mediacongo.net - Actualités - Présidentielle américaine : la pandémie de Covid-19 obscurcit le bilan économique de Donald Trump



Retour Monde

Présidentielle américaine : la pandémie de Covid-19 obscurcit le bilan économique de Donald Trump

Présidentielle américaine : la pandémie de Covid-19 obscurcit le bilan économique de Donald Trump 2020-10-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/26-31/trump_biden_debat_20_02145.jpg -

Jamais depuis la crise économique des années 1930, les États-Unis n'avaient connu une telle récession. Consommation des ménages en chute libre, investissements des entreprises en berne, des millions d'emploi perdus... L'économie a accusé un coup dur avec la pandémie de Covid-19.

Une crise qui a redistribué les cartes de la campagne présidentielle.

Selon le récent sondage du Pew Research Center, 79 % des électeurs inscrits considèrent l'économie comme le principal sujet de préoccupation du scrutin. devant la santé. Et pour cause. 12,5 millions d'Américains étaient au chômage en septembre, à quelques semaines de l'élection. Le taux de chômage est ainsi passer d'un niveau historiquement bas, aux alentours de 3%, à 11%.

Les espoirs de Donald Trump de miser sur son bilan économique ont donc été réduits. Mais le président américain affirme être capable de redresser le navire.

"Il s'agit de choisir entre un cauchemar socialiste et le rêve américain", a-t-il récemment déclaré lors d'un meeting de campagne". "Avec moi, nous disposerons d'un vaccin sûr et efficace avant la fin de l'année, nous allons rapidement vaincre le virus, mettre fin à la pandémie, rétablir nos chaînes d'approvisionnement et porter notre économie vers de nouveaux sommets."

Reprise lente à moyen-terme

Alors que l'administration américaine met en avant les aides accordées aux chômeurs et aux entreprises qui aurait permis de sauver des millions d'emplois, Joe Biden, critique envers la gestion de la pandémie de Donald Trump, a lui attaqué le bilan de son rival républicain sur la questions des inégalités sociales.

"Quatre-vingt-onze des entreprises du classement Fortune des 500 plus grandes compagnies américaines ne paient aujourd'hui aucune taxe", a-t-il asséné. "Vous m'entendez ? Zéro. Combien d'entre vous ne paient aucune taxe ? Les milliardaires paient un taux d'imposition inférieur à celui que vous payez si vous êtes plombier."

Un sondage a montré que 46% des Américains avaient de graves problèmes financiers. Près de 33% ont également déclaré avoir épuisé leurs économies, tandis que 20% d'entre eux ont dit avoir des difficultés à payer leur loyer.

Selon les prévisions du FMI, la croissance devrait enregistrer en 2020 une baisse de plus de 4%, ce qui reste deux fois moins important que des pays comme la France ou l'Allemagne. Si le taux de chômage baisse, il reste très haut, loin des niveaux d'avant-crise.

Et un retour à la normale rapide semble compliqué, d'autant plus que la pandémie regagne du terrain. La croissance américaine envisagée pour 2021 devrait être cette fois beaucoup moins soutenue que les pays de la zone euro ou que la Chine.


Euro News / MCP, via mediacongo.net
204 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : « Peu de malades ont développé des formes graves du Covid-19 en Afrique »