mediacongo.net - Actualités - Koffi Olomide élu meilleur auteur-compositeur d’expression francophone de la RDC



Retour Musique

Koffi Olomide élu meilleur auteur-compositeur d’expression francophone de la RDC

Koffi Olomide élu meilleur auteur-compositeur d’expression francophone de la RDC 2020-12-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/1-6/koffi_conf_presse_20_021412.jpg -

Après son retour à Kinshasa, en provenance de la Tanzanie, l’artiste musicien Koffi Olomide a animé une conférence de presse le jeudi 3 décembre à l’hôtel Memling.

Plusieurs questions ont été abordées lors de l’échange entre le patron du Quartier latin international et les professionnels des médias.
Au cours cette conférence de presse, Koffi Olomide a fait savoir que l’organisation canadienne « Cent Tambours Mille trompettes », en collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), lui a décerné le trophée de meilleur auteur compositeur d’expression francophone en RDC.

A cette occasion, une soirée de gala francophone sera organisée dans le même hôtel le 5 décembre prochain. Pour ce faire,  Koffi Olomide, qui a récemment perdu sa mère, a promis d’inviter d’autres musiciens à ce concert, notamment Gaz Fabilous, Gaz Mawete, Robinho Mundibu et Fally Ipupa.  Présente à cette conférence Maman Muvaro a promis, quant à elle, de présenter les spécialités culinaires de certains pays francophones.

Par ailleurs, parlant de son concert qui était prévu au U-Arena, à Paris,  Koffi  Olomide a déclaré que ce concert est reporté, comme tous les spectacles prévus en Europe, à cause du Covid-19 . « Mon patron, mon producteur, est abattu puisqu’il doit refaire la promotion. Mais nous avons trouvé une date: le 27 novembre 2021. Mais dans un format de distanciation sociale ».

S’agissant du décès de sa mère, Koffi Olomide a remercié toute la presse congolaise pour tout ce qu’elle a fait pour « Maman Amy » durant cette dure période, avant de verser quelques larmes. A la question de savoir si il avait retrouvé toute sa force pour retourner sur scène, le « Quadra Koraman » a déclaré : « là où elle est, elle est en train de me dire vas-y. Elle est partie, elle ne fera plus de pondu. Pour elle, je vais trouver toujours la force qu’il faut. Merci de m’avoir aidé, de m’avoir façonné. Je te dois tout maman».

La Rumba, le Tshatsho et la musique actuelle

Juste après son séjour en Tanzanie pour une collaboration avec Diamond Platnumz, « Boss y’a Mboka » a affirmé que la musique a changé. « Aujourd’hui la musique a changé et le système aussi. Actuellement, on ne parle plus de texte et de qualité. C’est le nombre de vues qui compte.

Je suis effectivement bébé dans ce monde, je dois encore apprendre ». A propos du clip de la chanson « Waah » en featuring avec Diamond Platnumz, qui a atteint  1 million de vues en seulement 8 heures, Koffi Olomide a répondu : « j’étais en Tanzanie, les vues sont venues me trouver là-bas. Je ne me laisserai pas emporter dans ce jeu-là. Je suis en train de subir Internet. Plus on a de la stratégie, plus on a des vues, mais le talent reste vrai », a-t-il déclaré.

C’est en 2015 que l’artiste a sorti « 13eme Apôtre », son tout dernier album. Et depuis, le roi du « Tshatsho » s’est lancé dans la réalisation de singles. Ne se considérant pas comme un musicien jouant de la rumba congolaise, Koffi Olomide encourage ceux qui sont dans la démarche d’inscrire la rumba au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, mais se dit non concerné.  « Je salue les personnes qui font cette démarche, mais Je ne suis pas partie prenante. La vie n’est pas un concept stéréotypé », a-t-il fait remarquer d’un ton ferme, précisant que son style de musique n’est pas de la rumba mais plutôt du « Tshatsho ». Pour lui, la rumba était le style musical des artistes comme Grand Kalle et Tabu Ley. Mais, actuellement, a fait savoir Koffi Olomide, tout le monde fait du Tshatsho.


congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
4937 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 04.12.2020 à 18:17

Cent Tambours Mille Trompettes, c'est une structure des congolais au Canada. C'est donc normal que les congolais là plébiscite leur artiste congolais koffi. Il y a juste cette Francophonie qui semble courir partout se mettre devant.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le double | EFRMHPD - posté le 04.12.2020 à 17:16

