Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

Crise politique en RDC: la maison Kabila tremble sur ses bases

2020-12-22
22.12.2020
2020-12-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/12-decembre/21-27/kabila_joseph_20_22222.jpg -

L’ancien président congolais Joseph Kabila

Chef en retrait et début de débandade dans les rangs: l’ancien président congolais Joseph Kabila, qui n’excluait pas un retour en 2023, reste absent et ses troupes commencent à se diviser sous le coup de l’offensive de son successeur Félix Tshisekedi.

Tshisekedi a sifflé la fin de la coalition qu’il formait depuis janvier 2019 avec M. Kabila, homme fort de la République démocratique du Congo pendant 18 ans.

Au Parlement, il a demandé le renversement de la majorité fidèle à son prédécesseur, pour mettre en oeuvre sa propre politique de réformes soutenue par les Etats-Unis et l’Union européenne (lutte contre la corruption, paix dans l’Est).

Après le discours de M. Tshisekedi le 6 décembre, son prédécesseur a bien fait sa première déclaration publique en deux ans.

Mais il n’a pas dit grand-chose: « On m’a dit que vous me cherchiez. Aujourd’hui je ne suis pas venu pour un meeting. Je suis juste venu vous saluer », a lancé M. Kabila le 11 décembre à des supporteurs à Kolwezi, au premier jour de sa tournée dans son fief du Katanga.

Le « Raïs » (son surnom), 49 ans à peine, n’excluait pas de revenir aux affaires en 2023, date prévue pour la prochaine élection. « Dans la vie comme en politique, je n’écarte rien », déclarait-il en décembre 2018 avant de céder le pouvoir.

« Pour le moment, il n’est pas dans la politique active », affirme à l’AFP l’un de ses fidèles, son conseiller diplomatique Barnabé Kikaya bin Karubi, qui confirme que M. Kabila n’a pas l’âge de faire le deuil du pouvoir.

Kabila est-il fragilisé? Dans un blog lundi, M. Kikaya a dénoncé « une volonté délibérée de neutraliser » Joseph Kabila, voire de le livrer à la Cour pénale internationale (CPI).

– Protégé par la loi –

L’Union européenne vient de reconduire pour un an les sanctions décrétées contre onze de ses proches fin 2016 pour entrave au processus électoral et violations des droits de l’Homme.

Avant de quitter le pouvoir, M. Kabila avait pris soin de promulguer une loi sur le statut des anciens présidents de la République. Cette loi, qui n’existe que pour lui seul, le protège contre toute « poursuite pénale » pour des actes commis dans l’exercice de ses fonctions.

Elle lui garantit aussi également des revenus et des avantages matériels, qui font grincer quelques dents.

Un ancien de la Banque mondiale et ex-candidat à la présidentielle, Noël Tshiani, affirme vouloir saisir la Cour constitutionnelle pour « annuler la paie exorbitante de Joseph Kabila ». Des indemnités que M. Tshiani chiffre à plusieurs centaines de milliers de dollars mensuels.

Avant de se retirer, M. Kabila, militaire de formation, avait aussi installé en août 2018 un nouveau chef d’état-major des armées, Célestin Mbala.

Signe d’une certaine stabilisation, l’armée se déclare aujourd’hui « républicaine » et affirme donc n’obéir qu’à son commandant en chef suprême: l’actuel président.

Avant de transmettre pacifiquement le pouvoir à M. Tshisekedi, une première dans l’histoire du pays, M. Kabila avait lancé sa machine de guerre politique, le Front commun pour le Congo (FCC).

Le FCC revendiquait jusqu’à présent une majorité de plus de 300 députés sur 500. Cette majorité a volé en éclats pour la première fois avec le vote sur la destitution de la présidente pro-Kabila de l’Assemblée Jeanine Mabunda, par 281 voix, le 10 janvier.

Comme souvent en RDC, l’ombre de la fraude et de la corruption plane sur la nouvelle donne. Le FCC affirme que des députés issus de ses rangs ont été achetés. Un député s’est félicité de façon un peu confuse dans une vidéo d’avoir reçu au moins 15.000 dollars.

Le mouvement citoyen « les Congolais Debout » « condamne fermement les révélations d’une possible corruption des députés ».

Reste que le FCC est ébranlé depuis le discours du président Tshisekedi et par le silence de son « autorité morale », Joseph Kabila, pourtant invité par ses fidèles à livrer sa « part de vérité » sur la crise politique.

Au moins un gouverneur FCC (dans la province du Sud-Kivu) a fait part de sa volonté de soutenir l' »union sacrée » prônée par M. Tshisekedi autour de sa nouvelle majorité.

La semaine dernière, six sénateurs du FCC ont demandé la « démission » des « caciques » du parti, à commencer par celle de Néhémie Mwilanya, ancien directeur de cabinet du « Raïs »


La Libre AFRIQUE / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 10 commentaires
8619 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Taty @JUCJQ3P   Message  - Publié le 23.12.2020 à 11:54
les jaloux sont entrain de faire un caca dure! FATSHI BETON EST ENTRAIN DE DEBOULONNER TOTALEMENT. VIVA LA RDC VIVA FATSHI, LE PREMIER CITOYEN AFRICAIN

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Okolela @V73Q7NS   Message  - Publié le 23.12.2020 à 08:41
Jusqu'a quand l'autre aile (CACH)cessera t-il de pleurnicher pour se mettre au travail? Bientôt il sera fin mandat, rien ne prouve qu'il fera un second mandat, a moins qu'il fasse un Hold-up électoral. Kabila leur a tout laisser, qu'il cesses de pleurer.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 23.12.2020 à 06:55
Oublié MINEMBWE,oublié KAMERHE,MASARO, JAMMAL,oublié la milice tribale de KINGABWA,oublié KAHIMBI le suicidé par pendaison sans corde ,OUBLIE les mamans kasayennes CHAQUE SEMAINE violées multiple fois par soldats angolais et chassées TOUTES NUES comme des chiennes vers KAMAKO,oublié les massacres quotidiens à l'Est, oubliés les 6 Millions errant ds les forêts de l"Est, oublié la ZAMBIE annexant deux territoires de RDC ,oublié NYEMBO LE diamanto-VOLATILISE ,oublié, oublié et VIVA DJALELO Mulopwe ns venons à YIGNYON SAGREE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 23.12.2020 à 05:51
Macron n'avait pas triché pour mettre en déroute le parti socialiste et les autres partis. Dans une démocratie des hommes responsables c'est à travers les progrès économiques qu'on conserve le pouvoir. À travers un programme économique aux élections qu'on gagne des voix. Au Congo, qui achete ou qui se vend ne rend aucun service honorable pour le pays, sur le plan politique et économique et le sérieux de la classe politique.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 23.12.2020 à 05:12
Souhaiter la mort du voisin ne veut pas dire réussir mieux, ou plus que lui. Gorbacev , avait joué avec le parti communiste de son portant la fin de la puissante union soviétique. Le parti communiste chinois, avait connu des défections, infiltrations et purges, malgré cela grace à ce parti, la chine est une grande puissance. Avec ces 2 exemples, le FCC n'étant pas un petit parti, il est dans l'intéret du pays son existante. Aucun pays pays démocratique ne peut vivre sans une opposition. Nous les répetons tous connaissent le FCC. Dans la vie , nous aimons ou haissons ce que nous connaissons. Ce que nous ne connaissons pas, peut suscité une grande curiosité, mais souvent la peur.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @7XFYUTG   Message  - Publié le 23.12.2020 à 02:32
Que vive l'union sacree nde makambu,oza te ba loka yo ntshooor,boko yanga nwa!! Tshilombo beton armė aigle Ranger bazwi kipelekese eeeeeeh.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @7XFYUTG   Message  - Publié le 23.12.2020 à 02:29
SHAKA le chien milou de kadogo kuya kuya CPI, chauffeur de Defao tjrs present au poste et fidele a son maitre pour aboyer,le defendre et lui lecher ses sales fesses,bande de mediocre pedé!!sasa ipi uta kuya chomeur ngulubé na muyomba yake madidiouf keita martin president de la republique tribale mpangiste bayaka haineux de faden house, muzitu ligorodo gd mafieux pilleur criminel economique,le vieux hibou terminator Ngbanda,un muyaka mediocre idiot.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KONGO @HXVMSGU   Message  - Publié le 23.12.2020 à 02:24
La Libre AFRIQUE / MCP, via mediacongo net je vois plus l'organe de presse de l'Union sacrée « journaliste engagé »

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Jean Jacques Bukasa @GFA7ICS   Message  - Publié le 23.12.2020 à 02:01
Oui, parce que le FCC était assis sur une fondation en sable, le PPRD. Les autres pari satellites du PPRD doivent vite détaler avant qu'on ne les confondent et on les accusent de ce qu'ils n'ont pas fait!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
SHAKA @RBEPVWD   Message  - Publié le 23.12.2020 à 01:22
que des conneries on est parlent jamais du travail de Tshisekedi depuis qu'il est aux affaires que kabila et le FCC le cash sexe de l'incompétence du pouvoir des balubas,il suffit de lire tout leurs articles rien d’intéressant on est parlent plus de l'informateur,plus de l'union sacrée ils sont combien que la chute de la maison kabila et le FCC ,ok les congolais ont acté alors parlés nous maintenant du travail de Tshilombo et sa bande des corrompues de la présidence,marre d'entendre parler que du FCC et Kabila ce le travail du président en exercice qui intéressent les congolais savoir ses décisions sur leurs quotidiens

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Voici pourquoi un mandat d’extraction a été émis pour Diomi Ndongala hier !
left
Article précédent kikaya bin karubi : ” Sauver Kabila ” relève désormais du devoir citoyen (Tribune)

Les plus commentés

Politique Coup d’État raté à Kinshasa : « Ces agents étrangers sont liés au Rwanda et ses alliés » , (L’opposant français Jean-Luc Mélenchon)

20.05.2024, 15 commentaires

Politique Attaque armée ce matin autour de la résidence de Vital Kamerhe,

19.05.2024, 14 commentaires

Politique Tentative de coup d'État à Kinshasa : le chef des assaillants abattu

19.05.2024, 14 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 13 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance