mediacongo.net - Actualités - Nomination d’un informateur : Un exercice constitutionnellement difficile voire impossible dixit Auguste Mampuya



Retour Politique

Nomination d’un informateur : Un exercice constitutionnellement difficile voire impossible dixit Auguste Mampuya

Nomination d’un informateur : Un exercice constitutionnellement difficile voire impossible dixit Auguste Mampuya 2020-11-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/16-20/mampuyafcach.jpg -

Au cours de l’émission face à face sur la radio Top Congo, le professeur Émérite des droits publics et proche du FCC s’est déchaîné sur les consultations initiées par le président de la République.

Préférant s’exprimer sur cette question entant que scientifique plutôt que politique proche du FCC, Auguste Mampuya dit comprendre lesdites consultations qui , ajoute-t-il, doivent répondre au discours du chef de l’État qui veut une union sacrée de la nation , c’est-à-dire,sans exclusion ni discrimination.

<< Je souhaite à mon avis que ces consultations soient réellement comme le chef de l’État l’a souhaité à travers son discours du 23 octobre dernier ; Il ne doit pas exclure une catégorie des politiques pour afin former cette union sacrée qui est d’une importance capitale.>>

Par ailleurs, le docteur en droits publics, estime que la résolution de la crise actuelle ne peut se faire sans le FCC étant une plateforme non négligeable au pays.

S’agissant de la recomposition d’une nouvelle majorité, Auguste Mampuya, qui dit constater une pratique honteuse basée sur le débauche estime par contre , cette recomposition est vouée à l’échec.

<< Il n’ya aucune pour le président de la République de nommer un informateur quand le premier ministre et son gouvernement sont encore en place>>, rappelle-t-il avant d’ajouter ;

<< La majorité parlementaire actuelle a été identifiée par les deux alliés au pouvoir, point n’est besoin d’y revenir, il faut par contre éviter la politique d’exclusion qui n’est nullement inscrite dans la démocratie, car précise Auguste Mampuya, dans la démocratie on n’exclut personne, il faut tenir compte des points de vue des uns et des ok autres.>>

Cette élite qui dit reconnaître au président de la République toute initiative dans le but de créer le climat serein au pays a réitéré sans le dire clairement la disponibilité du FCC de rencontrer Félix Tshisekedi en évoquant la récente rencontre entre les gouverneurs des provinces dont la plupart sont du FCC avec le président de la République.


24 news agency / MCP, via mediacongo.net
1782 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 24.11.2020 à 13:11

Et revoila les juristes des médias !

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Benoit kangoma | DL8NMG7 - posté le 24.11.2020 à 12:17

Un papa mediocre, sest enfants ne sont-ils vivant pour donné de conseil a leur papa.

Non 11
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa