mediacongo.net - Actualités - Bukavu: une fausse rumeur sur le vaccin Covid-19 perturbe les enseignements



Retour Provinces

Bukavu: une fausse rumeur sur le vaccin Covid-19 perturbe les enseignements

Bukavu: une fausse rumeur sur le vaccin Covid-19 perturbe les enseignements 2021-02-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-fevrier/22-28/eleves_college_alfajiri_bukavu_21_0.jpg -

Des élèves du Collège Alfajiri à Bukavu

Les enseignements ont été perturbés dans plusieurs écoles primaires et secondaires de la ville de Bukavu, ce jeudi 25 février 2021. A la base, une fausse rumeur qui a circulé, sur une probable campagne de vaccination contre le Covid-19, qui aurait débuté dans certaines écoles de la ville.

Si dans certaines écoles, la tension a commencé à se faire observer depuis ce mercredi, aujourd’hui, c’est presque toutes que les parents ont envahi, disant venir prendre leurs enfants. «On nous a dit que les autorités scolaires vont vacciner nos enfants, alors que nous ne voulons pas, puisque nous savons que le Covid-19 n’existe pas,» dit un parent à l’EP Ulindi de Kadutu, qui ne précise cependant pas celui-ci qui a promis de vacciner les enfants. Dans cette école, les responsables ont été obligés de libérer les enfants, suite à la pression des parents.

Un peu plus loin, à l’Institut Horizon, c’est une grande panique. Ici aussi, c’est une rumeur sur une probable vaccination qui a alerté les élèves. La peur au ventre, tous les parents veulent rentrer avec leurs enfants à la maison; même si personne n’affirme avoir vu les vaccinateurs. La même situation a été observée à l’Institut Nyakaliba, où un responsable de cette école dit ne pas savoir d’où est venue cette rumeur, ni l’intention de ceux qui l’ont propagé.

«Aucune campagne de vaccination au Sud-Kivu»

La Division provinciale de la santé n’a pas tardé à réagir. Selon le Dr. Claude Bahizire, le chargé de Communication à la DPS, aucune campagne de vaccination n’est prévue dans la ville de Bukavu. Celui-ci tient à rappeler qu’avant toute campagne de vaccination, il y a des étapes à suivre, qui incluent notamment la sensibilisation de la population.

«A la DPS, on n’a jamais annoncé qu’il y a une campagne de vaccination, ni pour le Coronavirus, ni aucune autre. Quand il y a une campagne prévue nous avisons toujours les parents personnellement, ça passe aux médias, avant cette vaccination. Nous nous demandons d’où viennent cette rumeur qui n’a même pas de source. Maintenant on perturbe le déroulement des enseignements pour rien. Chers parents, ne croyez pas à ces fausses informations. S’il y aura des vaccins, on viendra vous demander votre opinion. On ne peut pas vacciner un enfant sans consentement de son parent,» dit-il.

En attendant, la plus part des écoles primaires et secondaires de Kadutu et d »Ibanda ont renvoyé les élèves, perturbant ainsi les enseignements pour cette journée. C’est le cas de l’institut Bya’ene, le CS La Crèche, ou encore le GC Bakitha. Une situation qui arrive, alors que les enseignants cherchent à capitaliser le peu de temps qui reste. Les cours n’ont repris que le lundi dernier, après 2 mois de suspension suite au Covid-19, pour une année scolaire qui avait aussi commencé avec retard.

«Absolument faux»


Des élèves manifestant contre le probable vaccin Covid-19 devant le Gouvernorat de province. Ph. Laprunelllerdc.info

Il est vrai que la RDC se trouve sur la première liste de pays établie par l’Alliance mondiale pour les vaccins (GAVI), qui recevront des vaccins covid-19 par l’intermédiaire de Covax, l’initiative mondiale visant à garantir un accès rapide et équitable aux vaccins contre la covid-19 à tous les pays. Il s’agit de 6,948,000 doses du vaccin développé par Astra Zeneca/Oxford University.

Cependant, la livraison de ces vaccins dépend notamment de l’approbation, par le gouvernement de la RDC, d’un plan national de déploiement et de vaccination, démontrant que le pays est prêt à recevoir des vaccins. Ce qui n’a pas encore été fait jusqu’ici.

D’ailleurs, ce n’est qu’hier, mercredi, que le Ghana a été le premier pays au plan mondial, à recevoir ses premières doses de vaccin Astrazeneca/Oxford fournies par le dispositif Covax. D’autres analystes confient que même si la RDC recevrait ce vaccin d’ici-là, ce ne sont pas des enfants qui seront les premiers. «Les premiers bénéficiaires seront le personnel soignant, et ensuite les personnes vulnérables. Plusieurs études ont démontré que les enfants ne sont pas beaucoup plus exposés à cette pandémie comme les adultes,» dit un expert.

«Nous portons à la connaissance des tous les parents, élèves et chefs d’établissements que des personnes mal intentionnées ont trompé les gens, disant que l’on est entrain de vacciner les élèves contre la Covid-19 dans nos établissements scolaires, pourtant c’est très faux. A cet effet, nous demandons aux parents de ne pas croire à ces fausses rumeurs et de continuer à envoyer leurs enfants à l’école et aux élèves de ne pas être paniqués, car nous n’avons aucune information concernant ces vaccins,» dit un communiqué du Sous-Proved Bukavu 4.

Museza Cikuru (Correspondant au Sud-Kivu)
congo-press.com (MCP) / La Prunelle, via mediacongo.net
1891 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

dengombi | TAGYXKS - posté le 25.02.2021 à 15:35

Il faut un travail de pédagogie avant de faire accepter le vaccin contre le covid dans notre pays. Pourtant les gens se font vacciner facilement contre Ebola dans les zones où cette épidémie apparait.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Richard Muyej ne « regagnera » pas Kolwezi avant de rencontrer Félix Tshisekedi
AUTOUR DU SUJET

Le Brésil est "devenu une usine à variants du Covid-19"

Santé ..,

Covid-19: l'Afrique est "dans une impasse" pour son approvisionnement en vaccins

Afrique ..,

Coronavirus en Israël: le port du masque en extérieur levé dès dimanche

Monde ..,

Coronavirus: le point sur la pandémie

Santé ..,