mediacongo.net - Actualités - Le huis clos aux stades risque d’asphyxier la trésorerie des Clubs de football (Analyse)



Retour Sport

Le huis clos aux stades risque d’asphyxier la trésorerie des Clubs de football (Analyse)

Le huis clos aux stades risque d’asphyxier la trésorerie des Clubs de football (Analyse) 2020-08-16
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/10-16/stade_des_martyrs_de_kinshasa_20_02145.jpg -

La reprise des rencontres de football aux stades dans le strict respect des gestes barrières contre la Covid-19 a été autorisée au terme de la 44ème réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi 14 août 2020. L’option levée est donc le huis clos aux stades. Ce qui contraint les équipes de football à opérer des choix difficiles pour leur survie.

En effet, le Gouvernement a adopté une attitude d’extrême prudence dans un contexte où la pandémie tend à se sédentariser pour se transformer en endémie. Cette mesure du huis clos suggère que les rencontres de football se jouent sans le public dans les pourtours, les tribunes et les vestiaires. Par conséquent, la billetterie ne doit non plus tourner. Les guichets resteront fermés.

Vers l’asphyxie des Clubs

Les joueurs des Clubs se contenteront du plaisir de taper au ballon rond sur le gazon ou la pelouse synthétique. Rien que ça à faire. Alors que la comptabilité affiche un crédit zéro côté recettes des matchs.

L’économie du football congolais, structurellement fragile, est au bord de l’asphyxie. A l’exception du club de la capitale cuprifère Tout puissant Mazembe qui se distingue dans sa gestion beaucoup plus cohérente et moderne, la plupart des clubs congolais sont sous perfusion financière de leurs dirigeants.

Avec la suspension des championnats depuis plus de cinq mois, les clubs de football tirent le diable par la queue. Ils connaissent une paralysie générale imposée aux conséquences financières incalculables.

Il est vrai que la situation post-confinement avec des matchs à huis clos risque d’empirer la crise.

FIFA appelée au secours

La Fédération internationale de football association (FIFA) a décidé, au mois de mai 2020, d’apporter une subvention à ses 211 fédérations membres dans le souci de soulager les peines des promoteurs des clubs et d’accompagner les joueurs et les encadreurs.

Seulement, les dirigeants du football mondial restent muets sur le coût de cet appui spécial aux clubs via leurs fédérations.

Selon certains observateurs, ce soutien représente un payement anticipé d’une avance sur la subvention de solidarité promise par la FIFA. L’aide est estimée à plusieurs centaines de milliers d’euros par pays.

Une bouffée d’oxygène pour les fédérations africaines qui figurent parmi les moins argentées de la planète football.

Ajustements budgétaires dans les Clubs

En Rd Congo, quelques Clubs de football ont anticipé des mesures de résilience. Daring Club Motema en premier a décidé de proposer un avenant aux contrats de joueurs pour réduire leurs salaires de 50%. L’équipe rivale, l’As. Vita Club, emboitera les pas pour tenter de ne pas exploser la trésorerie.

Le Gouvernement qui reste le grand sponsor dans le domaine du football prend en charge les équipes nationales et les clubs représentatifs en compétitions interclubs. Aucune politique d’encadrement et d’appui n’est encore définie quant à ce.

Entre-temps, la Fédération compte deux sponsors : Vodacom et Orange. Le premier sponsor l’accompagne dans l’organisation du championnat de la ligue nationale de football et le second l’appuie dans la l’organisation de la gestion des équipes nationales.
A RE(LIRE) : Dr. Muyembe préconise la mise sur pieds d’un Comité Covid-19 au sein de la FECOFA

Omari pour une loi sportive plus incitative

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari pense que le Rd Congo devrait se doter d’une loi sportive plus incitative.

« Il faut insérer des articles incitatifs. Ces clauses incitatives vont permettre à ce que les sponsors ne considèrent pas perdus l’argent qu’ils vont injecter dans le développement du football féminin, masculin et des jeunes. Il faut exonérer les entreprises qui sponsorisent le sport en général et le football en particulier », avait – t – il déclaré le 23 juillet 2020.

L’évidence est qu’en pareille circonstance, il est impérieux pour le Gouvernement de réunir les intervenants de l’industrie du football congolais afin d’examiner les voies et moyens d’implémenter des mesures d’encadrement et d’accompagnement des Clubs congolais qui sont traditionnellement en difficultés financières.

En rappel, le ballon ne tourne plus rond en Afrique depuis le début de la crise sanitaire due au Coronavirus. Si en Afrique centrale, la crise bat son plein, les clubs de l’Afrique septentrionale résistent. Cependant, ils ne pourront pas échapper à la disette à moyen terme. Il ne faudrait surtout pas que la crise dure longtemps, car leur solidité financière finira par s’amenuiser.

Patrick Bomboka
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
871 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

kap | DR16Q1Y - posté le 17.08.2020 à 10:14

QU ON LIMITE AU MOINS LE NOMBRE DES FANS.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : RDC-Tanzanie : Youssouf Mulumbu dément avoir été interdit d’accéder au stade Mazembe (Voici sa mise au point)