mediacongo.net - Actualités - Parquets, IGF, APLC, Cour des comptes… : La machine « État de droit » de F. Tshisekedi déjà grippée ?



Retour Politique

Parquets, IGF, APLC, Cour des comptes… : La machine « État de droit » de F. Tshisekedi déjà grippée ?

Parquets, IGF, APLC, Cour des comptes… : La machine « État de droit » de F. Tshisekedi déjà grippée ? 2020-08-10
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/10-16/felix-tshisekedi-ceremonie-investiture-garant-constitution.jpg -

La lutte contre la corruption et l’impunité, qui avait démarré en trombe ne tourne plus comme à ses débuts. Depuis l’arrestation, le jugement, puis la condamnation du directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe, c’est le silence radio. Plus d’actions d’éclat, à part de petites interpellations intempestives à peine menées comme du vernis en trompe-l’œil.

Pourtant, le président de la République a multiplié et même renforcé les services et agences pour apporter l’éclairage nécessaire au coulage des recettes, devenu une pratique ancrée dans la gestion de la République. Outre les parquets (Matete et Gombe), on a l’Inspection générale des finances (IGF), l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC), la Cour des comptes… Qu’est-ce qui a fait ralentir la machine mise en marche avec pompe? Toutes ces structures subiraient-elles des pressions ou sont-elles intimidées ? Au président de la République d’huiler encore davantage sa machine afin que l’État de droit avance et atteigne sa vitesse de croisière.

La léthargie. C’est le moins que l’on puisse dire du ralentissement étonnant des enquêtes sur de grands dossiers de soupçons de détournements enclenchées avec pompe sur le Programme de 100 jours du chef de l’État.

En effet, lorsque le chef de l’État avait annoncé, dans son discours à la nation, devant les deux Chambres du Parlement réunis en Congrès, que « 2020 serait l’année de l’action », beaucoup de Congolais y avaient cru. Et ils espéraient, avec raison, à l’éradication drastique de la corruption et la fin de l’impunité en RDC. Pour imprimer sa marque et faire redouter ceux qui le prenaient juste pour une « marionnette » au sommet de l’État, Félix Tshisekedi a donné un premier coup de balai dans sa propre cour, en laissant la justice se saisir de son directeur de cabinet. Chose inédite dans les annales politiques congolaises !

Pas de justice sélective

À l’issue d’un procès pédagogique et spectaculaire, retransmis en direct sur les antennes de la télévision nationale, et qui a tenu toute la population en haleine comme un match de football de l’équipe nationale, celui qui fait le ticket avec Fatshi à la présidentielle de décembre 2018, fut condamné à 20 longues années des travaux forcés et 10 ans d’interdiction de tout mandat électif. Vital Kamerhe incarcéré à Makala pour « détournement des deniers publics », c’est tout un peuple qui a applaudi, croyant enfin à la rupture avec de vieilles pratiques consistant à brader impunément à se servir dans la caisse de l’Etat, sans avoir des comptes à rendre.

Mais hélas ! Ce n’était qu’un feu de paille : tout l’élan s’est arrêté juste après la condamnation de Kamerhe. Pourtant, il y a beaucoup de dossiers qui méritent qu’on s’y penche et mette la main surtout sur des « criminels à col blanc » de l’ancien régime.

À cet effet, l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) créée par le président de la République a trouvé plusieurs cadavres dans les placards laissés par le professeur Luzolo Bambi Lessa. Qu’attend-on pour agir ? À peine ont-ils commencé leurs enquêtes, les nouveaux membres de l’Inspection générale des finances (IGF), service de contrôle des dépenses publiques placé sous l’autorité du chef de l’État pour apporter l’éclairage nécessaire au coulage des recettes, se disent, eux aussi, subir des pressions et intimidations. D’où viennent ces intimidations ? Seul celui qui les a placés et à qui ils doivent rendre compte de s’y imprégner, en les rassurant de tout son soutien.

Comble de tout, curieusement, c’est juste au moment où les USA apportent tout leur soutien à la RDC que le gouvernement lâche prise ! Il y a quelque chose qui cloche. Quoiqu’il en soit, le chef de l’État devrait aller de l’avant, en corsant l’État de droit, avec une justice juste et équitable pour tous, afin d’ôter à l’UNC le prétexte selon lequel le procès Kamerhe et son arrestation relèvent d’un acharnement politique.

En optant pour l’instauration de l’État de droit, avec le renforcement de la justice, le président de la République a la responsabilité de veiller à sa vision afin d’obtenir des résultats escomptés. Le pays ne devrait pas faire du surplace, en marchant comme un perroquet, un pas en avant, un pas en arrière. Il faut avancer.


Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
7670 suivent la conversation
16 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 10.08.2020 à 23:24

INVASION PAR L'ARMEE ZAMBIENNE:"Que les gens ne trompent pas l'opinion nationale et internationale. Les militaires zambiens ne sont pas rentrés chez eux. Ils se sont plutôt repliés de 3 kilomètres. Ils n'ont pas quitté le sol Congolais », a alerté,il y a quelques heures sur les antennes de Top Congo FM, Didier Mombere, administrateur du territoire de Moba, dans la province de Tanganyika."

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 10.08.2020 à 22:13

Depuis 1960 que le Congo vit de corruption. Sans connaitre à fond l'origine, la profondeur de la corruption toute lutte sera cosmètique.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 10.08.2020 à 20:45

Le développement économique et social du pays. Par exemple : Mr Bamaros a détourné l’argent du Foner destiné à la réfection des routes .l’absence des routes de desserte agricole un frein pour notre économie. Mr Jammal a détourné l’argent pour les maisons préfabriquées destinées aux militaires. Un frein pour l’amélioration du social des militaires. Que ceux qui s’opposent aux poursuites judiciaires pour des raisons partisanes nous expliquent comment développer un pays si pour 10 $ investis dans un projet 8 $ sont détournés. Les 18 ans sont caractérisés par des détournements de l’argent publics dans une quasi impunité cela doit s’arrêter pour l’amour du...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 10.08.2020 à 16:09

Il faudrait d'abord reconstruire le pays, on ne veut pas trop de DJALELOOO...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mpifpo | 4US7MTP - posté le 10.08.2020 à 15:32

Pitié! Vous appelez cela un procès pédagogique? En quoi ce procès est pédagogique? Juste pour arrestation d'un grand leader politique? Non, ce procès n'est pas pédagogique. Il fallait que la procédure soit claire, tous les impliqués soient interpeller, la somme détournée soient clairement déterminée, les prévenus soient entendus par une bonne défense qui respecte les étapes d'un vrai procès,... or rien de tout cela ici.

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JEAN | OTRC5M2 - posté le 10.08.2020 à 14:30

une justice rendue en pénal : crime sans cadavre. Vol sans preuve pour vital

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 10.08.2020 à 12:23

Potentiel, la justice c'est bon mais on ne développe pas le pays avec les procès spectaculaires tous les jours. Nous avons besoin de voir comment le gouvernement va s'y prendre pour reconquérir les instruments de la souveraineté économique notamment la monnaie et le budget national

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yes or No | 4IDYVS3 - posté le 10.08.2020 à 12:04

Bâtissez d'abord un Etat et après, vous nous parlerez d'un Etat de droit. La RDC n'est pas encore un Etat moins encore un Etat de droit.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | AXLM1XA - posté le 10.08.2020 à 11:42

Vital Kamerhe est condamné, l’État de droit. Eeh!

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 10.08.2020 à 11:34

Rien ne sert de courir. La leçon est qu'il faut partir absolument d'un état de légitimité de pouvoir pour instituer l'état de droit. Un état vicieux ne peut nullement résulter sur un état de droit. L'état de droit est produit des esprits honnêtes et hommes intègres; et ceux que le souverain primaire légitimement se choisit pour conduire les affaires politiques du pays n'ont pas besoin de se battre dans les coulisses pour appliquer l'état de droit, car leur action pour le faire reflète la volonté du peuple.

Non 2
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 10.08.2020 à 11:01

(SUITE): C'EST JUSTE ÇA L'INVESTISSEMENT QUE L'ÉTAT FERA POUR GAGNER DES MILLIARS DES DOLLARS PAR MOIS, si tout est contrôlé SÉRIEUSEMENT AU NIVEAUX DES TOUTES LES FRONTIÈRES DOUANIÈRES DE LA RDC NB: LES BATTERIES DOIVENT AVOIR CHACUNE UNE CAPACITÉ DE 200 AMPÈRES ET il faut en acheter juste TROIS(30) POUR CHAQUE FRONTIÈRES ET AVOIR UN GROUPE ÉLECTROGÈNE AUTOMATIQUE DE 500 OU 1000 KVA pour que le travail se fasse 24/24h.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 10.08.2020 à 10:55

(SUITE): C'EST JUSTE ÇA L'INVESTISSEMENT QUE L'ÉTAT FERA POUR GAGNER DES MILLIARS DES DOLLARS PAR MOIS, si tout est contrôlé SÉRIEUSEMENT AU NIVEAUX DES TOUTES LES FRONTIÈRES DOUANIÈRES DE LA RDC NB: LES BATTERIES DOIVENT AVOIR CHACUNE UNE CAPACITÉ DE 200 AMPÈRES ET il faut en acheter juste TROIS(30) POUR CHAQUE FRONTIÈRES ET AVOIR UN GROUPE ÉLECTROGÈNE AUTOMATIQUE DE 500 OU 1000 KVA pour que le travail se fasse 24/24h.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 10.08.2020 à 10:49

J'avais dit personnellement que ce coup d'éclat devrait continuer au niveau de TOUS NOS POSTES DOUANIERS AUX FRONTIÈRES DE LA RDC! Propositions: 1. AU NIVEAU DE CHAQUE FRONTIÈRE ÉTABLISSEZ UNE BANQUE QUI SERVIRA ET POUR LA DGM ET POUR TOUS VERSEMENTS À FAIRE SUR LES PRODUITS QUI ENTRE EN RDC(avec un SERVICE DE LA PRÉSIDENCE DIRECTEMENT À CHAQUE POSTE POUR LA VÉRIFICATION DE TONNAGE RÉEL DES PRODUITS QUI ENTRENT EN RDC). 2. Mettez un SERVEUR CENTRAL À KINSHASA POUR CONTRÔLER L'ACCÈS DE VERSEMENT EN LIVE! BREF: LES ORDINATEURS, LES PANEAUX SOLAIRES+BATTERIES ET LE SERVEUR PROGRAMMÉ POUR ÊTRE EN CONNEXION DIRECT AVEC KINSHASA ; C'EST JUSTE ÇA L'INVESTISSEMENT QUE L'ÉTAT...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 10.08.2020 à 10:42

NE REVEZ PAS: tout marche à merveille pour EUX ,car TOUS chaque mois ONT leur salaires scandaleux,au moins 5 Congélateurs pleins, 12 JEEPS et voitures, les gardes du corps zélés , les cortèges filant avec sirènes,les collaborateurs obséquieux et flatteurs,les maisons pleins de briques de dollars,les comptes à l'étranger encore plus,les maisons remplies des cadeaux en vivres et espèces des libanais qui en plus prennent en charge le LOYER des APPRTEMENTS des copines chez OASIS à Bandal ou à la CITE du FLEUVE, et aussi les enfants étudiant hors du pays; QU' ATTENDEZ VOUS DE TELS JOUISSEURS

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 10.08.2020 à 10:03

En optant pour l’instauration de l’État de droit, avec le renforcement de la justice, le président de la République a la responsabilité de veiller à sa vision afin d’obtenir des résultats escomptés. Le pays ne devrait pas faire du surplace, en marchant comme un perroquet, un pas en avant, un pas en arrière. Il faut avancer.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 10.08.2020 à 09:45

Il n'y aura bien de bon dans ce pays.

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Lualaba: des méthodes autrefois décriées pour séduire Félix Tshisekedi

Provinces ..,

Coopération régionale : Félix Tshisekedi en Zambie pour assister à l'inauguration du pont de...

Afrique ..,

Kasaï Oriental : Félix Tshisekedi annoncé à Mbuji-mayi fin mai

Provinces ..,

Le Président Félix Tshisekedi réaffirme son engagement d’aboutir à un règlement complet...

Afrique ..,