Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Economie

RDC : des investisseurs allemands intéressés au secteur ferroviaire dont le projet s’étend sur huit corridors

2020-08-12
12.08.2020
2020-08-12
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/10-16/investiseurs_alemands.jpeg -

Le secteur ferroviaire intéresse au plus haut point les investisseurs allemands qui séjournent à Kinshasa. Conduite par Dr. Gernot C. Wagner, homme d’affaires allemand et Consul général honoraire de la RDC en Allemagne, la délégation allemande a eu une séance de travail avec le directeur de cabinet a.i du chef de l’État à la cité de l’Union africaine.

La délégation est venue parachever les démarches auprès des autorités congolaises, relatives à la coopération économique. Hormis le chemin de fer, ces investisseurs sont aussi intéressés par le secteur énergétique dont le projet Grand Inga et celui de la production de l’hydrogène pour son exportation vers les pays de l’Union européenne.

Quant au secteur ferroviaire, huit corridors sont visés, à savoir :

La connexion Banana- Kinshasa :

Ce corridor est l’un des plus importants car au cours de la 2ème édition de l’Expo Béton en 2018, Jean Bamanisa, initiateur de ces assises, avait proposé un lobbying pour expliquer tout l’intérêt qu’il y a à créer un corridor- ouest qui part de Maluku à Banana, avec des échanges en Angola( Luanda) et Congo Brazzaville ( Pointe Noire).

D’après lui, « ces zones-là sont interconnectées par le transport multimodal. Notre souci est que le gouvernement saisisse cette opportunité pour que la RDC soit leader de la mise en place de ce corridor ici en RDC au lieu que cela se passe dans les pays voisins, parce que le Congo Brazza peut prendre l’initiative pour créer ce corridor et écrire à l’Union africaine, à la CEAC pour prendre le leadership de ce projet ».

2°Kinshasa- Ilebo :

A ce sujet, il existe déjà une étude de la CEEAC en 2012 sur financement du NEPAD sur le projet de ce chemin de fer qui aura une longueur de 870 km entre Kinshasa et la ville d’Ilebo.

Cette connexion vise à renforcer le processus d’intégration régionale et d’échanges, notamment au sein des pays membres de la CEAAC et avec les pays de la SADEC et, à terme, avec ceux de la COMESA. Elle sera à écartement standard de 1,435m pour une charge maximale à l’essieu de 23 tonnes.

La ligne comprendra une voie unique, avec vingt -six (26) gares intermédiaires. Les bâtiments et les équipements nécessaires à la maintenance des installations et du matériel roulant sont intégrés dans l’étude de la ligne. Celle-ci sera connectée à la ligne Matadi-Kinshasa, le pont route rail Brazzaville-Kinshasa, le réseau ferré de la République démocratique du Congo, et à la ligne Ilebo-Lubumbashi-Frontière Zambie.

La ligne ferroviaire permettra aussi la jonction avec la ligne Kolwezi-Lobito traversant l’Angola jusqu’au port de Lobito. Différentes études préliminaires avaient été faites dans le passé, mais les informations existantes sur ces études sont incomplètes, dispersées et parfois trop anciennes.

3° Ilebo- Tenke

Les transports ferroviaires sont peu sûrs et très aléatoires, leur fréquence est au mieux hebdomadaire et les moyennes sont très basses. Conséquence, les vitesses commerciales sont particulièrement basses. Cette connexion permettra de remédier à ce problème.

4°& 5° la connexion avec Angola via Dilolo-Kolwezi

La réactivation de l’interconnexion entre l’Angola et la RDC devrait permettre aux deux pays de mettre à profit le corridor de Lobito. La liaison entre Dilolo en RDC et Luau se faisait par transport routier : la mise en place du réseau ferroviaire devrait donc accélérer le commerce, notamment minier.

En effet, pendant 34 ans, les miniers étaient obligés de passer par les ports de Durban en Afrique du Sud et de Dar-es-Salaam en Tanzanie pour évacuer les matières premières congolaises, ce qui coûtait très cher en termes de transport et avait comme conséquence notamment la mise à l’arrêt de certaines entreprises minières.

