mediacongo.net - Actualités - Prestation de serment des juges : une cérémonie en marge de la République



Retour Politique

Prestation de serment des juges : une cérémonie en marge de la République

Prestation de serment des juges : une cérémonie en marge de la République 2020-10-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/19-25/jugesserment.jpg -

Le Palais du peuple a abrité, ce mercredi 21 Octobre 2020, la cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels nommés le 17 juillet dernier par le Chef de l’Etat. Ce rendez-vous républicain a pris une tournure particulière alors que le FCC a choisi de boycotter ce qu’il considère comme une dérive dictatoriale qu’il ne peut cautionner.

Tous les ingrédients d’un meeting politique étaient réunis, l’hymne national de l’UDPS, le « V » de la victoire affiché triomphalement par le Chef de l’Etat dans l’enceinte de la démocratie, envahi exceptionnellement par les militants de l’UDPS, particulièrement remontés contre le Président honoraire Joseph Kabila. Il ne manquait que le discours du leader de l’UDPS qui, semblait savourer son passage en force.

Ombre épaisse à ce tableau, le boycott spectaculaire des cadres FCC, invités par la Conférence des Présidents, le 20 Octobre 2020, à ne pas faire acte de présence à l’évènement du jour. Le spectacle d’une poignée de sénateurs et députés venus apporté un peu de réconfort à un capitaine que de nombreux observateurs ont trouvé déboussolé par les réajustements protocolaires embarrassants.

La Communauté Internationale dont la présence était fortement attendue, s’est montrée plutôt embarrassée et a préféré une présence timide difficilement capturée par les caméras de la RTNC qui collectionnaient tant bien que mal les visages non UDPS, tâche ingrate dans un palais dépouillé de sa référence républicaine.

Pour le reste, la brève cérémonie d’est déroulée, selon les termes protocolaires, en présence du Professeur Dr Eberande Kolongele, cible d’une fronde de conseillers du plais de la nation qui réclament sa tête pour incompétence. Ils devront imaginer une autre stratégie pour défenestrer celui que plusieurs observateurs accusent d’induire le chef de l’Etat en erreur.

Après la célébration partisane, la vie continue et les réalités sont là, dressés devant le Chef de l’Etat. La grogne des enseignants pris au piège d’une gratuité de l’éducation mal organisée, l’insécurité persistante, la crise sociale et économique laissent planer des craintes pour les prochaines semaines. Et là la Cour Constitutionnelle de Fatshi n’y pourra peut-être pas grand-chose.


Congo Politis / MCP, via mediaacongo.net
1512 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.10.2020 à 20:34

BUKASA il serait étonnant qu’un lubas ne pense pas comme vous,vous parlez du peuple quel peuple ? ceux du FCC,LAMUKA,UNC ou juste des militants balubas de l'UDPS ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 21.10.2020 à 19:32

...sauvé le Congo de tous ses maux et nous aurons nettoyé de ce cadre tous les opportunistes actuels et éventuels qui n'ont aucun projet de société à présenter mais se battent pour le haut siège pour qu'ils se mettent et s'enrichissent aussi en utilisant le peuple qui mangera la poussière de leur demagogies comme marche pied; Ils doivent entrer dans les institutions avec ce qu'ils ont et sortir avec ce qu'ils avaient comme biens pour ne présenter au peuple que leur travail de conscience.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 21.10.2020 à 19:30

...c'est lui qui va planter pour nous nourrir etc. Ils entreront dans les institutions en sandales comme Ghandi et en sortiront en sandales avec un salaire moins que le petit ouvrier, avec la prison et la justice grandement prêtes à accueillir les malhonnêtes et le peuple aura récupéré son pouvoir, son âme, sa voix, et ses richesses seront distribuées équitablement. C'est celle-là la voie du salut; La politique, l'opposition sans conscience est un parent pauvre. Lorsque nous éliminerons la carotte qui les attire c'est à dire les salaires et le profit, lorsque nous introduirons le bénévolat à ce niveau, la politique et l'opposition deviendront constructives, nous auront...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 21.10.2020 à 19:27

Les politiciens commencent à nous tapper sur les nerfs: Otons de la voie la carotte qui rend beaucoup de gens fou, et le Congo sera sauvé: Ramenons la position dans les institutions publiques a une affaire de vocation et coulons cela dans la Cconstitution et les rues et les bureaux se videront des avares et il fera bon de vivre au Congo; le servant doit y entrer avec des "sandales" et en sortir avec des "sandales" . Du président au plus petit des travailleurs, tous doivent toucher le même salaire, par exemple $1000 pour commencer, et le petit travailleur un peu plus parce que c'est lui qui va rendre la ville et le pays propre, c'est lui qui va construire les routes et les maisons,...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 21.10.2020 à 17:52

Chaque fois que nous lisons les commentaires sur les réseaux sociaux, moi y compris, rappelons-nous toujours qu'au moins 70% des contribuants ne sont pas des Congolais mais des gens dont la mission est de faire cogner les têtes des Congolais pour qu'ils s'entredéchirent et n'avancent pas. Il faut aussi toujours savoir que certains articles sont justement bien taillés et dramatisés pour alimenter ce genre de choses. Dieu ne peut pas avoir cree ce monde avec le souffle de la negativite et mechancete! A bon entendeur salut ! Ce monde de Dieu ne peut pas avoir ete contruit par la negativite

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 21.10.2020 à 17:50

Le peuple vient de reprendre son pouvoir et son âme! Que vive et que Dieu protège le Congo !

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.10.2020 à 16:47

J'ai suivies des lycéens hier a Kinshasa qui chantez FASHTI zongisela biso Kabila sous les applaudissements et l'approbation de mamans kinoises

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.10.2020 à 16:44

bien dit, l'UDPS qui fanfaronné dans l'opposition est incapable meme d'un minimum de courtoisie republicaine et de jugeote, pour ne pas tomber si bas après le passage en force et une cérémonie militante que peut faire FELIX seul pour le reste sans l'approbation du parlement et du sénat ? sans la coopération du premier ministre ? les lendemains très difficile sont a venir

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 21.10.2020 à 16:40

Après la célébration partisane, la vie continue et les réalités sont là, dressés devant le Chef de l’Etat. La grogne des enseignants pris au piège d’une gratuité de l’éducation mal organisée, l’insécurité persistante, la crise sociale et économique laissent planer des craintes pour les prochaines semaines. Et là la Cour Constitutionnelle de Fatshi n’y pourra peut-être pas grand-chose.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 21.10.2020 à 16:39

Des ressortissants congolais ont été expulsés du Burundi par le poste frontalier de Kavinvira, en territoire d’Uvira, dans le Sud-Kivu, dont 147 étudiants.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Nomination des trois nouveaux juges constitutionnels: des députés et sénateurs pro-FCC...

Politique ..,

Renversement du régime constitutionnel : le FCC prêt à poursuivre Tshisekedi en justice

Politique ..,

Ordonnances controversées : Théodore Ngoy résiste à Félix Tshisekedi ! (Consultations...

Politique ..,

Palais du peuple : exceptionnelle ovation à Fatshi qui exhibe le "V" de la victoire

Politique ..,