mediacongo.net - Actualités - Royaume-Uni Des chercheurs vont infecter des volontaires avec le Covid-19



Retour Monde

Royaume-Uni Des chercheurs vont infecter des volontaires avec le Covid-19

Royaume-Uni Des chercheurs vont infecter des volontaires avec le Covid-19 2020-10-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/26-31/Royaume-uni-Covid-19.jpg -

Dans le cadre d’une étude présentée comme une première mondiale, des volontaires de 18 à 30 ans vont être exposés au coronavirus par des scientifiques britanniques afin de faire avancer la recherche pour l’élaboration de vaccins et de traitements.

Une première mondiale qui pose des questions éthiques: des chercheurs britanniques comptent infecter des volontaires avec le nouveau coronavirus et les scruter pour faire avancer la recherche, en vue notamment de la mise au point d’un vaccin très attendu.

Déjà employée pour d’autres maladies, cette méthode n’avait jamais été utilisée dans la riposte à la pandémie de Covid-19, dont la deuxième vague actuelle en Europe provoque le retour au confinement dans certains pays sans assurance qu’un vaccin soit disponible prochainement.

La première étape du projet, mené en partenariat par l’Imperial College de Londres, consiste à explorer la faisabilité d’une exposition au SARS-CoV2 de volontaires de 18 à 30 ans en bonne santé et sans facteurs de risques.

Cette phase initiale vise à déterminer la quantité de virus qui produit des symptômes chez une personne, explique l’Imperial College sur son site internet. Il s’agira ensuite d’étudier «comment les vaccins agissent dans le corps pour stopper ou empêcher le Covid-19, regarder les traitements potentiels et étudier la réponse immunitaire» de l’organisme.

«Notre priorité numéro un est la sécurité des volontaires», a souligné le Dr Chris Chiu, qui conduit ces recherches au département des maladies infectieuses à l’Imperial College, dont l’équipe réalise de telles études sur des virus respiratoires depuis 10 ans.

Infectés «par le nez»

Les volontaires seront infectés «par le nez», une «voie naturelle» qu’emprunte le virus, a déclaré sur BBC Radio 4 Peter Openshaw, professeur de médecine expérimentale à la même université, qui codirige les travaux.

«Le grand avantage de ces études sur des volontaires est que nous pouvons regarder chaque volontaire avec beaucoup d’attention, non seulement pendant l’infection mais aussi avant l’infection, et que nous pouvons surveiller ce qui se passe à chaque étape, y compris avant que les symptômes ne se développent», a-t-il ajouté.


TdG / MCP, via mediacongo.net
636 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Joe Biden veut réduire de 50% les émissions de CO2 des États-Unis d'ici 2030