveloppe salariale dédiée à l’éducation nationale dans le contexte actuel du programme de la gratuité de l’enseignement primaire qui a déjà commencé à produire des effets à la grande satisfaction de la population

Le SECOPE, rappelle-t-on, est  né de la volonté du gouvernement de la République  dans le cadre de la  politique d’ajustement structurel préconisé par les institutions de Breton Wood à partir de l’année 1980,  dans le volet maitrise des effectifs et des masses salariales.

Le gouvernement exhorté à fournir des efforts pour stabiliser le  taux du FC face aux devises étrangères

Le Président de la République a exhorté de nouveau le gouvernement à faire preuve de beaucoup d’audace dans la recherche des solutions permettant de stabiliser dans un premier temps le taux de change, de le rendre ensuite favorable pour l’économie du pays et le bien-être de la population.

Poursuite de la pression des FARDC sur différents groupes armés encore actifs

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières a, dans son exposé, informé le Conseil de la poursuite de la pression militaire exercée par les FARDC sur différents groupes armés encore actifs, pour les contraindre à déposer les armes.

Dans la province de l’Ituri, a-t-il dit, une délégation gouvernementale  dépêchée dans cette région,  poursuit  la sensibilisation des miliciens et groupes armés pour leur reddition.

Il  a, à cette même occasion, appelé le Gouvernement à s’occuper du reclassement des Congolais expulsés de l’Angola et celle des retournés volontaires, dont la situation semble préoccupante ainsi qu’à prendre en compte les revendications des populations locales dans la province du Bas-Uélé  où persistent les tensions entre les autochtones et les éleveurs «Mbororo» armés.

Il a aussi signalé qu’une délégation des experts a été envoyée dans la province du Nord-Ubangi, pour évaluer les dégâts matériels causés dans plusieurs quartiers de la cité de Yakoma par des inondations consécutives aux  pluies diluviennes  et l’assistance nécessaire à apporter aux victimes de cette catastrophe.

Il n’a pas manqué de noter la résurgence de l’épidémie de rougeole à Nzaba, Kasansa et à Tshilenge ainsi que des cas de choléra dans la province du Kasaï-Oriental.

Une attaque des miliciens Twirwaneho a fait  17 morts à Kipupu, dans le Sud-Kivu

Le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a, pour sa part, affirmé que l’attaque des miliciens Twirwaneho perpétrée  le 16 juillet dernier à Kipupu et environs, dans le territoire de Mwenga, fait état  17  civils tués, 11 civils blessés ,  213 civils portés disparus .

Ce groupe a aussi incendié de maisons dont un Centre de Santé et  une Eglise Méthodiste.  Des militaires FARDC ont été dépêchés sur les lieux pour la sécurisation.

Le ministre de la Défense a évoqué également le  succès de la voie diplomatique choisie par la RDC dans le conflit frontalier l’opposant à la Zambie suite à l’occupation des villages Kalumbamba et kibanga.

Selon lui, le rapport technique final des experts de la Commission conjointe a été endossé par la délégation de la SADC et le budget des travaux de démarcation actualisé est à partager entre les deux pays.

Il a aussi informé le Conseil des attaques conduites par  les membres du  M23 contre des positions des FARDC. D’après lui, ces attaques ont été confirmées par le Mécanisme Conjoint de Vérification Elargi (MCVE).

Baisse de cas de contamination de Coronavirus

Dans son rapport sur l’évolution de la situation de la pandémie de Covid-19, le ministre de la Santé publique a affirmé qu’il y a baisse de cas de contamination de Coronavirus en RDC. Le cumul des cas au 30 juillet est de 9.010 personnes, 215 décès, 6.037 personnes guéries.

Jusqu’ici, 16 provinces sont touchées par la COVID-19, à savoir : Kinshasa, Kongo-Central, Sud-Kivu, Nord-Kivu, Haut-Katanga, Lualaba, Ituri, Haut-Uélé, Tshopo, Equateur, Kwilu, Sud-Ubangi, Haut-Lomami, Kasaï, Kwango et Kasaï-Central.

En ce qui concerne la situation épidémiologique de la maladie à Virus Ebola à Mbandaka au 30 juillet 2020, le cumul des cas         est de 72 personnes, 31 cas de décès, 24 personnes guéries.  7 localités sont touchées, à savoir : Bikoro, Bolomba, Iboko, Mbandoka, Ingende, Wangata, Lotumbe.

Une Conférence pour la paix entre les pygmées et les bantous de la province du Tanganyika en RDC

Le Conseil a approuvé la proposition du  ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières chargé des Affaires Coutumières, d’organiser du 23 au 30 septembre 2020, une conférence dans la province du Tanganyika qui aura pour thème « La Reconstruction et la Paix entre Pygmées et les Bantous de la Province du Tanganyika ».

Selon le ministre, l’objectif est de mettre un terme à des comportements rétrogrades en prônant l’égalité et la non-discrimination entre les différentes communautés ainsi que le maintien de l’unité nationale.


ACP / MCP, via mediacongo.net
2605 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 03.08.2020 à 17:08

Un homme crée sa propre réalité par ses croyances, ses pensées et ce qu'il prononce et prêche. C'est cela la loi divine qui permet à l'homme de créer. Mais maintenant je ne sais pas ce que le Congolais se crée avec son pessimisme maladif, sa critique facile et un mauvais esprit envers les autres. Les Congolais semblent être le seul peuple au monde à avoir difficile à encourager son prochain et même ses propres enfants. Cette malédiction doit s’arrêter ici et maintenant! Le développement du Congo passera par un changement de mentalité.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Province du Kwango ezo kufa bozotala | XG2YWI8 - posté le 03.08.2020 à 14:56

On va gagner quoi? Combien ekokota na caisse na biso et combien eekobima? C comment kil faut reflechir

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 03.08.2020 à 12:07

Un prime des occupations etrangeres ou quoi ?????

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 03.08.2020 à 09:00

Sans impact tous ca pour le congolais

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ananie | PXV9MLR - posté le 03.08.2020 à 08:36

CEEAC,organisation inutile. La RDC devrait se retirer de ce machin qui ne veut rien dire pour ses citoyens. Satisfait de l'eligibilite a AGOA? Pour l'exportation de quoi vers les EU? Et puis, la presse independante parle encore d'une étude de l'eligibilite, ici on crie victoire. La presse presidentielle doit eviter des anticipations sur ces genres de situation. Travaillez pour booster la production, et la publicite viendra de soit. Le congolais mangeant a sa faim le fera sans beaucoup d'efforts.

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Paix et suppression des visas: chantiers prioritaires de la nouvelle Commission de la CEEAC

Afrique ..,

CEEAC : la congolaise Yvette Kapinga désignée commissaire en charge de la promotion de la femme

Afrique ..,

Afrique : la RDC régularise 90 % de ses arriérés de cotisations au sein de la CEEAC

Afrique ..,

La RDC invitée à honorer ses engagements à la CEEAC pour faire valider son candidat

Economie ..,