mediacongo.net - Actualités - Bancarisation de la paie, quatre vérités sur les frais de tenue de compte de 3,6 USD par agent de l’Etat



Retour Economie

Bancarisation de la paie, quatre vérités sur les frais de tenue de compte de 3,6 USD par agent de l’Etat

Bancarisation de la paie, quatre vérités sur les frais de tenue de compte de 3,6 USD par agent de l’Etat 2020-10-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/1-4/fonctionnaires_paie_banque_ecobank_19000.jpg -

Depuis 2012, l’Etat congolais paye pour chaque fonctionnaire de l’Etat dont la paie est bancarisée un montant de 3,6 USD au titre de frais de tenue de compte bancaire. Cela relève d’un accord signé entre le Gouvernement et l’Association congolaise des banques (ACB).

En effet, la réforme de 2011 sur la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat a présenté des avantages qui ne sont plus à rappeler au regard du satisfécit des bénéficiaires comparé aux tristes années de détournement cavalier des rémunérations par des agents payeurs adeptes de la friponnerie.

Primo. L’Etat congolais avait jugé utile de confier la charge de cette paie à des institutions privées spécialisées dans les opérations par voie de compte, en l’occurrence les banques commerciales.

Il s’en suivit, en 2012, la signature d’un Protocole d’accord entre le Gouvernement de la République et l’Association Congolaise des Banques.

En clair, l’Etat s’était engagé de payer les frais de tenue de comptes à hauteur de 3,6 dollars américains/agent ou fonctionnaire dans les grands centres (Article 2, point 3 du Protocole d’accord).

En 2016, grâce au Comité de Suivi de la Paie, cette tarification fut réduite, passant de 3,6 à 2,6 dollars américains.

Secundo. Au regard de l’évolution des effectifs bancarisés et de la charge y afférente en termes de rétribution, le Gouvernement a décidé en 2012 de ne prendre en charge que la catégorie des agents percevant moins de 92 000 francs congolais, soldats et policiers étant totalement exemptés de ces charges.

Pour des raisons de transparence dans la gestion de la rémunération, le Comité de Suivi de la Paie avait demandé et obtenu que ces frais soient inscrits sur le bulletin de paie de chaque agent.

S’il faut se référer à la paie de septembre 2020, les frais de tenue de comptes (FTC) sont repris sur les listings édités par la Direction de la paie et se montent à 3 348 francs congolais (équivalant à 3,6 dollars américains de l’époque) par agent ou fonctionnaire payé dans les grands centres. L’extrait ci-dessous l’atteste et tout titulaire de compte en est dûment informé.

Tertio. Contrairement aux infox distillées à travers les réseaux sociaux, le Comité de suivi de la paie (CSP) soutient, d’après une source proche, qu’il ne s’agit donc pas d’une ponction à son profit mais d’une rétribution reconnue aux opérateurs de paie pour les services rendus sur la base d’une tarification avantageuse.

« Affirmer que le Comité qui travaille pour le démantèlement des réseaux mafieux dans la paie se procure 3,6 dollars américains sur la rémunération de chaque fonctionnaire relève donc de la mauvaise foi et d’une confusion inouïe », déplore – t – il.

Au sein de ce Comité, les membres se demandent si ce discrédit que d’aucuns tentent de jeter sur cette structure technique du Gouvernement ne bénéficierait pas à ceux qui comptent sur une impossible marche en arrière de la réforme sur la paie par voie bancaire.

Et d’insister : « quoi qu’il en soit, les nobles objectifs de la réforme, à l’instar de l’assainissement du fichier de la paie, devraient être poursuivis. »

Quarto. Le Comité de Suivi de la Paie veille à faire exécuter sans faille cette mesure gouvernementale pour l’intérêt tant de l’Etat, des agents et fonctionnaires que des banques qui servent d’agents payeurs.

En effet, le CSP a été créé par arrêté interministériel pour assurer le monitoring des opérations liées à la rémunération du personnel de l’Etat, dans un contexte où la réforme sur la bancarisation de la paie venait d’être lancée pour mettre un terme aux arriérés de salaires et contribuer à maîtriser les effectifs et la masse salariale.

Il est constitué d’une Supervision, d’une Plénière et d’un Secrétariat technique. Dès lors, les propositions de la Plénière bénéficient de la validation de la Supervision.

Dans la pratique, le ministre ayant le Budget dans ses attributions donne les lignes directrices au Comité de Suivi de la Paie et autorise la mise en œuvre des plans d’actions annuels de ce dernier. Des points sur la paie lui sont hebdomadairement soumis afin d’obtenir des orientations pour la suite.

Au demeurant, les membres du CSP s’inscrivent en faux contre toute désinformation selon laquelle ils défalquent, à chaque paie l’équivalent de 3,6 dollars américains sur la paie de chaque fonctionnaire.

D’après notre source, ils s’indignent contre la divulgation calomnieuse des informations façonnées nuitamment dans des officines dans le seul but de discréditer cette réforme menée par l’expertise congolaise et ayant a abouti à des résultats indéniables.

Emilie Mboyo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
2454 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 01.10.2020 à 11:47

Ces gens sont habitués à garder l'argent dans leurs maisons,ils savent pas un compte bancaire fonctionne et les personnels chargées des opérations bancaires doivent être payées pour tous les travaux qu'ils font, avec des attitudes comme ça on évoluera pas, vous passez trop des à discuter au lieu de venir travailler la terre avec nous ici dans le Congo profond, sachez que le bonheur on l'obtient en travaillant non à se mettre pour critiquer le travail des autres

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

L’État congolais alloue une enveloppe budgétaire de 5 294,6 milliards de CDF aux dépenses du...

Economie ..,

Un délai de 30 jours accordé au CSP pour desceller les faux agents de l'Etat inscrits dans les...

Société ..,

La justice cherche à retracer 507 milliards de CDF du reliquat de la paie des agents publics...

Société ..,

Quelques agents et fonctionnaires de l'Etat payés en coupures à problème de 5 000 FC

Société ..,