mediacongo.net - Actualités - Covid-19: Touchés par la troisième vague d'infections, Tokyo et Séoul doivent revoir leurs politiques



Retour Monde

Covid-19: Touchés par la troisième vague d'infections, Tokyo et Séoul doivent revoir leurs politiques

Covid-19: Touchés par la troisième vague d'infections, Tokyo et Séoul doivent revoir leurs politiques 2020-11-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/11-novembre/16-20/seoulcovidvile.jpg -

Le Japon vient d'annoncer une suspension de son grand programme de soutien au tourisme. La Corée du Sud va durcir, à partir de mardi soir, les règles de distanciation sociale dans sa capitale. L'hiver pousse la population dans des espaces clos et denses où le virus se transmet beaucoup plus rapidement.

Après avoir traversé les deux premières vagues de contaminations à la Covid-19 sans trop de dommages, le Japon et la Corée du Sud se retrouvent contraints de revoir leurs politiques pour affronter une troisième poussée d'infections qui pourrait se révéler plus grave que les précédentes.

Depuis le début du mois de novembre, les deux pays, qui n'ont jamais imposé de confinement à leurs populations, enregistrent une forte remontée des contaminations quotidiennes. Le Japon, concentré sur une politique de tests très limités et ciblés, recense désormais près de 2.500 nouveaux cas positifs chaque jour sur une population de 126 millions d'habitants quand la Corée du Sud, qui teste proportionnellement beaucoup plus, en identifie, elle, près de 400.

Si ces nombres peuvent apparaître faibles au regard de ceux mesurés en Occident, ils représentent un triplement des cas identifiés, chaque jour, en moyenne, dans ces nations d'Asie de l'Est et commencent à peser sur les services hospitaliers. «Si nous échouons à réduire maintenant ce taux d'infections, il pourrait y avoir des conséquences graves», a prévenu dimanche Chung Sye-kyun, le Premier ministre sud-coréen avant d'expliquer qu'il craignait «une situation hors de contrôle comme en Europe ou aux Etats-Unis».

Plusieurs experts japonais et coréens mettent désormais en garde contre un bilan sanitaire potentiellement plus lourd que ceux enregistrés lors des premières vagues. Depuis janvier, seulement 505 personnes sont décédées en Corée des suites de la maladie. Au Japon, ce bilan s'élève, pour l'instant, à moins de 2.000 morts.

Fin des subventions au tourisme

Sous la pression des autorités sanitaires, le Premier ministre nippon Yoshihide Suga a dû se résoudre à annoncer, ce week-end, qu'il allait suspendre sa grande campagne de soutien à l'industrie du tourisme lancée en juillet dernier. Pour aider les entreprises qui souffrent de la fermeture des frontières aux visiteurs étrangers, Tokyo subventionne par le biais du programme «Go To Travel» une partie des dépenses des voyageurs circulant à l'intérieur de l'archipel. Il compense les hôtels qui cassent les prix des nuitées et les agences de voyage qui offrent des séjours à prix bas à leurs clients. Au total, près de 40 millions de personnes ont profité de cette politique. Mais les spécialistes affirment que cette stratégie a contribué à diffuser le virus dans des zones jusqu'ici plus préservées du pays. Officiellement, seuls 176 touristes, ayant bénéficié de ces «subventions», ont été identifiés comme contaminés à la covid-19.

Restrictions à Séoul

En Corée du Sud, le gouvernement, qui avait espéré retrouver une activité économique normale en allégeant à la mi-octobre les protocoles de sécurité, vient, lui, de décider de redurcir, pour au moins deux semaines, les règles de distanciation sociale dans les zones les plus touchées. A partir de mardi soir minuit, les rassemblements de plus de 100 personnes seront, notamment, interdits dans Séoul. Les restaurants ne seront autorisés à servir en salle que jusqu'à 21h. Et les cafés n'auront plus le droit qu'à la vente à emporter. De nouveau, le télétravail va être «fortement» recommandé.

Craintes hivernales

Dans les deux pays, les experts craignent l'impact de l'hiver sur la vitesse de propagation de l'épidémie. Le retour du froid poussant les habitants à passer plus de temps à l'intérieur dans des espaces clos, denses et peu ventilés, qui sont les plus favorables à la transmission de la covid-19 entre humains. A l'appui de leur démonstration, les docteurs japonais pointent l'envolée spectaculaire des contaminations enregistrées ces derniers jours à Hokkaido, l'île la plus septentrionale et froide de l'archipel japonais. Vendredi, les autorités locales ont enregistré 304 infections dans l'île qui ne recensait qu'une cinquantaine de nouveaux cas positifs par jour au pic des précédentes vagues.


Les Echos / MCP, via mediacongo.net
332 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : France: Malgré la vaccination, la circulation du virus chez les plus de 75 ans reste élevée