mediacongo.net - Actualités - Pour Bolsonaro, la chloroquine aurait sauvé «beaucoup de vies»



Retour Monde

Pour Bolsonaro, la chloroquine aurait sauvé «beaucoup de vies»

Pour Bolsonaro, la chloroquine aurait sauvé «beaucoup de vies» 2020-08-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/08-aout/24-31/bolsorano_20_021451.jpg -

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a estimé lundi que l’hydroxychloroquine aurait pu sauver de nombreuses vies au Brésil, où l’épidémie de coronavirus a tué près de 115 000 personnes en six mois.

M. Bolsonaro s’exprimait au palais présidentiel de Planalto, devant des médecins appartenant au groupe des «médecins volontaires», à l’occasion du lancement du plan «Le Brésil en train de vaincre la COVID-19».

Le groupe des «médecins volontaires», qui, d’après leur porte-parole, compte 10 000 adhérents dans les 27 États du pays, a défendu avec enthousiasme l’hydroxychloroquine combinée à d’autres médicaments pour lutter contre le coronavirus.

«Vous avez sauvé, à ce que je comprends, des milliers et des milliers de vies au Brésil. Si l’hydroxychloroquine n’avait pas été politisée, beaucoup de vies en plus auraient pu être sauvées», a dit Jair Bolsonaro.

La molécule a été pourtant jugée inefficace et dans certains cas dangereuse face à la COVID-19 par plusieurs études scientifiques.

«Nous avons appris [...] qu’en attaquant le virus dès sa phase initiale, en utilisant des médicaments simples comme l’hydroxychloroquine, avec l’azithromycine [un antibiotique] et d’autres médicaments, la maladie s’affaiblit, et [cela] empêche que la majorité des cas ne s’aggrave», a affirmé l’anesthésiste Luciano Dias de Azevedo, qui dirige le groupe.

«Notre jolie et belle hydroxychloroquine [...] a réussi à réduire les dommages de COVID-19 [...]. Peuple brésilien, n’aie pas peur de ce médicament», a lancé un médecin, Raissa de Melo Soares.

Bolsonaro, 65 ans, a attribué son rétablissement de sa contamination au coronavirus en juillet à son traitement d’hydroxychloroquine, dont il avait brandi une boîte devant ses supporteurs. «Je tiens à vous féliciter», a-t-il dit aux médecins prescripteurs.

Après les départs successifs de deux ministres de la Santé hostiles à la molécule, Jair Bolsonaro avait réussi à imposer que l’hydroxychloroquine soit proposée aux patients légers dans les hôpitaux du pays.

Le Brésil est le deuxième pays le plus touché au monde par le coronavirus, avec quelque 3,6 millions de personnes contaminées depuis le début de la pandémie et plus de 115 000 morts, selon des chiffres officiels considérés comme largement sous-estimés par la communauté scientifique.


journal de Montreal / MCP, via mediacongo.net
929 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Coronavirus : Comment l'Inde et le Brésil sont devenus les épicentres de l'épidémie
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : que sait-on du variant indien, ce "double mutant" qui fait trembler la planète ?

Santé ..,

Plus de 20 millions de cas déclarés en Inde - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Monde ..,

COVID-19 : des sites supplémentaires pour la vaccination à Kinshasa

Santé ..,

Coronavirus : Comment l'Inde et le Brésil sont devenus les épicentres de l'épidémie

Santé ..,