mediacongo.net - Actualités - Bukavu: 24 ans après son assassinat, Mgr Munzihirwa reste un symbole de la résistance



Retour Provinces

Bukavu: 24 ans après son assassinat, Mgr Munzihirwa reste un symbole de la résistance

Bukavu: 24 ans après son assassinat, Mgr Munzihirwa reste un symbole de la résistance 2020-10-30
Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/10-octobre/26-31/Mgr-Munzihirwa.jpg -

Ce 29 octobre 2020, il y a 24 ans depuis que l’Archevêque de Bukavu, Mgr Christophe Munzihirwa a été lâchement abattu dans la ville de Bukavu; par l’armée rwandaise en 1996; au niveau de Nyawera à la place qui porte aujourd’hui son nom.

Selon le rapport Mapping de l’ONU, l’APR et ses alliés congolais de l’AFDL avaient tué ce jour du 29 octobre 1996, plus de 450 civils dans la seule ville de Bukavu. Civils et militaires, tous étaient tués sans broncher.

Christophe Munzihirwa, la  seule autorité ayant resté au côté de la population après la fuite de tous les dirigeants administratifs et sécuritaires, a voulu secourir un groupe des soeurs qui n’étaient pas en bonne sécurité au collège Alfajiri.

Son véhicule a vite été arrêté par l’APR au niveau de Nyawera et il y fut achevé, lui, son chauffeur et le policier commis à sa garde.

«Les 29 et 30 octobre 1996, des éléments de l’#AFDL/APR ont tué plus de 450 civils à #Bukavu. Le 29 octobre. Ils ont tué de nombreux civils à bout portant, dont l’archevêque de l’Église catholique, Mgr Munzihirwa, tué dans son véhicule avec son chauffeur et son garde du corps» indique ce rapport.

Pour des activistes pro-democratie, Monseigneur Christophe reste un symbole de la résistance et mérite donc tous les hommages dignes de son rang.

Pour Gloria Senga, Mgr Munzihirwa mérite plus d’hommage, d’attention que ce qu’on essaye de lui rendre pour le moment

D’où, ces activistes ont réitéré, leur demande de l’application des recommandations du rapport mapping afin que les auteurs de la mort Mgr Munzihirwa et des millions des congolais répondent de leurs actes, demandent.

Disons qu’une messe a été dite en sa mémoire ce jeudi à la cathédrale Notre-Dame de la Paix où l’on a expliqué que le processus de sa béatification évolue normalement.

Il sera donc bientôt déclaré bienheureux selon les prescrits de l’église catholique.

Jean-Luc M.
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC
3370 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Covid-19 : les provinces de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo central et Haut-Katanga concernées par les premières doses de vaccin
AUTOUR DU SUJET

Bukavu: une fausse rumeur sur le vaccin Covid-19 perturbe les enseignements

Provinces ..,

Sud-Kivu : Inauguration d’une usine de transformation de café à Bukavu

Economie ..,

Bukavu: reprise des cours effective, difficile de respecter l’ensemble des mesures barrières

Provinces ..,

Insécurité à Bukavu: des jetons «obligatoires» pour les visiteurs au quartier Nyalukemba

Provinces ..,