mediacongo.net - Actualités - Crise politique en RDC: quand les "fake news" jettent de l’huile sur le feu



Retour Sur le net

Crise politique en RDC: quand les "fake news" jettent de l’huile sur le feu

Crise politique en RDC: quand les "fake news" jettent de l’huile sur le feu 2020-12-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/14-20/coaltionfcach.jpg -

Déclarations tronquées ou inventées, informations erronées ou infondées: la crise politique qui secoue la République démocratique du Congo a donné lieu ces dernières semaines à de multiples “infox” sur les réseaux sociaux, venues attiser des tensions déjà vives.
"Le ministre français des Affaires étrangères a déclaré que le président congolais est illégitime". L’ancien président Joseph Kabila et son épouse ont été hospitalisés après un "discours" du président Tshisekedi. L’opposant Moise Katumbi estime que "les politiques congolais ont du mal à s’assumer"…

Aucune de ces affirmations n’est vraie. Et pourtant, toutes ont été largement partagées ces dernières semaines sur les réseaux sociaux de République démocratique du Congo, confrontée à une crise politique entre le président Félix Tshisekedi et ses anciens alliés du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de l’ex-chef d’Etat Joseph Kabila.

Voici quelques unes de ces "fake news", venues jeter de l’huile sur le feu dans un climat politique déjà tendu.

Non, le ministre français des Affaires étrangères n’a pas dit que Félix Tshisekedi ne respectait pas "ses engagements".

"La RDC va mal c'est une évidence, à défaut d'être illégitime, nous constatons que le Président Félix TSHISEKEDI ne respecte pas ses engagements pris avec la FRANCE, ainsi que les intérêts Européens": voilà ce qu’aurait déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean Yves le Drian, selon une publication Facebook datée du 14 novembre.

D’après l’auteur de ce post, partagé plus de 300 fois, le ministre français aurait complété ces propos par une prédiction politique: "désormais la politique du Congo et son avenir appartiennent aux Congolais et il est évident que le Président Félix TSHISEKEDI ne finira pas son mandat".

Or il n’existe aucune trace de telles déclarations, ni dans les médias locaux, ni dans les médias internationaux.

Contacté par l’AFP, le ministère des Affaires étrangères français a démenti "catégoriquement" ces déclarations. "Le ministre n’a jamais tenu de tels propos, qui sont pure invention", a insisté le Quai d'Orsay.

La publication de ce post Facebook intervient dans un contexte de tensions diplomatiques liées à la situation politique du pays: proclamé président de la République après l'élection de 2018, Félix Tshisekedi avait conclu un partenariat avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui a gardé la majorité parlementaire à travers sa plateforme politique, Front commun pour le Congo (FCC). Mais cet partenariat a été rompu le 7 décembre dernier, après des mois de désaccords.

En février 2019, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait estimé que l'élection en RDC s'était conclue sur "une espèce de compromis à l'africaine", faisant part de ses doutes lors de l'annonce de la victoire de Felix Tshisekedi.

Ces propos, diffusés par les médias locaux et internationaux, notamment par l’AFP, avaient suscité la polémique et un malaise entre la France et la RDC. Jean-Yves Le Drian les avait toutefois relativisés lors d'une visite en RDC en mai 2019, puis lors d’un nouveau déplacement à Kinshasa en juin 2020.

"J'ai eu le sentiment de progrès", avait-il commenté lors de cette dernière visite, en évoquant entre autres une commission pour préparer les élections de 2023, "pour que la transition pacifique puisse se traduire aussi par une transition pacifique et démocratique".

 Non, Joseph Kabila et son épouse n’ont pas été hospitalisés après le discours de Félix Tshisekedi

Une page Facebook suivie par 34 642 followers a affirmé lundi que "Joseph Kabila avait été hospitalisé après le discours de Tshisekedi".

Cette publication fait référence au discours du président Félix Tshisekedi, prononcé lundi 14 décembre devant les deux chambres du Parlement, une semaine après la rupture de l'accord de coalition avec la majorité parlementaire de son prédécesseur Joseph Kabila.

