Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Culture

Grâce à ses œuvres mythiques et monumentales : Maître Liyolo invité de marque en Corée du Sud !

2015-03-04
04.03.2015 , Kinshasa
Culture
2015-03-04
Ajouter aux favoris
Depuis le 1er jusqu’au 7 mars, trente personnalités de renommée internationale, parmi lesquelles, le congolais Maître Alfred Liyolo, séjournent à Séoul, capitale de la  Corée du Sud, sur invitation de la KOREA FOUNDATION. Créée en 1991, KOREA FOUNDATION  œuvre pour le rapprochement du peuple coréen et ceux des autres nations du monde par l’échange de divers programmes de portée internationale. Cette organisation réunit des sommités internationales qui se sont distingués dans divers domaines professionnels afin de partager leurs expériences, travaux et connaissances.

Pour la République démocratique du Congo, le choix de la KOREA FOUNDATION est porté sur la personne du Professeur Emérite Alfred Liyolo, sculpteur congolais dont les œuvres logent dans les musées les plus prestigieux du monde.

Il faut souligner que la renommée d’Alfred Liyolo a précédé son arrivée en Corée du Sud. Car, son œuvre nommée ‘‘La Détente’’, trône majestueusement au Parc Olympique créé à l’occasion de Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Très admiré des coréens et des touristes du monde, ce beau monument de deux mètres fait la fierté du parc et de la capitale coréenne.

Abordé peu avant son départ, Me Liyolo estime que, cette rencontre très sélective est une occasion de prospecter les opportunités d’ouverture culturelle pour la RDC. Il souhaite que le voyage soit profitable pour la jeunesse congolaise. Ainsi, ce formateur de jeunes met au centre de ses préoccupations l’éducation, l’équipement et l’encadrement d’une jeunesse responsable comme gage du futur développement du pays.

Art plastique : Zoom sur le maestro congolais ! 

72 ans d’âge, Me Liyolo brasse une expérience de 52 ans d’art plastique contemporain et continue d’assumer fidèlement ses responsabilités de professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa.

Des voix scientifiquement autorisées lui reconnaissent le mérite d’être à la base de la sculpture moderne du bronze en RDC.

Jusqu’à ce jour, le sculpteur Liyolo continue de braver le feu pour en sortir les œuvres admirables qui font rayonner la sculpture congolaise à travers le monde. Sa dernière œuvre mythique retravaillée nommée « Le Léopard » sortie des Ateliers Bronze Passion a été révélée au public le dimanche 15 février dernier à sa « résidence-monument », dans la commune montagneuse de Mont Ngafula, à Kinshasa, où le maestro façonne le bronze depuis plus de la moitié d’un siècle.

Véritable maternité des œuvres Liyolo, signale-t-on, ce havre de la paix a vu plusieurs personnalités d’hier et d’aujourd’hui tel que l’actuel Empereur du Japon, le Président Mandela, Miriam Makeba,  Manu Dibango, Lokwa Kanza, Papa Wemba etc.

A travers les générations, l’auteur de «L’Envie», «Les Demoiselles de AYAME», «Le Tir » et autres, révèle et transmet aux admirateurs de ses œuvres la quête de l’excellence dans toute démarche artistique comme secret de la réussite d’une production artistique. Ses œuvres chargées d’un riche contenu philosophique sont le résultat d’un travail muri en amont par une inspiration qui recherche plus l’originalité. Elles traduisent, à la fois la force et la puissance dans l’exécution. Ses créations dégagent l’authenticité de l’artiste qui se révèle par des traits et des formes particuliers mêmes au milieu des milliers.

Les regards avertis des observateurs de Liyolo ne manquent pas de souligner la force du caractère et la vigueur qu’il exprime dans l’élan de ses œuvres. «Le Taureau» en est bien la preuve. La magie de l’artiste surprend parfois par sa capacité de passer de la force à la tendresse et la finesse lorsqu’il s’agit de sortir la femme du bronze, comme «Moseka» et «Le Réveil».

L’invitation du Professeur Liyolo en Corée du Sud est une preuve suffisante que la RDC regorge bien des potentialités qui peuvent faire parler d’elle et se faire respecter à travers le monde.

L’encadrement des artistes congolais dans tous les domaines et leur revalorisation par l’autorité publique à travers des mécanismes juridiques bien efficaces et une réelle politique culturelle, mais aussi une éducation du public et des consommateurs de l’art congolais sont là les clés de l’affirmation de l’art congolais dans le monde.

En cinquante-cinq ans d’existence en tant que pays souverain, pour ne pas citer que Liyolo, bien d’autres ont écrit et écrivent avec lui l’histoire de l’art plastique contemporain et méritent d’être honorés sinon étudiés dans les académies d’arts en RDC.

Qui dit mieux ?


C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8393 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Des pistes pour mettre un terme à la piraterie des œuvres culturelles
left
Article précédent Littérature : les femmes de lettres font bloc pour assurer la visibilité de leurs œuvres

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance