mediacongo.net - Actualités - Mille trois cent vingt-six (1 326) personnes vivant avec le VIH SIDA (PVV) ont été comptabilisés, pour la période allant de janvier à septembre 2020 dans la pro



Retour Santé

Mille trois cent vingt-six (1 326) personnes vivant avec le VIH SIDA (PVV) ont été comptabilisés, pour la période allant de janvier à septembre 2020 dans la pro

Mille trois cent vingt-six (1 326) personnes vivant avec le VIH SIDA (PVV) ont été comptabilisés, pour la période allant de janvier à septembre 2020 dans la pro 2020-12-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/14-20/hiv_sida_20_0214512.jpg -

Mille trois cent vingt-six (1 326) personnes vivant avec le VIH SIDA (PVV) ont été comptabilisés, pour la période allant de janvier à septembre 2020 dans la province du Maï-Ndombe. La coordination provinciale du Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS) a publié ces statistiques vendredi 18 décembre, à l’occasion du lancement officiel des activités de lutte contre le VIH Sida qui s’est tenu à l’institut Intosa à Inongo chef-lieu de province.

Selon les chiffres de cette structure sanitaire, pour cette même période, 290 nouveaux cas ont été enregistrés.

« Aujourd’hui nous avons 1326 personnes qui vivent avec le VIH Sida dans la province de Mai-Ndombe. Depuis le mois de janvier jusqu’au mois de septembre, nous avons identifié 290 nouvelles infections dans la province », a déclaré le coordonnateur provincial du PNLS, Dr Jean Bosco Tshiaba.

Il a fait savoir que la couverture des activités de lutte contre le SIDA est faible dans cette province, et ne représente que 50%.

« En tout cas le VIH Sida c’est un problème de santé publique, c’est un problème réel dans la province du Mai-Ndombe. Là, c’est dans un contexte où la couverture des activités de lutte contre le VIH est faible. Nous ne sommes qu’à 50%. Imaginez si toutes les zones de santé avaient intégré les activités de lutte contre le VIH, cela veut dire qu’on pouvait avoir plus que 290 nouvelles infections pour cette année seulement de janvier à septembre », a estimé Dr Jean Bosco Tshiaba.

Il a affirmé que le SIDA est un problème réel qui sévit dans presque toutes les zones de santé, et tous les territoires de la province sont concernés.

« Dans chaque territoire, nous avons des personnes qui vivent avec le VIH qui sont sous traitement et c’est la zone de santé de Nioki qui regorge pratiquement le 1/3 des cas des PVV dans la province, suivi de Bokoro et de Inongo », a indiqué Dr Tshiaba.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
1396 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Fizi : Chimori Bwasakala, chargé de ravitaillement du groupe armé maimai Mayele, neutralisé...

Provinces ..,

Les États Unis et le Centre Carter sont prêts à soutenir les prochaines élections

Société ..,

Mandature de la RDC à l’UA : l’année culturelle lancée avec « Une saison au Congo », un...

Culture ..,

Lancement bientôt des patrouilles mixte RDC-Ouganda sur les Lacs Edouard et Albert

Afrique ..,