mediacongo.net - Actualités - Sous l’effet de la Covid-19, l’once d’or atteint le record historique de 2000 dollars !



Retour Economie

Sous l’effet de la Covid-19, l’once d’or atteint le record historique de 2000 dollars !

Sous l’effet de la Covid-19, l’once d’or atteint le record historique de 2000 dollars ! 2020-08-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/03-09/or-once-lingot-pur-de-100g.jpg -

L’once d’or a atteint mardi en cours de séance un nouveau record en dépassant pour la première fois la barre symbolique des 2.000 dollars vers 11 h 15 (heure de New York) avant de se replier légèrement.

Le prix du métal précieux n’a cessé de grimper depuis le début de l’année, s’étant apprécié de plus de 30 % et profitant de son statut de valeur refuge dans un marché désorienté par de nombreuses incertitudes avec la pandémie de coronavirus. Une ascension fulgurante : en janvier l'once s'échangeait contre 1.525 dollars seulement. Depuis le début de l'année, l'or a bondi de plus de 30 %, a plus forte progression annuelle de la décennie. Sa performance dépasse largement celle des autres actifs.  Elle évoluait aux alentours de 1995 dollars vers 11 h 50.

« opportunité d’achat »

Pour le métal précieux, les planètes se sont alignées. L'or profite des incertitudes géopolitiques, des inquiétudes autour de la crise du coronavirus, mais surtout des politiques monétaires ultra-accommodantes. Le soutien que les banques centrales apportent aux Etats pour éviter un effondrement économique a pour conséquence d'enfoncer les taux réels en territoire négatif . Aux Etats-Unis, le rendement à 10 ans des bons du Trésor prenant en compte l'inflation s'établit à -1 %, relèvent les analystes d'ING.

Pour les analystes de Commerzbank, l’or est actuellement perçu par les investisseurs comme une « opportunité d’achat ». 

« Cela n’est guère surprenant au regard du nombre toujours élevé de nouveaux cas de contamination au Covid-19, le suspense interminable au Congrès autour de nouvelles mesures d’aide à l’économie, des taux d’intérêt négatifs encore plus répandus et des marchés actions à des niveaux extrêmement élevés », détaillent-ils. 

Le dollar faible fait également partie des facteurs ayant joué en faveur de l’or ces dernières semaines. Le prix du métal précieux étant libellé dans la devise américaine, un recul du billet vert rend l’or moins cher pour les acheteurs munis d’autres devises. 

Le dollar index, qui mesure la valeur de la monnaie américaine par rapport à un panier d’autres devises, a perdu plus de 3 % depuis le début de l’année. 

Des fonds de pension, des compagnies d'assurance ou des spécialistes de gestion de patrimoine, qui n'avaient pas d'or dans leur portefeuille, se sont mis à en acheter. La banque privée suisse Lombard Odier & Cie SA a déclaré avoir ajouté de l'or à sa « répartition stratégique des actifs ».

Cet engouement n'a pas toujours été de mise : l'or a subi de violentes chutes pendant la crise alors que la volatilité sur les marchés d'actions s'emballait. Les investisseurs vendaient massivement le métal précieux pour lever du cash en urgence et absorber des pertes ou répondre à des appels de marge.

Seul point négatif : la demande de bijoux a chuté de 46 % au cours du premier semestre de l'année et celle des barres et pièces de 17 %, principalement en raison des mesures de confinement en Chine et en Inde. « La perspective d'une bonne mousson en Inde augure d'une belle « saison des mariages » et donc d'une augmentation des achats d'or, du moins si la Covid le permet », prophétise l'universitaire.

L'or pourrait-il continuer sur sa lancée ?

Corrigé de l'inflation, le prix de l'or est aujourd'hui à environ 200 dollars en dessous du niveau de 2011 et bien en dessous de son niveau record du 21 janvier 1980, équivalent à environ 2.800 dollars l'once en monnaie actuelle, selon le Conseil Mondial de l'or.

« La vitesse de la hausse devrait toutefois sonner l'alarme, car elle peut souvent précéder une chute. Mais, le fait que la hausse du prix de l'or n'ait guère été alimentée par la spéculation plaide contre toute correction excessive. Les positions longues nettes détenues par les investisseurs financiers spéculatifs sur les marchés à terme n'ont que légèrement augmenté au cours de la dernière semaine de référence, et restent encore nettement inférieures à leur niveau de début mars » explique Commerzbank.


JDM / Les Echos / MCP, via mediacongo.net
1628 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

bobo | T3DJ93C - posté le 05.08.2020 à 17:37

On est riche en OR, Diamant...c'est ou ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Afrique : le continent a perdu plus de 1 000 milliards USD en flux financiers illicites au cours des 50 dernières années
AUTOUR DU SUJET

Sud kivu : Des femmes brulées vives par une justice populaire pour sorcellerie

Provinces ..,

Etat de siège : Les FARDC reprennent le contrôle du « Triangle de la mort »

Provinces ..,

Nord-Kivu : les rebelles ADF multiplient leurs sources d'autofinancement

Provinces ..,

France: Invité à un dîner des grands chefs cuisiniers avec le président Macron, un chef...

Monde ..,