Je suis content de l'artiste Koffi pour son trophée,, au Congo il ya du yalent, j'aime l'artiste j'aime la musique congolaise...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 04.12.2020 à 13:57

La francophonie a pris coutume de squatter partout où il y a une circulation intense des congolais. On se rappelle de l'ex bercy en février dernier avec fally ipupa. La francophonie c'est un peu comme Vlisco, habitué à croire que toute femme congolaise doit vivre en pagne wax et superwax; et pourtant, circonstances économiques obligeantes, les mamans n'en portent que de plus en plus rarement. C'est comme le français francophonique qui n'est qu'un piètre sous produit du lingala largement dominant au point que le Congo peut se prévaloir de la Lingalaphonie.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Katanga85 | V9DL1W8 - posté le 04.12.2020 à 10:06

Le choix est mérité, il n'est pas fruit de hasard!!!!! Nous te soutenons le GRAND MOPAO. Merci aussi pour ton sens de créativité au lieu de rester un Moine copiste. Tu as crée, entre autres "Zéro faute" qui, jusqu'à ce jour est adoré dans la coiffe de la barbe!!!!

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 04.12.2020 à 07:48

D'expression francophone? Ma tete! Il chante exclusivement en lingala ce monsieur. Il parle mais ne chante pas en francais or ici il s'agit de recompenser la chanson. Meilleur artiste d'expression LINGALAPHONE OUIIIII.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 04.12.2020 à 07:41

(SUITE): Chaque fois l'ADAPTATION N'A JAMAIS SACRIFIÉ LA QUALITÉ AU SEIN DE LA MUSIQUE CONGOLAISE. Il reste que la RUMBA ADAPTÉE ET MODERNISÉE RESTE LE SANG QUI COULE DANS LA VEINE DE LA MUSIQUE CONGOLAIS; mais toujours avec de nouvelles adaptations aux DIFFÉRENTES ÉPOQUES!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 04.12.2020 à 07:37

(suite): Les notes de Indépendance Tchatcha dans sa correspondance avec la note des PREMIERS MOTS DE NOTRE HYMNE NATIONAL, montre déjà la double COLORATION DE LA MUSIQUE CONGOLAIS= UNE MUSIQUE DANSANTE=RUMBA et aussi une musique CIVIQUE ET POLITIQUE(Franco le montre clairement en chantant plusieurs fois pour le MPR! Une musique dansante(Franco le démontre aussi clairement par DIFFÉRENTES THÉMATIQUES QUI EMPLOIE DANS LA RUMBA!(AMOUR, BEAUTÉ, ÉDUCATION...) Créer fin 60, Zaïko enracine la musique carrément dans le thème d'Amour=Bolingo. Le Wenge ne sont que le COURONNEMENT DE CETTE TROISIÈME GÉNÉRATION avec le NDOMBOLO1 Bref: CHAQUE FOIS L'ADAPTATION N'AS PAS SACRIFIÉ LA...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 04.12.2020 à 07:26

C'est vrai Quadra! L'art reste l'art; il ne faut pas sacrifier la qualité de l'art au nombre de vues! Ce n'est pas Bon! Ce qui a toujours fait la FORCE DE LA MUSIQUE CONGOLAISE DEPUIS SON INVENTION VERS FIN 1940 début 1950, ce que la MUSIQUE CONGOLAISE A TOUJOURS SU SE RE-INVENTER,et s'adapter aux différentes périodes de l'évolution de l'humanité. Si au tout début elle est ATTACHÉE À LA RUMBA CUBAINE, moins de cinq ans après elle prend son envole. Fin 50 elle confirme son AUTONOMIE(ON LE VOIT AVEC INDÉPENDANCE TCHATCHA= exactement DRESSONS NOS FRONT)

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema
AUTOUR DU SUJET

Koffi Olomide sur un tournage d’un clip avec Gradur (Exclu)

Musique ..,

Koffi Olomidé : des collaborations comme s’il en pleuvait pour « Légende »

Musique ..,

Covid-19 : la France autorise l’organisation d’un concert test, Koffi Olomide et Werrason...

Musique ..,

Koffi Olomide et Charlotte Dipanda s’aiment dans leur nouveau titre (Vidéoclip)

Musique ..,