mediacongo.net - Actualités - Note de plaidoyer pour la réouverture sécurisée des écoles en République Démocratique du Congo



Retour Echos des entreprises

Note de plaidoyer pour la réouverture sécurisée des écoles en République Démocratique du Congo

Note de plaidoyer pour la réouverture sécurisée des écoles en République Démocratique du Congo 2021-02-23
Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/jobaof/2021/02-fevrier/04/stc_wvi_war_210223.jpg -
  • Suite l’annonce de la Pandémie de Covid-19 et la fermeture des écoles le 19 mars 2020 et le 18 décembre 2020, plus de 27 millions d'enfants ont été privés d’éducation en République Démocratique du Congo (RDC).
  • Le Gouvernement de la RDC a toutefois pris la décision de rouvrir toutes les écoles le 22 Février 2021.
  • Nous saluons cette initiative du Gouvernement et l’exhortons à intégrer l'éducation comme un élément central de la réponse Covid-19 et à mettre en oeuvre un plan d'éducation d'urgence pour que les enfants continuent à apprendre de manière sécurisée.

En RDC, la seconde vague de la pandémie de Covid-19, plus virulente que la première avec un taux de létalité de 3%, continue de se répandre. Au 18 Février 2021, le Comité de riposte de la Covid-19 dénombrait 24 964 cas confirmés, 695 décès et 15 736 guérisons. La Capitale, Kinshasa reste l’épicentre de la maladie avec 79,3% des cas confirmés avec un nombre élevé de contaminations et d’hospitalisations.

Réponse du Gouvernement de la République Démocratique du Congo

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 en RDC, en dépit des mesures barrières mises en place, le chef de l’État a instauré le 15 décembre un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national de 21 heures à 5 heures du matin. L’application des autres mesures barrières, y compris le port obligatoire des masques, la distanciation sociale et le contrôle de la température dans les endroits publics sont toujours en vigueur. Le chef de l’État a également interdit les manifestations publiques et les rassemblements de plus de 10 personnes.

Nous saluons l’initiative exceptionnelle du Gouvernement de la RDC qui a opérationnalisé l’enseignement gratuit pour le primaire sur l’ensemble du territoire national. Initiative qui a permis de renforcer le système éducatif qui était affaibli par plusieurs défis, et dont la Covid-19 est venu exacerber la complexité. Nous avons assisté à la fermeture des écoles lors de la première vague de Covid-19 en mars 2020 et la deuxième vague a de nouveau poussé le gouvernement à refermer les écoles depuis le 18 décembre 2020, la veille des évaluations trimestrielles de acquis scolaires.

Après plus de deux mois de fermeture, le Gouvernement a décidé de rouvrir les écoles le 22 Février 2021. Cette décision est salutaire pour les enfants congolais qui ont été privés d’éducation pendant toute cette période.

Impact sur les enfants

Depuis la première fermeture des écoles en RDC survenue le 15 mars 2020, nous avons constaté que l'éducation est devenue la victime collatérale silencieuse de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Les risques liés à la fermeture des écoles sont réels et ont engendré un difficile rattrapage des cours mais surtout un risque de décrochage scolaire. Les enfants congolais depuis la fermeture des écoles, ont perdu l’accès à l’environnement sain et protecteur que fournissait les écoles et sont plus exposés à des risques d’abus, de violences sexuelles, de mariage précoce, et au travail forcé qui sont difficiles à détecter dans la confidentialité des ménages. A cela s’ajoute le stress et de l’anxiété causés par la privation d’interaction avec les camarades de classes. Un nombre croissant d’enfants se retrouvent contraints à s’engager dans des emplois dangereux dans lesquels ils sont soumis à l’exploitation. Beaucoup ne vivent pas dans des ménages et environnements leur permettant de s’isoler ou de respecter la distanciation sociale quand ils ne sont pas en cours, ce qui réduit fortement l’utilité de la fermeture des écoles comme mesures de prévention contre la Covid-19.

Recommandations et pistes de solutions

Nous invitons le Gouvernement à soutenir un paquet d'interventions d'urgence pour assurer le retour sécurisé à l’école pour les 27 millions d’enfants privés d’éducation. Dans cette veine, les Organisations Internationales Save the Children International, World Vision et War Child UK qui oeuvrent dans l’éducation, la protection et la santé des enfants, demandent au Gouvernement de la RDC :

  • Lors de la réouverture des écoles prévue le 22 Février 2021, de s’assurer de la mise en place de dispositifs d’équipement, de facilités d’hygiène et d’assainissement au sein de chaque école, en comptant sur la collaboration et l’accompagnement de l’ensemble des acteurs de l’Éducation. La réouverture des écoles doit être guidée par une approche fondée sur les risques afin de maximiser les avantages en matière d’éducation et de santé pour les élèves, les enseignants et la communauté ;
  • De mettre en place des classes de récupération pour permettre aux enfants de rattraper le temps et les cours perdus durant la période de fermeture ; De mettre en place la campagne pour un retour sécurisé à l’école en collaboration avec les autorités locales; D’organiser une remise à niveau des enseignants incluant des modules sur la prévention et la gestion de cas de Covid-19 dans les milieux scolaires ;
  • De mettre en place et faire respecter des mesures d’accompagnement réalistes permettant une réouverture plus sécurisée (distribution de dépliants expliquant le respect des mesures barrières dans les salles de classe) ;
  • D’identifier un plan de contingence au niveau de l’éducation national en collaboration avec l’équipe de riposte, édictant les règles de riposte à mettre en oeuvre dans les écoles ;
  • De recommander à chaque province éducationnelle la mise en place d’un comité de veille/surveillance et d’application des mesures de prévention du covid-19 au niveau de chaque école ;
  • D’identifier les mesures à mettre en place en cas de nouveau pic épidémique, en offrant des cours en alternance, pour réduire la densité des écoles. Si la fermeture devient inévitable pour les écoles des zones les plus touchées, mettre à disposition dans des établissements concernés des cahiers d’apprentissage à la disposition des élèves ;
  • De continuer la mobilisation des fonds pour financer ce plan de contingence auprès des bailleurs de fonds ;
  • D’accompagner la réouverture des écoles avec un appui psychosocial destiné aux enfants et aux enseignants ;
  • De mettre en place en collaboration avec le système sanitaire au niveau de chaque zone, un comité de surveillance des élèves et enseignants absents en raison de la Covid-19, afin de disposer d’un système d’alerte précoce vis-à-vis d’une potentielle contamination de masse ;
  • De conduire à l’école des activités d’apprentissage centrées sur les compétences de la vie courante, axé sur la Covid-19 en particulier et sur les pandémies en général ;
  • De Prendre des mesures spécifiques pour soutenir le retour des filles à l’école grâce à un engagement communautaire accru particulièrement dans les zones les plus reculées du pays.

Sur l’ensemble des cas signalés par les pays, les enfants et les adolescents de moins de 18 ans ne représentaient qu’environ 8% des cas de Covid-19, alors qu’ils constituent près de 30 % de la population mondialei. Selon l’OMS(1), des études suggèrent que les enfants de moins de 10 ans sont moins sensibles et moins infectieux que les plus âgés. Ils sont beaucoup moins susceptibles que les adultes d’être hospitalisés où d’avoir une issue fatale. Dans ce contexte le Gouvernement de la République Démocratique du Congo devrait mettre en place des mesures appropriées de protection, pour assurer le retour sécurisé des élèves à l’école, ne plus considérer la fermeture généralisée des écoles comme une mesure de riposte de premier plan acceptable et finalement de ne l’envisager qu’en dernier recours.

Pour plus d’informations, contacter :

  • Alexandre Becquevort Country Director War Child UK AlexandreB@warchild.org.uk
  • Beatrice Coly Head of Advocacy Communications Campaigns and Media Save the Children) : Beatrice.Coly@savethechildren.org
  • Farida Eliaka Bombende Advocacy and Communications Associate Director (Word Vision): : Farida_Eliaka@wvi.org

-----------------------------------------------------
(1) https://news.un.org/fr/story/2021/01/1087212


Save the Children International
1328 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Victime d'un harcèlement de la part de deux Ong, Afriland First Bank se dit prête à se défendre
left
ARTICLE Précédent : Le PDU au coeur des mutations profondes en 2020