Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Culture

Catch, religion, rébellion… la RDC vue par le photographe Colin Delfosse

2015-01-30
30.01.2015 , Kinshasa
Culture
2015-01-30

Géopolis vous propose de découvrir trois reportages du photographe belge Colin Delfosse, réalisés en République démocratique du Congo : les Catcheurs congolais (2010, 2011), Dancing Ashes et Portraits du Kivu (2013). Ce travail est exposé à l’espace photographique La Chambre, à Strasbourg (Nord-Est de la France), jusqu’au 1er février 2015.

Colin Delfosse est né à Bruxelles en 1981. Il se spécialise dès la fin de ses études dans la photographie documentaire. Il cofonde en 2005 Out of Focus, un collectif de photographes. «Nous nous sommes donnés pour ambition de replacer le photojournalisme au cœur de l’espace public. Accessible à tous, parce qu’analogique au réel, la photographie permet d’interpeller chacun. Et c’est alors que le photojournalisme prend tout son sens : lorsqu’il questionne le citoyen», explique le photographe.

Ses reportages l’emmènent aux quatre coins du monde : Vietnam, Mali, Kurdistan irakien, Chine, Ouzbékistan et République Démocratique du Congo.

Il a consacré plusieurs reportages sur ce dernier pays dans lequel il se rend régulièrement depuis 2007 : la Gécamines dans le Katanga, les élections présidentielles de 2011, le pèlerinage des adeptes de l’Eglise Chrétienne Union du Saint-Esprit, les groupes rebelles du Nord Kivu…

Son travail exposé dans de nombreux festivals et publié dans la presse (New York TimesJeune Afrique, La Libre Belgique, 6 mois…) a remporté de nombreux prix (POYI, PDN Annual Award…). Colin Delfosse est membre de l’agence photographique coopérative Picturetank.

Voici certains reportages de Colin Delfosse :

«6 bolites», un catcheur congolais, dans son jardin

Quand la nuit tombe à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, des hommes, qu’ils soient chauffeurs de taxis, gardes du corps ou marchands, vont pour quelques heures de gloire et un peu d’argent se transformer en «héros». Les corps habillés de costumes étranges et de grigris vaudous, les visages recouverts d’un masque ou de poudre blanche, ils se transforment en Zombie de Kibambi, en Petit cimetière ou en City train… en autant de sorciers du ring, des catcheurs.  








Le guerrier Masseke (antilope en Lingala)

Avec quelques planches, des rings de fortune sont montés à la hâte. Y affluent résidents de Kinshasa, habitants des communes périphériques et «shegué», enfants des rues. Musique, muscles et magie noire sont les trois ingrédients indispensables pour réussir le spectacle.













Mukumbusu, lutteur vedette du canton de Matete (sud de Kinshasa)

«Très loin du catch business de Las Vegas», ce sport est une façon pour certains de sortir de la rue. Dans cette ville de dix millions d’habitants, la troisième plus grande ville du continent africain, la débrouille est la principale source de revenu. Obtenir respect et crainte sont indispensables pour y survivre et le catch apporte cela. VOIR LE REPORTAGE













Isaac, trompettiste de la fanfare Kimbanguiste, Goma

La région du Nord-Kivu, et plus particulièrement la région des Grands Lacs, est depuis deux décennies la proie de conflits meurtriers. Pourtant, la société ne s’est pas arrêtée de vivre. Dans les rues de Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu se croisent militaires, anciens rebelles, hommes d’affaires, musiciens et simples badauds, comme dans n’importe quelle ville du continent.










Clémence, petit page de la croisée eucharistique, église de Minova

Les habitants continuent leurs activités, cultivent leurs terres. C’est ce qu’a voulu montrer Colin Delfosse à travers cette série de portraits réalisée en 2013. PLUS DE PHOTOS

















Une fille de réfugiés, dans les ruines du camp de déplacés de Kanyaruchinya

En 2012, le photographe était présent dans le pays alors que les hommes armés du M23 entraient dans Goma, obligeant la population à fuir la ville.  

 










Territoire de Rutshuru, novembre 2012

Patrouille du M23 dans le Parc de la Virunga. Le M23 est né en avril 2012 d’une mutinerie au sein de l’armée congolaise. Le groupe rebelle était en rébellion car, selon lui, les termes de l’accord du 23 mars 2009 entre le CNDP (milice politique armée dirigée par Laurent Nkunda) et Kinshasa n’avaient pas été respectés.

 





Prêche du pasteur Ovatia à la Mission des églises pentecôtistes à Goma

Les églises évangélistes pullulent dans toute la République démocratique du Congo depuis deux décennies. VOIR LE REPORTAGE











C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8382 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Exposition des œuvres de l’artiste peintre J.P. Mika
left
Article précédent Après 10 années d’absence : Djuna Fa à Kinshasa pour la promotion de « Domaine privé »

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance