mediacongo.net - Actualités - Le sénat kényan débat sur l’Application chinoise Tiktok



Retour Sur le net

Le sénat kényan débat sur l’Application chinoise Tiktok

Le sénat kényan débat sur l’Application chinoise Tiktok 2020-11-02
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/1-8/tiktok_1.jpg -

Falhad Dikow, membre du Sénat kényan, veut que l’institution enquête sur l’utilisation de TikTok. Il exige du Sénat qu’il vérifie si les données des utilisateurs kényans sont sécurisées.

Falhad Dikow a déclaré qu’il y avait eu de graves allégations dans la demande concernant la confidentialité des données personnelles.

« L’application recueille des informations sur le pays, l’adresse Internet et le type d’appareil de l’utilisateur, si cela est autorisé.

Il vérifiera également l’emplacement exact de l’utilisateur, le contact de son téléphone et d’autres réseaux sociaux ainsi que son âge », a-t-il déclaré.

Falhad Dikow a fait valoir que les informations demandées visent plus à confectionner le profil de l’utilisateur de l’application, et ne ciblent moins les publicités.

« On prétend également que l’application connait la zone où se trouve les utilisateurs, ce qu’ils aiment, ce qu’ils trouvent drôle et ce qu’ils disent à leurs amis. » Pour Falhad Dikow, les pirates peuvent facilement accéder aux données via l’application.

Le sénateur a constaté que l’application avait attiré plusieurs utilisateurs au Kenya depuis sa création en 2018, et que ceux-ci l’utilisent principalement pour partager de courtes vidéos ou pour faire la publicité de leurs produits.

Il a ajouté que l’application avait été largement utilisée pour répandre la violence, l’intimidation, le discours de haine ainsi que l’échange de contenus non-conseillés.

Falhad Dikow a exhorté le Comité permanent de l’information et de la technologie de faire équipe avec d’autres agences et d’élaborer une politique et un cadre juridique clairs afin de garantir une utilisation sûre de l’application.

Le sénateur Nandi Samson Cherargei a déclaré que TikTok et d’autres applications sont capables de collecter beaucoup plus d’informations et devraient être utilisées pour promouvoir nos valeurs et notre culture, quel que soit l’utilisateur.

«Mais cela dépend de la façon dont vous utiliser cette application. Je suis d’accord avec la principauté sur le fait que l’utilisation d’Internet doit être mis au profit de la promotion de nos valeurs et de nos principes au sein de notre société », a déclaré Cherargei.

TikTok est un réseau social chinois de partage de vidéos appartenant à ByteDance, une société de technologie Internet basée à Pékin et fondée en 2012 par Zhang Yiming.


Muntu News / MCP, via mediacongo.net
1918 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : L’Agence spatiale européenne veut connecter la Lune à la Terre !
AUTOUR DU SUJET

Kenya : le processus de réforme de Kenyatta jugé "inconstitutionnel"

Afrique ..,

Kenya : le paradis des éléphants

Science & env. ..,

Un parc national kenyan célèbre un "baby boom" d'éléphants

Afrique ..,

Les écoles kényanes rouvrent, mais pas pour tous

Afrique ..,