mediacongo.net - Actualités - Le couvre-feu risque de reconfiner une frange d’activités économiques (FEC)



Retour Economie

Le couvre-feu risque de reconfiner une frange d’activités économiques (FEC)

Le couvre-feu risque de reconfiner une frange d’activités économiques (FEC) 2020-12-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/14-20/Gombe-Kinshasa-confinement-RDC-coronavirus.jpg -

Le couve-feu instauré dès ce vendredi 18 décembre 2020 à partir de 21 heures à 5 heures du matin va asséner un coup dur à une bonne frange d’activités économiques à Kinshasa.

D’après la FEC, il y a risque de reconfinement qui aura un impact néfaste sur le marché de biens et services ainsi que les finances publiques. D’où, la nécessité pour les autorités provinciales d’envisager des mesures dérogatoires adaptées.

« Nous vous demandons de bien vouloir accorder aux secteurs de transport des marchandises, les télécommunications, les boulangeries, les brasseries, les minoteries… des dérogations pour leur permettre de poursuivre leurs activités d’exploitation en leur autorisant de circuler pendant la période de couvre-feu », a écrit au gouverneur de la ville de Kinshasa, l’administrateur de la FEC.

Si le couvre-feu a l’avantage de combattre la deuxième vague de Covid-19, les mesures d’application de cette décision ne devraient nullement perturber la chaîne d’approvisionnement de certains produits de grande consommation et de services de livraison de marchandises, de gardiennage, d’entretien et de maintenance, de télécommunications, de transport aérien, etc.

Pour Kimona Bononge, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) marque sa disponibilité à collaborer avec les autorités provinciales dans le cadre de cette opération, à l’instar de son accompagnement pendant l’Etat d’urgence sanitaire.

Il y a lieu de rappeler que le récent confinement d’activités économiques a entraîné d’énormes pertes à des grandes sociétés, l’asphyxie des PME, la mise au chômage de plusieurs employés, et par conséquent, la chute des recettes publiques.

Il suffit de constater comment 50% des recettes internes inscrites au Budget de l’Etat n’ont pu être mobilisées à fin novembre 2020.


Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
2139 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 18.12.2020 à 23:01

Une mauvaise mesure, pour ne pas dire idiote, malheureusement politique. Puisque à la fin on va nous dire grâce à Tshilombo nous avons combattu et battu le covid.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Katanga85 | V9DL1W8 - posté le 17.12.2020 à 14:05

des mesures vraiment en déphasage avec la réalité de la RDC. Il ne faut pas nous faire une sorte de copier-coler avec se qui se passe en Europe. Je me demande quel genre d'autorités a ce pays qui ne font que imiter ce qui se fait ailleurs????? Toute loi doit voir la dimension culturelle du milieu. Je ne vois pas qui allez-vous arrêter après 21h????? Et le contrevenant, quelle est la sanction lui réserver??????? On verra bien!!!!

Non 5
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Lualaba : Mike Hammer estime que la lutte contre la corruption attirera les investisseurs