mediacongo.net - Actualités - France: Tentative de vol au musée du Quai Branly : l'activiste congolais Emery Mwazulu Diyabanza condamné à 1 000 euros d'amende



Retour Diaspora

France: Tentative de vol au musée du Quai Branly : l'activiste congolais Emery Mwazulu Diyabanza condamné à 1 000 euros d'amende

France: Tentative de vol au musée du Quai Branly : l'activiste congolais Emery Mwazulu Diyabanza condamné à 1 000 euros d'amende 2020-10-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/12-18/emery_mwazulu_20_02145.jpg -

Emery Mwazulu Diyabanza, né au Congo, s'adressant aux journalistes après le verdict au Palais de justice de Paris, le 14 octobre 2020. © Lewis Joly, AP

Le militant congolais Emery Mwazulu Diyabanza a été condamné mercredi à 1 000 euros d'amende pour avoir tenté de s'emparer en juin dernier d'un poteau funéraire d'origine tchadienne au musée du Quai Branly - Jacques-Chirac. Par ce "geste politique", l'activiste voulait dénoncer le "pillage" culturel de l'Afrique.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le militant congolais Emery Mwazulu Diyabanza, condamné mercredi 14 octobre à 1 000 euros d'amende pour avoir tenté de s'emparer en juin dernier au musée du Quai Branly - Jacques-Chirac d'un poteau funéraire d'origine tchadienne pour dénoncer le "pillage" culturel de l'Afrique.

Initialement poursuivi pour "tentative de vol", il a finalement été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour "vol aggravé". Les autres militants jugés avec lui ont été condamnés à des peines d'amende avec sursis allant de 250 à 1 000 euros.

L'activiste congolais a annoncé qu'il allait faire appel. Les avocats des militants panafricains, Me Calvin job et Me Hakim Chergui, ont estimé "décevante" la décision du tribunal.

"Un simulacre de vol et pas une tentative de vol"

"Alors même que toutes les parties au procès avaient relevé l'absence d'intention réelle de voler la statuette, cette décision revient à traiter en vulgaires resquilleurs des militants d'une cause politique et, de la sorte, à confondre un simulacre de vol et une tentative de vol", ont déploré les avocats.

Pour eux, ce jugement "répond à la violence de l'occultation de l'Histoire coloniale par le refus assumé de regarder en face le caractère politique d'une action indubitablement militante".

"En ce sens, déni sur déni, à la cécité politique vient s'adjoindre, fidèle au continuum colonial, la cécité judiciaire", ont souligné Me Job et Me Chergui.

Membres de l'association panafricaine Unité dignité courage, ces cinq militants s'étaient emparés le 12 juin dernier d'un poteau funéraire Sara (Tchad) du XIXe siècle en l'arrachant de son socle au musée du Quai Branly. Emery Mwazulu Diyabanza avait pris l'objet dans ses bras en criant : "On le ramène à la maison."

"Nous continuerons le combat"

Reconnaissant le caractère "militant" de cette action, le président du tribunal a expliqué mercredi en rendant son jugement que ce mode opératoire devait être "découragé". "Vous disposez d'autres moyens pour attirer l'attention de la classe politique et du public" sur la question des restitutions des œuvres africaines, a-t-il ajouté. Le parquet avait requis à l'audience 1 000 euros d'amende contre l'activiste.

"La légitimité d'aller chercher ce qui nous appartient ne revient pas aux juges d'un gouvernement prévaricateur", a commenté Emery Mwazulu Diyabanza en sortant de la salle d'audience. "Nous continuerons le combat avec tous les moyens dont nous disposons. Nous ne sommes pas dissuadés", a-t-il prévenu.

La suite à Marseille et aux Pays-Bas

Le militant congolais n'en a pas fini avec la justice. Quelques semaines après le coup d'éclat du musée du Quai Branly, il s'était emparé d'un objet en ivoire au Musée d'arts africains, océaniens, amérindiens de Marseille puis avait tenté d'emporter une sculpture du Congo à l'Afrika Museum de Berg en Dal aux Pays-Bas. Il doit être jugé à Marseille le 17 novembre prochain et en janvier aux Pays-Bas pour ces actions.

Un rapport des universitaires Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, remis au gouvernement en novembre 2018, appelait à de vastes restitutions des objets arrivés en France pendant l'époque coloniale.

Aujourd'hui, seul un sabre a été rétrocédé au Sénégal et 26 objets le seront d'ici un an au Bénin.


France 24 / MCP, via mediacongo.net
5565 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Antoine djaffa | TYE4GPG - posté le 08.01.2021 à 08:10

je suis maitre Antoine djaffa ,maitre spirituel des esprits et très connue pour mes travaux occulte je suis disponible pour résoudre tous vos problèmes tel-quel soit 1:Retour affectif 2:Parfum de chance 3:Talisman de protection 4:Rituel d’attirance clientèle 5:Savon de chance 6:Gagner aux jeux de Loto 7:Rituel de richesse 8:Bague de richesse 9:Porte monnaie de richesse 10:valise de richesse 11:Comment Guérire du faiblesse sexuelle 12: Rituel de richesse avec Mamy wata,la reine de eaux 13: Pacte avec le diable 14:La bougie mystique pour faire un veux pour la nouvelle année et celà vas ce réalisés dans la nouvelle année Etc……. Tel:22967689066

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

L’Afrique, le continent qui a la plus ancienne histoire du monde

Afrique ..,