mediacongo.net - Actualités - La justice cherche à retracer 507 milliards de CDF du reliquat de la paie des agents publics depuis neuf ans



Retour Société

La justice cherche à retracer 507 milliards de CDF du reliquat de la paie des agents publics depuis neuf ans

La justice cherche à retracer 507 milliards de CDF du reliquat de la paie des agents publics depuis neuf ans 2020-09-16
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/09-septembre/14-20/franc_congolais_billets_1.png -

Le procureur général près la cour d’appel de Kinshasa/ Matete a initié une réquisition d’information à l’Association congolaise de Banques (ACB). Ceci, dans l’objectif de voir clair sur plus de 500 milliards CDF qui se seraient évaporés depuis neuf ans dans le processus de bancarisation de la paie des agents publics.

Dans cette réquisition d’information, le procureur exige à l’Association congolaise de banques de lui fournir tous les éléments dont elle dispose dans l’opération de bancarisation.

Il s’agit premièrement de fournir tous les noms de différentes Banques commerciales choisies pour assurer la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat depuis le lancement de l’opération en 2011. Ensuite, l’ACB devrait présenter les copies de différents rapports de paies établis par les différentes banques faisant aussi mention de reliquats reversés sur le compte du trésor public.

Depuis le mois d’août 2011, date à laquelle l’opération de bancarisation a été initiée, soutient le procureur Sylvain Kaluila, le trésor public débourse chaque mois la somme de 209 697 774 de CDF pour un effectif de 1 220 458 fonctionnaires et agents de l’Etat.

Les enquêtes préliminaires ont ainsi démontré que 50 200 109 495 CDF seraient partagés mensuellement entre une cinquantaine de personnes. Par conséquent, du mois d’août 2011 à novembre 2019, soit 101 mois, la somme de 507 021 105 899 milliards de CDF serait partagée entre 50 personnes. Alors que la bancarisation était censée éradiquer 133 253 agents fictifs auxquels s’ajoutent 43 253 doublons.

Les inspecteurs et officiers de police judiciaire commis à cette tâche sont invités à poser des actes utiles à la manifestation de la vérité et faire rapport à sa hiérarchie.

Pour rappel, le Gouvernement congolais avait initié la bancarisation dans le noble but d’éradiquer le phénomène de la rémunération des agents fictifs et des doublons. Cela, en vue d’épargner le trésor public de sorties de fonds supérieures à la réalité.

La bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat en RDC a ainsi permis de contribuer à la maitrise des effectifs et de la masse salariale dans un pays aux dimensions continentales, et dépourvu d’institutions financières, sauf dans certains grands centres urbains et districts.

Nadine Fula
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
3120 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Zemira | 67ESQST - posté le 16.09.2020 à 15:28

"... le trésor public débourse chaque mois la somme de 209 697 774 de CDF pour un effectif de 1 220 458 fonctionnaires et agents de l’Etat". Du n'importe quoi avec ce journalisme au rabais, donc chaque fonctionnaire touche CDF 171,82 par mois !

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 16.09.2020 à 13:57

A QUAND LE PROCES DE l' oncle Mutanda,pris en FLAGRANT DELIT de financement sur l(ARGENT DE L ETAT et entrainemen d'une milice tribale armée.? Dénoncer la présence d'une deuxième milice en formation à KASUMBALESA ,en dialecte de l 'UDPS = incitation à la haine tribale,

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 16.09.2020 à 13:31

Cette BANCARISATION au lieu de stabiliser et ensuite améliorer la situation des FONCTIONNAIRES, elle l'a au contraire empirée! Elle n'a servie que de voie illicite par laquelle cette CINQUANTAINE de personnes se sont enrichies EXTRÊMEMENT FACILEMENT! AH CONGO NA BISO! MAWA EH!

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 16.09.2020 à 13:24

SVP cette justice doit d'abord terminer les dossiers BUKANGALONZO, Fibre optique en lieu et place de nous plonger dans une forêt où le Peuple ne verra RIEN de concret retourner dans le Trésor public

Non 6
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Quelques agents et fonctionnaires de l'Etat payés en coupures à problème de 5 000 FC

Société ..,

IPR : le ministère du Budget prélève 18 milliards de FC pour le compte du Trésor public

Economie ..,

18 milliards de FC prélevés sur les rémunérations des fonctionnaires de l’Etat pour le mois...

Economie ..,

La retenue de 15% de primes auprès des fonctionnaires de l’Etat est une obligation légale,...

Economie ..,