Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Afrique

Gabon: 60 ans après l'indépendance, l'influence française reste forte à Libreville

2020-08-17
17.08.2020 , Libreville, Gabon
2020-08-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/17-23/gabon_independance_60_ans.jpg Libreville, Gabon-

Il y a 60 ans, le 17 août 1960, le Gabon prenait son indépendance.

La France s'était emparée du Gabon dès la fin du XIXe siècle. Aujourd'hui l'ex-colonie est encore très marquée par la présence française. Paris a longtemps eu avec le Gabon des liens privilégiés, jusqu'à une certaine crispation, depuis 2018. Les entreprises françaises sont très présentes, dans des secteurs comme le pétrole, le manganèse, l'uranium, le bois la construction, les infrastructures ou les transports.

La révélation de plusieurs scandales a aussi mis en lumière les liens politiques et souvent troubles entre les deux pays. Grâce à l’argent du pétrole, le président Omar Bongo a financé, en liquide, les partis politiques et les campagnes électorales françaises, particulièrement celles des partis de droite. La famille Bongo, au pouvoir de père en fils depuis 1967, a fait l'objet d'une enquête en France dans l'affaire des "biens mal acquis". Elle aurait acquis frauduleusement avec des deniers publics détournés du Gabon, pour 68 millions d'euros de patrimoine immobilier et mobilier.

"Le président Leon Mba (premier président gabonais en 1961) est connu comme celui qui avait réclamé de la part de la France non pas l'indépendance mais la départementalisation, analyse le sociologue Joseph Tonda, et cet imaginaire qui est né de cet acte fondateur a continué à hanter les rapports entre la France et le Gabon. L'un des symboles marquants, c'est celui des militaires, du camp de Gaulle installé à Libreville, c'est un symbole très fort matériel et puis c'est un symbole humain."

Dans ce supermarché de Libreville, on pourrait se croire en France, si la musique africaine n'accompagnait pas les courses.

"La France, c'est le premier partenaire du Gabon, explique Alain Rempanot Mepiat, conseiller pour la chaîne SECAGADIS. Naturellement c'est vers la France que l'on s'est tourné lorsqu'il a fallu apporter des biens de consommation aux Gabonais puisque nous avons hélas encore une production locale qui est faible est sur laquelle on travaille."

Et s'il faut une preuve de la relation privilégiée qui demeure avec la France, elle se trouve dans le rayon vins. 450 à 500 références de vins français sont proposées par la chaîne de magasins.

Laurence Alexandrowicz
Euronews / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8364 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
Article précédent Coupe du Monde Qatar 2022 : la famille du buteur suisse Embolo sauvagement agressée au Cameroun

Les plus commentés

Politique Agression rwandaise de la RDC : le M23 rejette la feuille de route du sommet de Luanda

24.11.2022, 20 commentaires

Politique Guerre contre la RDC : Kagame accepte de retirer ses troupes, victoire diplomatique pour Kinshasa ?

24.11.2022, 14 commentaires

Politique M23, Kinshasa ne veut plus de “brassage”

24.11.2022, 14 commentaires

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 12 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance