mediacongo.net - Actualités - Vaccin contre le Covid-19 : des inégalités déjà annoncées entre les pays



Retour Monde

Vaccin contre le Covid-19 : des inégalités déjà annoncées entre les pays

Vaccin contre le Covid-19 : des inégalités déjà annoncées entre les pays 2020-11-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/23-29/Covid-19-Vaccin.jpg -

Le vaccin contre le coronavirus ne sera pas disponible en même temps dans tous les pays.

La course au vaccin contre le coronavirus semble être dans la dernière ligne droite. Mais déjà, des inégalités se dessinent en termes de disponibilité. Si certains prévoient une vaccination dès fin décembre, d’autres devront attendre.

La ligne d’arrivée n’a pas été franchie dans la course au vaccin contre le Covid-19, que déjà, des inégalités de distribution se profilent à l’horizon. Selon les données compilées par la Duke Université (Caroline du Nord), qui répertorie toutes les pré-commandes et les achats des différents vaccins à l’essai, “l’immense majorité des doses déjà acquises le sont par des pays riches”, rapporte la BBC.

L’Union Européenne, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l’Inde font partie des pays (ou ensemble de pays) qui ont acheté le plus de doses, en misant sur différents essais. Et même si les principaux dirigeants se sont mis d’accord sur le fait d’assurer une distribution équitable du vaccin dans le monde entier, notamment via le plan Covax, “il y a une probabilité très faible que le vaccin arrive dans les pays pauvres d’ici la fin de l’année prochaine, ou du moins pas en quantité suffisamment importante pour une vaccination de masse”, a estimé Rachel Silverman, analyste au Centre pour le Développement Global.

Le Royaume-Uni très en avance

Parmi pays les plus riches, quelques inégalités dans l’emploi du temps sont déjà en train de se dessiner. Pour le moment, les États-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont fait part de leur intention de lancer leur campagne de vaccination dès la fin de l’année 2020.

Selon The Telegraph, le Royaume-Uni pourrait d’ailleurs donner sa validation au vaccin du laboratoire Pfizer-BioNTech dès cette semaine, avant même les États-Unis. Le Service national de Santé britannique se tiendrait même prêt à commencer la campagne dès le 1er décembre. Le gouvernement prévoit de vacciner cinq millions de personnes d’ici la fin de l’année. Selon le Daily Mail, tous les adultes du pays pourraient être vaccinés dès la fin du mois de janvier ! Ce qui ferait du Royaume-Uni le pays le plus avancé sur la question.

De l’autre côté de l’Atlantique, le chef du programme de vaccination américain, Moncef Slaoui, a affirmé dans une interview accordée à CNN que les premiers vaccins pourraient se faire dès le “11 ou le 12 décembre”. L’idée étant de vacciner 20 millions de personnes d’ici la moitié ou la fin du mois de décembre, et de toucher 70% de la population d’ici mai.

L’Allemagne et l’Espagne, champions de l’UE

Au sein de l’Union Européenne, le Comité européen pour l’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP), intégré à l’Agence européenne des médicaments, examine les données des laboratoires au fur et à mesure qu’il les reçoit. Lorsque les essais seront terminés, une demande complète sera soumise. Si le CHMP émet un avis positif, la Commission Européenne pourra accorder l’autorisation de mise sur le marché, rappelle Le Figaro. Emer Cook, la cheffe de l’Agence européenne des médicaments, a assuré à Politico qu’elle espérait cette autorisation d’ici la fin de l’année.

Et deux pays s’y préparent déjà activement : l’Allemagne et l’Espagne. À en croire le ministre de la Santé d’outre-Rhin, Jens Spahn, ils sont les deux premiers de l’UE à avoir un plan de vaccination complet et prêt à être lancé. Si l’Allemagne a l’intention de lancer les opérations dès la fin de l’année 2020, l’Espagne ne devrait commencer qu’en janvier. Le Premier ministre, Pedro Sanchez, a précisé qu’il espérait voir une “quantité substantielle” de sa population vaccinée d’ici le milieu de l’année prochaine, comme le précise Le Figaro. Le plan sera présenté en Conseil des ministres ce mardi 24 novembre.

La Belgique à la traine

D’autres pays de l’Union Européenne sont un peu plus à la traine. Pour l’heure, la France n’a pas avancé de date précise pour le lancement de sa campagne, misant sur la prudence alors que les phases de test sont encore en cours. Il reste de toute façon quelques étapes à franchir en termes d’organisation. Dans un premier temps, la Haute Autorité de Santé rendra un avis définitif sur le public jugé prioritaire d’ici la fin du mois de novembre. Ensuite, elle planchera sur la mise en oeuvre du futur plan de vaccination au cours du mois de décembre, précise Le Figaro.

L’Italie aussi se veut prudente. Le pays, qui a été le premier de l’Europe a subir l’épidémie au printemps dernier, devrait lancer la vaccination à la fin du mois de janvier, en ciblant en priorité les soignants et les personnes âgées, puis les plus fragiles. Domenico Arcuri, le commissaire du gouvernement italien pour la crise Covid-19, espère qu’une partie importante de la population pourra être vaccinée d’ici l’automne 2021, selon France Inter.

Quant à la Belgique, elle serait très en retard sur le sujet, à en croire RTL Infos, puisqu’aucun plan de vaccination n’est pour l’heure sur pied dans le Plat pays. Une task force, créée mi-novembre, est cependant à l’oeuvre et devrait pouvoir proposer un premier projet d’ici la fin du mois.

À l’inverse, la Chine aurait pris une avance considérable, sans attendre la fin des essais cliniques. Selon France Info, le pays aurait déjà vacciné plus d’un million de personnes. Certains sont des ressortissants - notamment les étudiants partis à l’étranger et les travailleurs amenés à voyager - d’autres sont des personnes ayant accepté de participer aux essais dans différents pays comme l’Argentine, le Pérou, l’Égypte, le Maroc, la Jordanie ou encore le Pakistan.

Lucile Descamps
Yahoo.fr / MCP, via mediacongo.net
489 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde
AUTOUR DU SUJET

Valneva table sur une efficacité "supérieure à 80%" pour son vaccin contre le Covid-19

Santé ..,