mediacongo.net - Actualités - Victime d'un harcèlement de la part de deux Ong, Afriland First Bank se dit prête à se défendre



Retour Echos des entreprises

Victime d'un harcèlement de la part de deux Ong, Afriland First Bank se dit prête à se défendre

Victime d'un harcèlement de la part de deux Ong, Afriland First Bank se dit prête à se défendre 2021-02-25
Société / Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-fevrier/22-28/afriland_avocats_21_02145.jpg -

Les avocats d'Afrilandbank

La banque Afriland First Bank dont le siège en République démocratique du Congo est située au croisement des avenues Haut-commandement et Boulevard du 30 Juin, se dit prête à se défendre contre le harcèlement de deux Ong, à savoir Global Witness et Plaf.

Maîtres Coco Mukota Mbayo et Éric Moutet, l'ont fait savoir ce jeudi 25 février 2021 au cours d'une conférence de presse à Kinshasa.

En effet, relatent les avocats, deux agents d'Afriland Bank avaient été approchés par les deux Ong pour ce qu'on peut qualifier de deal. "Si ces Ong ont le droit de lutter contre la corruption, il n'y a pas de mal à cela. Mais lutter contre la corruption par des méthodes de corruption, c'est une antinomie qu'on ne peut pas accepter", relève Me Coco Mukota Mbayo.

Les deux agents avaient curieusement disparu après leurs congés. L'an dernier, Afriland Bank a reçu des menaces de ces deux Ong de dévoiler des relevés des informations bancaires. Pourtant, il existe un sacré principe de secret bancaire.

La banque a opposé un refus catégorique, et les deux Ong ont mis leur menace à exécution. Le 20 juillet 2020, elles ont publié un rapport à Londres et à Kinshasa. "Un rapport basé sur des faussetés, transpirant la diffamation", selon Me Éric Moutet.

Ainsi, la banque s'est estimée en droit de se défendre en justice contre les deux agents " faussaires " par le Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe, pour recel, abus de confiance, violation de secret professionnel, vol et association des malfaiteurs.

Au finish, les deux agents qui ont, du reste, refusé de comparaître, pourtant notifiés, ont été condamnés à la peine de mort. Jusqu'à ce niveau, les deux Ong niaient toute relation avec ces agents condamnés.

En France, le parquet de Paris poursuit également une instruction dans le même ordre. Curieusement, les deux Ong s'affichent désormais de manière officielle, s'assument en promettant la publication, dans les prochains jours, de nouvelles informations. Et que l'un des agents condamnés se trouve avec eux, après avoir fui la RDC "pour des raisons de sécurité". Une fuite en avant pour justifier la présence de ces " faussaires " à leurs côtés.

C'est ainsi qu'Afriland First Bank tire la sonnette d'alarme. "On nous cherche encore des poux dans les cheveux, et bien, nous allons nous défendre", préviennent les avocats. Car les deux Ong veulent porter de nouvelles accusations.

LM
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
2702 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

James Bond | V9EBA8Q - posté le 27.02.2021 à 22:48

Peine de mort pour ça ?lol sommes nous en Corée du Nord? Je comprends que les juges du tribunal de la Gombe ont étés vraiment motivés avec les billets verts d afriland.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.02.2021 à 17:17

Ça fait rire. On condamne à mort des agents pour cela? Et bien, monsieur Mundele de la banque AfrilandBank, si vous faites des choses anormales au sein de votre bank, attendez-vous à des questionnements. Ce pays là le Congo a son image ternie à cause y compris de vos genre d'affaires sordides.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Le groupe Raxio continue de renforcer sa présence en investissant dans des centres de données neutres vis-à-vis des opérateurs, en RDC
left
ARTICLE Précédent : Note de plaidoyer pour la réouverture sécurisée des écoles en République Démocratique du Congo
AUTOUR DU SUJET

En RDC, la condamnation à mort de deux lanceurs d’alerte suscite l’indignation

Société ..,