Ce discours annuel s'est-il soldé comme le prétend ce post par l'hospitalisation de M. Kabila? Non, selon Barbara Nzimbi, l'une des conseillères en communication de l'ancien président congolais, qui a dénoncé auprès de l'AFP une "fausse" information. M. Kabila "est en forme et est en visite familiale dans le grand Katanga" , a-t-elle insisté. ​

Une "fake news" similaire, concernant cette fois l’épouse de M. Kabila, a été relayée plusieurs centaines de fois sur Facebook. "La première dame honoraire Olive Lembe Kabila est hospitalisée... Après le discours du chef de l'État FATHI", prétend cette publication postée le 6 décembre.

Cette publication s’appuie sur une photo de l’ancienne première dame allongée dans un fauteuil installé en plein air, aux côtés d’un médecin ou d’un infirmier qui lui tient le bras. En menant une recherche d’image inversée sur Google, on découvre qu’une photo similaire a été partagée sur le compte Twitter de l'Association Initiative Plus, dont elle est la fondatrice et présidente.

"#RDC: Elle a donné de son sang pour ceux qui en manquent. Donnant ainsi un exemple à la foultitude de gens rassemblés à Nsele pour cette campagne qui vise à sauver la vie des vulnérables", peut-on lire dans la légende qui accompagne la photo.

Cette photo, où l’on voit Mme Kabila avec un garrot sur le bras, devant un barnum installé dans un jardin, semble bel et bien correspondre à une opération de don de sang, et non à une hospitalisation.

Non, l'opposant et homme d'affaires Moïse Katumbi n’a pas dit que les responsables politiques congolais avaient du mal à "s’assumer".

L’opposant politique et homme d'affaires congolais Moïse Katumbi a rencontré le président Tshisekedi en novembre. Quelques semaines plus tard, une publication partagée des centaines de fois et relayée par d’autres utilisateurs (1,2) lui a attribué ces propos: “les politiciens congolais m'étonnent et me donnent envie de rire, surtout ceux qui sont en coalition et ne veulent pas s'assumer en démissionnant”.

Selon l’outil d’analyse des réseaux sociaux CrowdTangle, ce texte a été partagé plus de 4 000 fois sur le 

réseau social Facebook.

Pourtant, rien ne prouve que les déclarations attribuées à Moïse Katumbi sont authentiques. Aucun propos allant dans ce sens n’a été publié sur le compte Twitter de cette personnalité politique. Et sur le compte Twitter de l’opposant, aucune publication n’a été faite le 3 décembre, date de la publication des propos que nous vérifions.

Contacté par l'AFP, le conseiller spécial et politique de Katumbi, Salomon SK Della, a dénoncé des propos "faussement attribués" à l'homme d'affaires. Moïse Katumbi "publie toutes ses communications sur Twitter sauf s'il s'agit d'une interview", a-t-il précisé.

Non, aucun commissaire européen n’a dénoncé la “mauvaise politique” du président de la RDC

Des publications cumulant des centaines de partages depuis le 26 novembre affirment que le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, a dénoncé devant la presse la "mauvaise politique" du président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.

Selon ces publications, ces propos auraient notamment été rapportés dans le journal La Libre Belgique. Or, l'équipe de communication du Commissaire européen comme le quotidien belge ont démenti ces déclarations, dont l'AFP n'a trouvé aucune trace.


AFP / MCP , via mediacongo.net
1761 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mme Sarah.T.Patrick | NP4VZZK - posté le 02.01.2021 à 10:16

LE SECRET QUI NOUS FAISONS VOTRE RÉUSSITE EN 2021 PENDANT CE VERROUILLAGE Je veux vous parler d'une société un groupe qui change la vie et n'affecte pas votre religion, je rejoins ce groupe en 2018 avec l'aide de Lord Edmundo Anacleto, qui m'a fait m'inscrire dans la famille illuminati, avant de rejoindre le illuminati J'ai une bonne affaire, je me débrouillais bien pour moi, j'apprécie le pouvoir de l'argent et la célébrité, si vous rejoignez la famille illuminati aujourd'hui, vous recevrez 5 millions d'euros, CONTACTEZ Grand Master sur WhatsApp +2348159768201 ou envoyez-lui un email sur Worldunitedpowersociety @ gmail.com, Et le seigneur vous expliquera plus sur la famille...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Daft Punk : le groupe d’électro culte annonce sa séparation