Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Sénat : Samy Badibanga contre-attaque la pétition initiée contre lui à la Haute Cour de justice

2021-02-12
12.02.2021
2021-02-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-fevrier/08-14/badibanga_21_02145.jpg -

C’est un Samy Badibanga décidément prêt à obtenir l’annulation de la pétition initiée par la Sénatrice Victorine Lwese auprès de Cour constitutionnelle.

L’avocat du 1er Vice-président du Sénat évoque dans sa lettre adressée au président de la Cour constitutionnelle que » les pétitionnaires se sont organisés d’empêcher à l’accusé de ne pas organiser sa défense, sachant bien qu’il a un bureau au sein du Sénat en sa qualité du premier vice-président du Sénat, vont, contre toute attente, faire signifier leur pétition, « soi-disant » dans une des résidences de l’accusé qui est autre que son Bureau.Ne l’ayant pas trouvé, ces derniers vont instrumenter leur exploit d’huissier par le canal de la commune de Gombe qui n’a jamais transmis ladite pétition à qui de droit alors qu’elle circule sur les réseaux ».

En outre, l’avocat de M. Samy Badibanga, appuie que «l’article 27 de la Constitution de la République à base duquel les pétitionnaires fondent leur pétition qui dispose que : « tout congolais a le droit d’adresser individuellement ou collectivement une pétition à l’autorité publique qui répond dans les 3 mois » a été mal interprété », car, estime-t-il, « ici il ne s’agit pas des actes d’assemblée mais plutôt des pétitions des administrés sur les questions d’intérêt public auxquelles leur droit se voit être mis à mal par les autorités publiques ».

Au regard des éléments susévoqués, Samy Badibanga et tout son cabinet attendent de la Cour constitutionnelle l’annulation de cette pétition pour continuer à assurer les affaires en sa qualité de Premier Vice-président de la chambre haute.

Pour Samy Badibanga , cette pétition se révèle irrégulière et Illégale dans la mesure où l’initiatrice Victorine Lwese est déjà membre du Bureau d’âge qui devra être examiné cette dernière, ne peut pas être elle-même juge et partie. Ainsi pour lui, l’action des pétitionnaires n’est rien d’autre que « l’acharnement stérile et surtout qu’il est interdit par le règlement intérieur du sénat d’initié une seconde pétition au cours de la même session contre la même personne et pour les mêmes faits »

Samy Badibanga est le seul membre du Bureau sortant à n’avoir pas démissionné après que 6 sur les 7 membres du Bureau Tambwe Mwamba aient opté pour la voie de noblesse.


24H.cd / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 13 commentaires
8424 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
La plupart de ceux qui ont commenté sont tribalistes sinon xénophobes. Comment pouvez-vous comprendre qu' il y ait des gens qui s' insurgent contre un compatriote qui recours à la justice de son pays pour être remis dans ses droits. Dites! Si vous divaguez parcequ' ayant été endoctrinés par Madidi le haineux, vous n' y changerez rien. C' est aussi cela l' État de droit: La Justice équitable pour tous et ça, Fayulu ne connait pas, fort malheureusement.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Ce qu'on peut dire aujourd'hui avec précision ce qu'il y a à RDC du depuis 24/1/2019 des personnes qui montrent qu'elles combattent UNE RÉALITÉ, mais en même temps cette même réalité est plus FORTE QU'ELLES, alors instinctivement elles font la PROMOTION de ce qu'ils combattent! Qui peut me dire aujourd'hui que Félix peut réussir à prendre dans son CABINET, GOUVERNEMENT et d'autres fonctions comme PDG, DG, ... si Félix est capable de GARDER NE FUT CE QUE 20% des gens de SA TRIBU et faire un effort de laisser le 80% aux autres tribus de la RDC! Je ne sais pas si cela lui est possible; et pourtant apparemment il veut se montrer champion de la LUTTE CONTRE LE TRIBALISME, mais...

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Mais pourquoi ce mec Badibanga et ses avocats s'elucubrent ainsi s'il etait innocent de tout? Qu'il assume un minimum d'honneur de rendre son tablier avant qu'il ne subisse l'humiliation de sa defenestration du perchoir. Une chose est sure: Badibanga ne sera ni president du Senat et encore moins 1er ministre comme il le reve en caressant FATshi dans le sens du poils....apres Kabila.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Même en matière d'état et ses institutions, des individus veulent se servir de la justice à titre personnel on vout de plus en plus.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Ne peut pas être juge et partie? Quid de Mboso? Vous détruisez la justice avec des pratiques qui se retrouveront contre vous un jour ou l'autre.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Malheureusement qu'il y a maintenant une justice tribale et tribalisée en RDC aux ordres de Mulopwe. Gagné Cher Badi. Es-tu toujours Belge?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
comme on dit ngando akima mbula na ébalé, dans un premier temps la majorité des congolais ses réjouissait, excités par la mascarade de consultation comme quoi ils vont ses débarrassés du FCC au final a y voir de plus près tout ça n'était que les manœuvres des tshisekedistes pour s'emparer de tout les pouvoirs mais en meme temps en gardant le FCC de leur coté pour ne pas trop intégrés les autres ,finalement tout les autres politiciens et les congolais sont perdants, tout le bureau du sénat démissionnent sauf un mulubas avez vous compris ou nous allons ? le plus marrant le deputé MAMBA du MLC appelle maintenant KABUND monsieur le president

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Franck Diongo nous avais dit en 2017 que Samy Badibanga était sujet Belge!!!!!!!!!!, où en sommes -nous avec ces affirmations/////// Des jeeps de la primature non restituées jusqu'aujourd'hui, IGF oza wapi????????????

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Un muluba en cache toujours un autre.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
ETAT DES MBWA . Franc Diongo fait une conference de presse pour repondre A FAYULU kiekiekiekiki Il demande A FAYULU d'arreter avec la verite' des urnes. Franc c'est toi qu'on doit aider pour t'amener au CNPP. Peut etre tortures YA MAKALA EKOMI KO SALA BA EFFETS.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Que le CC soit impartiale! Car c'est de la façon dont elle jugera ce genre de jugement qu'elle pourrait défendre son honneur!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
la cour constitutionnelle va tranché en faveur de Samy badibanga car la cour constitutionnelle appartient à Félix tshisekedi , et Samy badibanga étant muluba il va distingués surtout les juges de cour ont peur de perdre leurs postes

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Sami Badibanga a ete retenu seul pour quelles bonnes raisons? Il me semble que c'est parce qu'il est Muluba! Un autre cas de tribalisme pour lequel nous acharnes a combattre!

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 26 commentaires

Politique Reynders, Forrest, beaucoup de manœuvres pour faire accéder Katumbi au pouvoir à tout prix !

30.09.2022, 16 commentaires

Politique Allégations sur les 21.000 d'émoluments aux députés : « Je suis serein », répond Delly Sesanga après sa convocation

29.09.2022, 12 commentaires

Economie La RDC, le pays le moins endetté d’Afrique

29.09.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance