mediacongo.net - Actualités - « Les cours pourront reprendre en fonction des zones de la prévalence de la Covid-19 » (Muyembe)



Retour Santé

« Les cours pourront reprendre en fonction des zones de la prévalence de la Covid-19 » (Muyembe)

« Les cours pourront reprendre en fonction des zones de la prévalence de la Covid-19 » (Muyembe) 2021-01-16
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-janvier/11-17/muyembe_tamfum_21_0214.jpg -

Le professeur Jean-Jacques Muyembe

"Nous étions en réunion avec les ministres de l'Enseignement supérieurs et universitaires (ESU) et Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) autour du Premier ministre. Nous sommes arrivés à la conclusion que nous devons revoir notre décision en fonction de la prévalence de la maladie", annonce, le coordonnateur du secrétariat technique à la riposte contre le Covid-19 en RDC, invité du Magazine Le Débat sur Top congo fm. 

En réalité, "nous sommes pour la réouverture des écoles, mais nous tenons compte du degré de la circulation du virus".

Le professeur Jean-Jacques Muyembe (Photo) explique que "dans nos provinces non touchées par le Coronavirus (2 sur 26) où il n'y a aucun cas, logiquement, les cours doivent reprendre".

Concrètement, "nous devons diviser notre pays en plusieurs zones : blanche et jaune où les écoles et universités peuvent s'ouvrir, orange (aux cas par cas) et rouge où il faut attendre".

Précisant que Kinshasa, épicentre de la maladie en RDC, fait partie de la zone rouge, le professeur Jean-Jacques Muyembe souligne que "ce sont des propositions, ce sont des idées".

Taux de contamination très élevé chez les enfants 

"Le taux de reproduction du Coronavirus est beaucoup trop grand chez les enfants que les adultes", estime le patron de la riposte, justifiant la fermeture des écoles.

Rassurant que les écoles seront ouvertes, le professeur Jean-Jacques Muyembe affirme que cela se fera "progressivement, surtout pour les provinces rouges. On va observer l'allure de la courbe".

Une des raisons confirmant que la deuxième vague du Coronavirus est beaucoup trop virulente que la première, "quand on a commencé le Covid, il n'y avait pas de cas chez les enfants de 0 à 10 ans. Il y avait plus d'hommes atteints que les femmes. Ce n'est qu'après que les femmes ont commencé à être atteintes que cela a touché aussi les enfants".


Top Congo Fm / MCP, via mediacongo.net
5226 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Antoine | GNF1HEC - posté le 17.01.2021 à 09:56

Ce qui est interpellant est que la flambée de la maladie n'arrive qu'à l'annonce de la mise en place des vaccins. Cette histoire de la lutte contre la Covid-19 apparaît comme une bonne affaire pour certains. Déjà des millions de dollars sont créés avec la nouvelle taxe Covid imposée aux voyageurs sous prétexte des tests de dépistage, mais les cas, s'ils existent vraiment, continuent à s'exporter d'un pays à un autre, d'une ville à une autre,.... Il y a sûrement une vérité derrière cette histoire que certains n'ont pas le droit de connaître.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.01.2021 à 14:30

Azali ndoki to nini?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 16.01.2021 à 14:28

C'est quoi son secret à lui de n'être jamais contaminé de toute cette armée de virus au milieu desquels il a fondé sa carrière? Les ebola l'ont vu naviguer parmi eux et passer sans la moindre égratignure. Les covid-19 dévastateurs ont dessimé des dizaines dans son entourage et même là dans le haut sphère politique où il est secrétaire technique. Et même les milieux académique ont été dépeuplés de ses eminents professeurs. Lui, comme un dinosaure, il est toujours présent et indemne. C'est quoi son fétiche?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 16.01.2021 à 14:11

Justifier toujours votre incapacité de gérer par le covid19 ,on vous observe sans défense

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Dose unique, efficacité, conservation... Ce que l'on sait sur le vaccin de Johnson & Johnson

Santé ..,

Bukavu: une fausse rumeur sur le vaccin Covid-19 perturbe les enseignements

Provinces ..,

Afrique du Sud : 688 millions de dollars pour combattre la Covid-19

Afrique ..,

Le ministre de la Santé lance la campagne de sensibilisation contre la Covid-19 à Kinshasa

Santé ..,