mediacongo.net - Actualités - Détournements au Foner : le procès en appel de Fulgence Bamaros s’ouvre ce vendredi



Retour Société

Détournements au Foner : le procès en appel de Fulgence Bamaros s’ouvre ce vendredi

Détournements au Foner : le procès en appel de Fulgence Bamaros s’ouvre ce vendredi 2020-08-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/10-16/baramos_lobota_fulgence_20_000.jpg -

Fulgence Bamaros Lobota

Ce vendredi 14 août 2020 s’ouvre devant la Cour d’appel de Kinshasa/La Gombe, le procès de Fulgence Bamaros Lobota, 55 ans, né à Kinshasa, directeur général du Foner (Fonds national d’entretien des routes), détenu, et de Charles Kalangila Shemu, 69 ans, né à Lubumbashi, président du conseil d’administration du Foner, qui comparaîtra libre. Les deux hommes sont accusés d’avoir détourné d’importantes sommes du Foner entre 2011 et 2019.

Selon la citation à comparaître, les deux hommes sont accusés d’avoir détourné 2.841.949 de dollars du Foner entre juillet et décembre 2011 ; 202.608 dollars entre janvier et mars 2012; 1.763.680 de dollars entre mars et octobre 2014; 5.220.166,12 de dollars entre octobre et décembre 2018 et enfin 1.339.000 de dollars entre janvier et mars 2019. Soit un total de 11,3 millions de dollars.

Programme des 100 jours

Le 23 juin dernier, Fulgence Bamaros Lobota, présenté comme proche du camp Kabila, avait été condamné par le tribunal de grande instance de la Gombe à 3 ans de travaux forcés, tout comme le directeur général de l’Office des Voieries et drainages (OVD), Benjamin Wenga ; un patron de société privée, Modeste Makabuza, qui avait obtenu le marché de gré à gré, a été condamné à un an de travaux forcés. Ils étaient accusés d’avoir surfacturé pour 66 millions de dollars des travaux de réfection de routes à Goma et Bukavu, dans le cadre du « Programme des 100 jours » du président Félix Tshisekedi.

Fulgence Bamaros avait dit avoir agi sur ordre de Thomas Luhaka, alors ministre des Travaux publics, mais le juge avait estimé que cela ne l’exonérait pas de sa responsabilité. Il n’a pour autant pas suivi le parquet, qui réclamait une peine de 15 ans de travaux forcés.

Marie-France Cros
La Libre Afrique / MCP, via mediacongo.net
1937 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 15.08.2020 à 12:31

SUITE Le déchu roi ,Louis XVI est guillotiné 21 janvier 1793 en public et idem ,le le 9 octobre 1793 l’ ex reine Marie-Antoinette est guillotinée en public: CELA A CHANGE la France et nous nous posons la question de savoir si les Etats Unis , la Chine ,l’Arabie saoudite l’ Egypte ,l’ Indonesie ,le Nigéria ,le JAPON ,Corée sud, Taiwan, tous pays ou la corruption est l’exception et non la règle comme en RDC , ont tort de maintenir la peine de mort officielle

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 15.08.2020 à 12:29

En France, en août 1789, moins d’un mois après la prise de la Bastille, les révolutionnaires ont aboli les privilèges de la noblesse corrompue et débauchée. En octobre 1789,l’ Article 30 de l'amendement voté par l’Assemblée nationale française le 9 octobre 1789 instaure l’exécution de tous les condamnés à mort par tête tranchée.à la guillotine. Le déchu roi ,Louis XVI est guillotiné 21 janvier 1793 en public et idem ,le le 9 octobre 1793 l’ ex reine Marie-Antoinette est guillotinée en public: CELA A CHANGE la France et nous nous posons la question de savoir si les Etats Unis , la Chine ,l’Arabie saoudite l’ Egypte ,l’ Indonesie ,le Nigéria ,le JAPON...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 14.08.2020 à 09:44

Pas detourner, mais Volés.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 14.08.2020 à 09:16

J'accompagnais des amis Avocats dans leurs rencontres nocturnes dans de petits bars insoupçonnés de Kinshasa pour y rencontrer certains magistrats afin d'influencer l'issue de beaucoup de dossiers sur base des procédures négociées .Je crois que cette fois-ci notre justice va aller jusqu'au bout car ce que nos compatriotes ont fait de ce pays est connu du grand public.Nous avons encore un peu de confiance.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Procès en appel des 100 jours: l’UNC Bukavu projette une marche pacifique et un sit-in pour...

Provinces ..,

Le procès en appel de Kamerhe fixé le 24 juillet à la Cour d’appel de Kinshasa / Gombe

Société ..,

Sauts-de-mouton : JB Mayo évoque deux raisons à la base du retard des travaux

Société ..,

Procès 100 jours : le sort des DG de l'OVD, du Foner et de la Sococ attendu ce mardi

Société ..,