Avec le rétablissement de ce trafic ferroviaire, l’industrie minière congolaise peut réaliser des économies; car le corridor Dilolo – Lobito reliant la RDC à l’Angola est la voie d’évacuation la plus courte en termes de distance et de temps ; ensuite, elle épargne des frais considérables par rapport à d’autres moyens de transport.

L’enjeu de cette reprise est essentiellement économique tant que les produits miniers et d’autres marchandises d’exportation venant des provinces de l’ex Katanga, dont le Lualaba, peuvent être acheminés au port de Lobito par des trains de la Société national des chemins de fer (SNCC) en toute sécurité, sûreté et à coûts réduits. Cela vaut également pour les importations.

6° Lubumbashi- Sakanya.

La ligne de chemin de fer Lubumbashi-Sakania est une ligne à voie unique de chemin de fer en République démocratique du Congo entre la gare de Lubumbashi et Sakania à la frontière avec la Zambie à proximité de la ville de Ndola.

Sa longueur est de 255 km et elle est exploitée par la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

7° La frontière avec la Zambie

La frontière entre la République Démocratique du Congo et la Zambie comprend notamment le panhandle de la botte du Katanga. Kasumbalesa est l’un des principaux passages de la frontière (route et chemin de fer), sur la route reliant Lubumbashi en Rd Congo et Kitwe et Ndola en Zambie.

Dans sa partie orientale, la frontière est notamment matérialisée par la rivière Luapula puis le lac Moero. À l’ouest, elle coïncide pratiquement avec la ligne de partage des eaux entre le bassin du Congo – Lualaba au nord, et celui du Zambèze au sud.

8° la connexion avec le Kasaï.

Longue de 2770 km, la voie nationale s’intègre depuis l’époque coloniale dans le système de transport eau-rail entièrement situé sur le territoire national congolais et servant à l’exportation de la production minière du Katanga par le port de Matadi.

Le dynamisme de la voie nationale permettait également une vitalité économique de la zone du rail au Katanga et au Grand Kasaï. Mais c’était avant la faillite de la Gécamines et les pillages de 1991.

Son état actuel laisse à désirer : vétusté des voies et des matériels roulants qui n’a cessé de réduire les performances, lenteur, déraillements fréquents, mauvaises conditions de navigation et de transbordements portuaires.

Ce contexte explique la situation d’enclavement et l’absence de connexion rapide dans laquelle est plongé le Grand Kasaï depuis près de trois décennies. D’où l’importance de la matérialisation de tous ces corridors.

Pour certains observateurs, cela permettra à la RDC de mieux de se développer. La Cellule Climat des affaires en collaboration avec l’ANAPI ont donc le devoir de faciliter ces investisseurs allemands pour la matérialisation de tous ces projets.

De leur côté, les investisseurs allemands se disent prêts pour l’exploitation ferroviaire. La mise en train de l’exécution de premiers pas pourra débuter dès la semaine prochaine, étant donné que tous les experts spécialisés dans les études de faisabilité sont sur place à Kinshasa.

Il y a lieu de rappeler que la présence de ces investisseurs allemands en RDC fait suite à la dernière visite, en novembre dernier, du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en Allemagne où il avait rencontré la chancelière allemande, Angela Merkel et des hommes d’affaires allemands.


Zoom Eco /vMCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 8 commentaires
8566 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


bobo @T3DJ93C   Message  - Publié le 14.08.2020 à 14:44
Distraction

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bobo @T3DJ93C   Message  - Publié le 14.08.2020 à 14:43
Distraction

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 13.08.2020 à 13:38
Je suivais quelque part quelqu'un dire que CE SONT DES AVENTURIEUX qui ont des compagnies BIDONS EN Allemagne et ne sont même pas des ENVOYÉS D'ANGELA MERKEL!!! Est-ce-vrai?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kap @DR16Q1Y   Message  - Publié le 13.08.2020 à 08:48
ESPÉRONS QUE CELA SE RÉALISE, CAR CE PAYS PEUT DÉVELOPPER DES INFRASTRUCTURES MODERNES CAPABLES DE FAVORISER ET RELANCER SON ESSOR ECONOMIQUE DANS PEU DE TEMPS. IMAGINEZ VOUS UNE COMPAGNIE MINIÈRE DE LA RDC TRANSPORTANT SES BIENS A PARTIR DE LOBITO, ELLE GAGNE EN TEMPS ET EN ARGENT AU LIEU DU PORT DE DAR ES SALAAM ET DURBAN EN TANZANIE ET RSA RESPECTIVEMENT. VOILA POURQUOI NOUS DEVONS CONNAITRE LE BILAN DES CINQ CHANTIERS DE J KABILA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 13.08.2020 à 07:03
L 'ECLATANTE VICTOIRE MILITAIRE DE LA ZAMBIE sur le COOPELAND est dûe aux mafiosi jouisseurs du COOPELAND: Vous ne verez jamais en Zambie des ministres portant sur eux en habits , bijoux, montres, chaussures et parfums pour un total de 100 000 DOLLARS comme les jouisseurs du pays des COOPE et les scandales de corruption en Zambie c'est pour des 5000dollars ou 8000 DOLLARS ET non des centaines de millions comme au COOPELAND Et voilà comme le RWANDA ou le petit Sud Sudan, leur soldats infligent une raclée à celle des COOPELANDIENS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 13.08.2020 à 01:39
Entre l'annonce des bonnes intentions et la réalisation sur terrain IL Y A UN FOSSÉ pour tout ce les hommes blancs viennent dire aux Congolais. Les Allemands avaient promis de développer l'agriculture chez nous, où sont-ils?? Mzee Laurent Désiré Kabila interdisait à ses ministres de ne pas perdre inutilement leurs temps pour accueillir de telles délégations des Touristes qui trompent les Congolais qu'ils viennent investir chez nous.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 12.08.2020 à 18:41
(SUITE) SES SOLS RESTERONT VIDES À PART LES CARRIÈRES QUI NE POURRONT MÊME PAS PRODUIRE LES PRODUITS VIVRIERS! Regardons aussi le secteur agricole! Les occidentaux ont bloqués toutes leurs carrières minières pour n'EXPLOITER QUE LE SECTEUR AGRICOLE Alors sachons aussi imposer à nos investisseurs l'AGRICULTURE D'ABORD!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 12.08.2020 à 18:36
C'est très bon! Mais on voit bien que les secteurs qui les interressent beaucoup sont ceux par où les MINERAIS POURRONT SORTIR Personnellement je pense que ç'aurait était mieux qu'ils intègrent dans leur investissements d'abord les routes à CONSTRUIRE= 150 KM en partant de CHAQUE FRONTIÈRE D'ENTRÉE DE LA RDC VERS L'INTÉRIEUR DE LA RDC! C'est seulement à la SECONDE ÉTAPE QU'ON INCLUERAIT LES SECTEURS FERROVIERS! Dans le cas contraire, c'est la RDC QUI BALISE LE CHEMIN POUR QUE TOUS SES MINERAIS QUI LE PAYS, et lorsqu'elle se rendra compte que LES WAGONS SONT VIDES, il lui RESTERA UNIQUEMENT DES CARRIÈRES SALES ET SANS AUCUN MINERAIS EN PLUS DES SOLS QUI SERONT CORRECTEMENT DÉTRUITS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Samy Badibanga : « osons cinq mesures pour accroître les réserves de change et sauver le Franc congolais » (tribune)
left
Article précédent Covid-19 : l’équipe de riposte annonce l’ouverture progressive des frontières en commençant par l’aéroport de N’djili et le Beach Ngobila

Les plus commentés

Economie Protocole d'accord UE- Rwanda : Cardinal Fridolin Ambongo dénonce une stratégie de diversion de la communauté internationale

25.02.2024, 20 commentaires

Société L’argent des routes pour financer l’effort de guerre: un courrier de Bemba aux sociétés des péages fait scandale

26.02.2024, 16 commentaires

Politique L’ancien Porte Parole du MLC Jean Jacques Mamba et proche de Jean-Pierre Bemba rejoint l’AFC de Corneille Nangaa

26.02.2024, 15 commentaires

Politique Vital Kamerhe pressenti président de l’Assemblée nationale !

26.02.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance