mediacongo.net - Actualités - Critère de la foi catholique exige aux enseignants du primaire : le Cardinal Fridolin Ambongo mal compris ?



Retour Société

Critère de la foi catholique exige aux enseignants du primaire : le Cardinal Fridolin Ambongo mal compris ?

Critère de la foi catholique exige aux enseignants du primaire : le Cardinal Fridolin Ambongo mal compris ? 2020-10-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/5-11/ambongo_fridolin_mgr19_002.jpg -

Cardinal Fridolin Ambongo

Tout enseignant prestant dans une école primaire, conventionnée catholique en RD Congo, doit être pratiquant de la foi chrétienne de l'Eglise de Rome. Ce critère d'emploi attribué au cardinal Fridolin Ambongo, a provoqué un véritable séisme dans différentes plateformes des médias sociaux. Des internautes congolais, selon qu'ils soient fidèles catholiques ou pas, jugent diversement cette décision. Si certains la soutiennent, d'autres tirent à boulets rouges sur l'archevêque de Kinshasa et l'accusent de discrimination.

Selon plusieurs sources concordantes, le cardinal Fidolin Ambongo accorderait un prix non marchandable à la leçon de religion au niveau de l'Enseignement de base en général. Et en particulier, la pédagogie ou les préceptes de la catéchèse, entant que doctrine chrétienne, aux écoliers des classes terminales de 5ème et 6ème années primaires.

Par rapport à cette préoccupation du cardinal Fridolin Ambongo, on verrait mal qu'un enseignant qui ne pratique pas la foi chrétienne de l'Eglise catholique -généralement très critiquée par des Eglises dites de "réveil spirituel" en RD Congo -transmettre la catéchèse aux écoliers de sa classe. C'est donc cette réalité connue de tous, que brandissent les Congolais qui soutiennent la décision du cardinal Fridolin Ambongo, pour étayer leur argumentaire.

Cependant, le camp opposé pense que la décision de l'évêque de Kinshasa va à l'encontre du principe de Dialogue interreligieux, instauré en mai 1964 par le pape Paul VI qui avait même érigé un Conseil pontifical à cet effet. Dire que l'Encyclique "Redemptoris missio" consacre trois paragraphes au Dialogue interreligion. Moralité, les internautes qui désapprouvent la décision du cardinal congolais, déduisent que celle-ci porte des germes d'exclusion, de stigmatisation d'autres religions.

LE CARDINAL MAL COMPRIS ?

Secret de polichinelle. La société congolaise est marquée depuis plusieurs décennies, par de profondes évolutions dans son paysage religieux. D'aucuns parleraient de l'apogée de la religiosité. Ainsi, A travers les relations de voisinage, l'école, le travail professionnel, la participation à la vie associative, tout comme au niveau des instances politiques les plus élevées, les chrétiens se trouvent conduits à rencontrer d'autres croyants. Il s'agit donc là, d'une situation de fait. Et, il se trouve parfois même que dans un foyer, les deux partenaires ne partagent pas la même foi.

Toutefois, nombre d'observateurs estiment que cet impératif de dialogue interreligieux ne doit pas être mal interprété. Sur le plan pédagogique, le bon sens commande que l'on devrait donc éviter toute forme d'hypocrisie en matière d'enseignement de la doctrine de l'Eglise catholique que nombre d'autres églises accusent d'idolâtrie, il faut le dire.

Si l'école est un creuset d'éducation et d'instruction, l'Eglise catholique a sa perception du produit final. Entendez ici, la formation et l'encadrement des enfants. L'homme, disait Jean-Paul Sartre, est un projet. Et, pour le réaliser, les catholiques conviennent qu'il est nécessaire de poser un certain nombre de bases morales, sur fond de l'enseignement de la catéchèse dès le cycle primaire des études.

Dès lors, nombre de parents pensent que l'on devrait éviter une sorte de dualisme spirituel dans les écoles. A partir du moment où l'enseignant ne partage pas la même foi que ses élèves, il y a donc risque de conflit entre les deux acteurs, obligés d'interagir.

Par rapport à la problématique principale, il semble que tout le malheur du cardinal Fridolin Ambongo aura été d'avoir dit tout haut, ce qui se pratique déjà en silence, dans la plupart des écoles tenues par les confessions religieuses et d'autres églises du pays. Posons alors la question à haute voix. Quelles seraient, par exemple, les chances d'un enseignant ne pratiquant pas la foi du pasteur William Marrion Branham, considéré comme le fondateur du mouvement "La pluie de l'arrière-saison", de se faire embaucher dans une école gérée par les Branhamistes?

Certes, l'article 36 de la Constitution, spécialement à son alinéa 3, dispose que "nul ne peut être lésé dans son travail en raison de ses origines, de son sexe, de ses opinions, de ses croyances ou de ses conditions socio-économiques". Toutefois, d'aucuns estiment que cette disposition générale et imposable à tous, dans sa pratique, se bute contre certaines pratiques faisant partie de la coutume de certaines organisations. Si ce principe doit impérativement s'appliquer dans le monde de travail, de nombreux experts de la pédagogie y mettent un peu de bémol, soutenant que le secteur de l'éducation est astreint à certaines exigences morales en termes de foi.

Tout bien considéré, nombre d'observateurs pensent que la croisade contre le cardinal Fridolin Ambongo sur la toile, est un vrai-faux procès, avant de trancher que ce dernier a tout simplement été mal compris. De même que les parents, non pratiquant de la foi chrétienne catholique, ne trouvent pas l'intérêt ou les raisons d'y envoyer leurs enfants, autant les enseignants non catholiques devraient renoncer à leur emploi dans les écoles conventionnées catholiques. C'est aussi ça être responsable. Il s'agirait là, d'un acte procédant d'une discipline personnelle librement consentie. L'hypocrisie étant la pire des vertus.

Grevisse Kabrel
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
4160 suivent la conversation
16 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Dirfen | JWUQM9R - posté le 08.10.2020 à 16:34

Les enseignants non catholiques n'ont qu'à se reconvertir au catholicisme et le problème est réglé.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.10.2020 à 15:39

Si vous pensez que la décision du cardinal est plus grave que minembwe, alors clairement vous vivez dans un nuage.

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 08.10.2020 à 14:34

cette décision de l'archevêque est plus grâve que l'érection de Minembwe en commune rurale

Non 11
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.10.2020 à 12:59

Mais pourquoi se précipite-t-on à envoyer ses enfants dans les écoles catholiques? Et pourquoi vous, enseignants non catholiques, pourquoi voulez-vous aller là demander l'emploi? Et surtout pourquoi toute cette multitude d'églises de réveil ne construisent pas des écoles et y employer la masse qu'ils y veulent comme enseignants?

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
HM | A5N64MQ - posté le 08.10.2020 à 12:54

Faux débat, la majorité des dirigeants congolais sont passés par des écoles catholiques, ils ont appris le catéchisme, que sont-ils devenus aujourd'hui? Le catéchisme a t-il réussi à transformer les politiciens congolais, bourreaux du peuple? La religiosité a montré ses limites! Le catéchisme lui-meme est-il en phase avec la volonté du Seigneur?

Non 11
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 08.10.2020 à 12:31

Arreter vos petits baratins de mauvais gouts, demandez aussi aux parents dont les enfants ne prient à l'église de quitter ? Bosala mokili na bino avec de soutanes sans calecons.

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | J4TI6QP - posté le 08.10.2020 à 12:28

Le gouvernement RDCongolais doit recupérer les écoles construites par l'Etat RDCongolais et confiées à l'église catholique depuis l'époque coloniale jusqu'au gouvernement Matata MPONYO. Et la paie des enseignants qui passe par l'église catholique doit être retirée et confiée aux banques. MONSENGWO était intègre

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gaius | JLFIL3X - posté le 08.10.2020 à 12:25

Comme le Cardinal Ambongo veut se montrer comment la méchanceté domine son coeur, il est temps pour lui de demander au SECOPE de retirer d'abord tous les enseignants catholiques de la liste de paie des enseignants et lui prendra en charge ses enseignants parce qu'on comprend que pour lui les écoles conventionnées catholiques sont ses écoles et non celles de l'Etat congolais. Je demande à ce serviteur de Dieu d'avoir les sentiments qui étaient en Christ plutôt que manifester la haine envers les humains, s'il a besoin des fidèles dans son église qu'il les évangélise et arrive à les convaincre à devenir Chrétien catholique au lieu de faire des déclarations qui ternissent son...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.10.2020 à 11:51

...la meilleur spiritualité et avec cette spiritualité, être bien balancé dans la vie. L'enseignant catholique est capital dans ce travail. Vous ne mettrai pas au volant de votre voiture à vous conduire un chauffeur qui risque de vous emmener dans une mauvaise direction. Non.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.10.2020 à 11:40

