mediacongo.net - Actualités - Vince Reffet, « l’homme volant » des Soul Flyers, décède à 36 ans lors d’un entraînement à Dubaï



Retour Sport

Vince Reffet, « l’homme volant » des Soul Flyers, décède à 36 ans lors d’un entraînement à Dubaï

Vince Reffet, « l’homme volant » des Soul Flyers, décède à 36 ans lors d’un entraînement à Dubaï 2020-11-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/16-20/Vince-Reffet.jpg -

SPORT EXTREME Auteur de nombreux exploits aériens au sein du duo haut-savoyard Soul Flyers, en wingsuit ou en Jetman, Vince Reffet est mort mardi

Entrer dans un avion en plein vol, s’élancer de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa (828 m) à Dubaï, voler à côté d’un A380 ou à côté de la patrouille de France. Tous ces spectaculaires exploits sont l’œuvre de « l’Homme volant » Vince Reffet, au sein du duo de sport extrême Soul Flyers. L’acolyte de Fred Fugen en vol en wingsuit ou en Jetman (équipé de mini-réacteurs) est mort mardi dans un accident lors d’un entraînement à Dubaï.

Les Soul Flyers, ici en 2019 lors de la traversée à 370 km/h de « la porte du ciel » en Chine grâce à Jetman. - Predrag Vuckovic

« C’est avec une tristesse inimaginable que nous annonçons le décès du pilote Jetman Vince Reffet, a déclaré le porte-parole de Jetman Dubaï, Abdallah ben Habtour. Vince était un athlète talentueux, et un membre très aimé et respecté de notre équipe. » L’accident, qui s’est produit sur la base Jetman dans le désert, en périphérie de la ville de Dubaï, fait actuellement l’objet d’une enquête, a indiqué Abdallah ben Habtour.

« On a tellement de rêves et la vie est tellement courte »

Les exploits de cet ancien membre de l’équipe de France de parachutisme, associé depuis vingt ans à Fred Fugen (41 ans), sont devenus viraux. En premier lieu cette vidéo du sportif originaire d’Annecy décollant du sol et s’envolant à 1.800 m d’altitude, une première mondiale. Pour réaliser cette performance, Vince Reffet était équipé d’une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini-moteurs à réaction.

Contrôlé par le corps humain, l’équipement a permis au Jetman d’atteindre des vitesses de 400 km/h, de planer, de changer de direction et d’effectuer des loopings. « C’est quelque chose d’unique, on est trois dans le monde à pouvoir faire ça, se réjouissait Vince Reffet en octobre. On a tellement de rêves et la vie est tellement courte. » Celle-ci s’est malheureusement arrêtée le 17 novembre 2020 pour le benjamin des Soul Flyers.


20minutes / MCP, via mediacongo.net
386 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Hecantochires | HI783NZ - posté le 19.11.2020 à 12:12

Il n'est pas mauvais d'avoir des ambitions mais il faut mesurer aussi le degré du risque.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu