mediacongo.net - Actualités - Conclusions très attendues des consultations du Palais de la nation : le président Félix Tshisekedi appelé à agir en toute responsabilité



Retour Politique

Conclusions très attendues des consultations du Palais de la nation : le président Félix Tshisekedi appelé à agir en toute responsabilité

Conclusions très attendues des consultations du Palais de la nation : le président Félix Tshisekedi appelé à agir en toute responsabilité 2020-12-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/1-6/tshisekedi_felix_consultation_signature_20_000.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

En attendant, des voix sages déconseillent au Chef de l’Etat tout passage en force.

Que va dire le Président Félix Tshisekedi, après ses consultations de près de trois semaines au Palais de la Nation ? Enigme. A quand son discours ? Est-ce demain ? Après demain ? Les Congolais devront-ils encore attendre pendant plusieurs jours ? Mystère, dans la mesure où aucun Congolais, au stade actuel, ne pourrait prétendre sonder l’agenda du Chef.

Entretemps, l’impatience gagne les esprits. Les attentes se généralisent. Les hypothèses se multiplient. Des supputations aussi. De la poursuite de la coalition au pouvoir à la liquidation de l’Assemblée nationale, en passant par le divorce FCC-CACH, aucun scénario n’’est exclu dans l’opinion. Dans tous les cas de figure, le Chef de l’Etat reste le seul à détenir le secret de son «référendum» très sélect.

Cependant, des voix sages appellent le Président de la république à agir en toute responsabilité et lui déconseillent, en même temps, tout passage en force. Un forcing qui ne profiterait sans doute à personne. Surtout pas au pays dans son ensemble. En cette période très particulière de crise institutionnelle avérée, d’aucuns estiment que l’heure n’est plus aux propos va-t-en guerre de part et d’autre. Bien au contraire, les Congolais ont le regard tourné vers leur Président de la république, symbole de la nation et garant de la cohésion, de l’unité nationale. Et donc, il appartient désormais, au Chef de l’Etat d’agir seul, devant sa conscience, en se souvenant de son serment constitutionnel.

VIVEMENT LA MODERATION

Dans la foire aux spéculations actuelles, nombre d’extrémistes, à bras raccourci, développent des discours compromettants. Si tout ne dépendait que de ces radicaux, l’option à lever serait celle de mettre au placard, les institutions issues des élections du 30 décembre 2018. Option que nul esprit épris de paix et de patriotisme, ne pourrait ni concéder ni conseiller au Président de la république.

Que gagnerait Félix Tshisekedi, au cas où il céderait à la pression de ceux qui préconisent un passage en force ? Là est donc la question. Et même toute la question. Poser la question, c’est à la fois y répondre, jugeait Albert Camus. Cependant, il s’avère que pour plusieurs raisons liées aux aspirations légitimes des Congolais, la problématique ci-dessus semble consubstantielle à l’ordre institutionnel actuel au pays.

Commandant suprême des Forces armées de la RD Congo, Félix Tshisekedi l’est incontestablement. Magistrat suprême du pays, garant du bon fonctionnement des institutions, symbole de la nation, de la cohésion et de l’unité nationale, Fatshi l’est constitutionnellement. Depuis le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi- fils de son défunt père- est donc au plus haut sommet de l’Etat d’un pays qui, du fait de sa complexité, impose irréversiblement une modération institutionnelle, l’avenir du pays ne doit plus être perçu sous le prisme d’hommes forts. Dit autrement, la RD Congo, dans sa situation actuelle, plus qu’hier, n’a plus besoin d’hommes forts. Bien au contraire, le pays nécessite impérativement des institutions plus fortes pour son décollage.

Dans l’écologie politique actuelle du pays, personne ne dissuaderait les deux patrons de la coalition au pouvoir, de se parler en toute franchise. En d’autres termes, le Président Félix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila, en sa qualité de Chef de la Majorité parlementaire actuelle, ont tout intérêt à se surpasser pour avantager le pays. Agir dans ce sens, ces deux acteurs majeurs du jeu politique actuel du pays gagneraient en crédit et mériteraient de la patrie.

EPARGNER LES CONGOLAIS D’UNE NOUVELLE CRISE

L’humanité, affirmait Karl Marx, ne se pose jamais que des problèmes qu’elle est capable de résoudre. A la lumière de cette assertion, on peut dès lors inférer que la crise actuelle en RD Congo est insoluble. Au demeurant, on ne peut en même temps, préconiser un passage en force et privilégier l’intérêt supérieur du pays. Les deux approches sont à tout le moins antinomiques.

Tout bien considéré, u passage en force risque d’installer le pays dans une autre crise où les Congolais seraient les vrais perdants qui, après plusieurs années de guerre, ont besoin de tout. En tout cas, sauf un énième conflit armé. Alors, autant négocier en amont, plutôt qu’en aval. Un après qui pourrait s’avérer trop tard, a l’égal de ce fameux extincteur qui arrive toujours après que les flammes ont tout consumé.

Grevisse Kabrel
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
5254 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Conscience Nationale | NJT5VCM - posté le 02.12.2020 à 09:41

Monsieur le Journaliste ,je ne sais pas que vous inspire le mot ''REVOLUTION''. Nous devons cesser d'avoir tout le temps peur. Le Président doit mener cette révolution cela n'est peut être considéré comme un passage en force. Avoir peur de le faire aujourd'hui ne fera que retardait cet évènement qui finira par arriver ou alors on accepte l'esclavagisme .KABILA Père n'a pas attendu que les rwandais puisse s'installer en RDC alors que ce sont eux qui l'ont amené au pouvoir , il les a chassés pendant que son pouvoir n'était pas encore stable.

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Taty | JUCJQ3P - posté le 02.12.2020 à 09:33

MES TRES CHERS COMPATRIOTES, L'HEURE A SONNEE! IL EST TEMPS D'AIMER NOTRE PAYS PLUS QUE NOS REGROUPEMENTS POLITIQUES, IL EST TEMPS DE METTRE L'INTERETS DU PAYS PAR DESSUS DE TOUTES TENDANCES. IL EST TEMPS DE DERACINER LE MAL UNE FOIS POUR TOUTE, IL EST TEMPS D'AMENER VOTRE SOUTIEN AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, JE CITE SON EXCELLENCE FELIX-ANTOINNE TSHISEKEDI, IL EST EN PLEIN DEBOULONNEMENT DU SYSTEME DE CORRUPTION QUI A RETARDER LE DEVELOPPEMENT DE NOTRE PAYS. LEVEZ VOUS COMME UN SEUL ET SOUTENONS NOTRE PATRI ET NOTRE PRESIDENT

Non 5
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Taty | JUCJQ3P - posté le 02.12.2020 à 09:25

Félix Tshisekedi s'est entretenu ce mardi avec le Haut-Commandement militaire élargi aux commandants des régions militaires. Selon la présidence de la République, au cours de cette rencontre qui s’est tenue au Palais de la nation, les Généraux et Officiers supérieurs des FARDC et de la Police nationale congolaise ont renouvelé leur loyauté au Chef de l'État, leur Commandant suprême. L’entretien a duré environ trois heures.

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 02.12.2020 à 09:03

"TO MELI MBONDO LIBOSO YA NZANBE PE LIBOSO YA PEUPLE, OYO AKO TRAHIR OPPOSITION KOMBO NA YE LIKAMA"(Felix Tshilombo). Quoi d'autre que vous voulez ???? La vie et la mort sont au pouvoir de la langue. BO LINGA, BO LINGA TE. LIKAMA.

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KILOBO | MGHOHM7 - posté le 02.12.2020 à 08:21

il est auusi sadique comme eux il a accepté de frauder les votes avec eux donc il ne peut pas aujourd'hui prétendre qu'i est saint. c'est pour cela que la seule voie c'est sa démission et remettre le pouvoir à fayulu

Non 5
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.12.2020 à 08:11

Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.12.2020 à 05:01 Le pauvre a déjà perdu. Quelque soit, ou sera sa décision, les mécontents seront multiplier par 3. On engage pas une bataille sans connaître son issue. Ceux qui conseillent Tshilombo savent, doivent savoir qu'un bateau dans la tempête, ne se stabilise pas parceque on a changé l'équipage, parceque la tempête et son vent ne dépendent pas de la volonté du capitaine. En tout état de cause c'est le capitaine qui sera toujours juger.

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KILOBO | MGHOHM7 - posté le 02.12.2020 à 08:06

il avait accerpté le suicide quant il a signé la fraude et l'accord avec le fcc

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KILOBO | MGHOHM7 - posté le 02.12.2020 à 08:04

il est auusi sadique comme eux il a accepté de frauder les votes avec eux donc il ne peut pas aujourd'hui prétendre qu'i est saint. c'est pour cela que la seule voie c'est sa démission et remettre le pouvoir à fayulu

Non 4
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Saint | RAHLZM8 - posté le 02.12.2020 à 07:43

La bonne voice,c'est aussi d'admettre sa versatilité et déposer. Organiser les élections anticipées

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
congo uni | PKLOZ8L - posté le 02.12.2020 à 06:48

La voix de la raison serai d accepter qu il a triché et voudrais donner le congo un nouvel elan c estcà dire des nouvelles elections à tous niceaux

Non 6
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE CONGOMANI | HPHMW34 - posté le 02.12.2020 à 06:10

La voie de la raison dont il est question, c'est se débarasser du FCC, un conglomérat de sadiques qui a passé des années a tuer les congolais, les jetter en prison comme des malfrats, piller, voler la république, commètres des crimes. Bref, le mal du congo s'appelle FCC car ces gens ont réduit les congolais a leur plus simple expréssion. Ils ont apauvri le congo d'une manière que personne ne peut expliquer. La seule manière de réussir le mandant c'est se séparer du FCC. Il n'y a pas d'autre chemin. Faire le contraire c'est accepter le suicide.

Non 22
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Jean-Claude Baende soutient l'Union sacrée de la nation et réclame les élections anticipées

Politique ..,

Conclusion des consultations : Lisanga Bonganga appelle Tshisekedi à suivre les conseils...

Politique ..,

Conclusions des Consultations: Tshisekedi à la croisée des chemins

Politique ..,

Fin des Consultations: Que dira le Président Félix Tshisekedi à la Nation ?

Politique ..,