Les écoles catholiques, avec l'éducation religieuse comme socle, n'existent par principe pour aider les parents, les prêtres, les enseignants de transmettre le bagage de la foi dans sa plénitude à une nouvelle génération des jeunes gens de forme qu'ils arrivent à comprendre la richesse de la foi catholique, et par là entrer en profonde communion avec le christ au sein de son église? Ce que font les catholiques, toute autres confessions religieuses et même des athées là ou ils veulent peuvent le faire.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 08.10.2020 à 10:58

Est ce vous allez nous dire que des pays comme la Chine,la Thaïlande,les Corées,des nations moins catholiques,quand on les compare à la nation la plus catholique du monde le Brésil ,,est les Brésiliens sont supérieurs sur le plan moralité par rapport à aux Chinois,aux Thaïs ou encore au coréens ?qu'il soit bien compris ou mal compris c'est une discrimination,le catholicisme n'est pas une fois morale absolue

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 08.10.2020 à 09:44

C'est une bonne decision. Bravo au Cardinal

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 08.10.2020 à 09:40

(SUITE) PROBABLEMENT QUE DEPUIS 70 BEAUCOUP D'ENSEIGNANT NON CATHOLIQUE N'ONT PAS RESPECTÉ LA LIGNE TRACÉE PAR L'ÉGLISE CATHOLIQUE alors qu'ils enseignent dans les ÉCOLES CONVENTIONNÉES CATHOLIQUES...SVP! Je pense que le CATÉCHISME DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE EST CLAIRE LÀ-DESSUS; possiblement que le malheur du Cardinal est d'avoir dit tout haut ce qui se pratique dans toutes les écoles conventionnées déjà depuis plusieurs années! Ex: si mon enfant est catholique et qu'il va dans une école AVENTISTE, mais refuse de respecter le SABBAT le Samedi, croyez-vous que le Directeur de l'école aurait tort de le RENVOYER? Cela vaut aussi pour un enseignant par exemple MUSULMAN qui...

Non 4
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 08.10.2020 à 09:27

L'hypocrisie n'est pas du tout une vertu mais c'est un Vice. Raisonnons simple: Dans la Convention signée entre les Églises: CATHOLIQUES, KIMBANGISTES, PROTESTANTES... et la RELIGION MUSULMANE, il me semble que NON SEULEMENT LA CONVENTION EST RESTE OUVERTE avec la possibilité de LA VOIR SIGNÉE PAR TOUTE AUTRE CONFESSION RELIGIEUSE NON CITÉE DESSUS(1) Ensuite il me semble qu'il y a toujours l'ÉCOLE OFFICIELLE EN RDC dans laquelle un parent peut envoyer son enfant étudier et un ENSEIGNANT NON CATHOLIQUE peut s'y engager aussi(2) Probablement depuis les années 70 l'ÉGLISE CATHOLIQUE A ENGAGÉ BEAUCOUP D'ENSEIGNANT D'AUTRES RELIGIONS, MAIS QUI N'ONT PAS RESPECTEÉ LA LIGNE TRACÉE...

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 08.10.2020 à 09:19

Pour avoir dirigé l'une des grandes écoles catholiques de Kinshasa pendant une vingtaine d'années,je suis tout à fait d'accord avec le Cardinal.Le grand risque de laisser les enseignants d'autres confessions gérer la spiritualité des enfants que les parents ont confiés à l'église catholique est la désorientation de ces derniers sans tenir compte de leur âge scolaire.J'ai des cas où un enseignant donne une leçon de religion selon les prescriptions du programme et à la fin il dit le contraire de ce qu'il a enseigné selon ses convictions ,résultat:les enfants ne retiennent rien pour leur vie.J'encourage donc le Cardinal à chasser tous ces enseignants qui viennent des...

Non 11
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Bruxelles : sortie le 26 octobre prochain de « l’Empire du Silence », un film de Thierry Michel sur l’impunité des crimes commis en RDC
AUTOUR DU SUJET

L’EPST menace de retirer l’agrément aux écoles catholiques qui perçoivent les frais de...

Société ..,

Asadho s’oppose à la décision du Cardinal Ambongo d’écarter « les enseignants non...

Société ..,

Sud-Kivu: les enseignants Catholiques demandent l’amélioration de leur social avant de...

Provinces ..,

EPST: les enseignants des écoles catholique rappellent les conditions avant de reprendre le...

Société ..,