mediacongo.net - Actualités - Insécurité dans l'Est : ''Il faut des nouvelles stratégies et non s'agripper sur des idées qui ont échoué'' (Jean-Claude Katende)



Retour Provinces

Insécurité dans l'Est : ''Il faut des nouvelles stratégies et non s'agripper sur des idées qui ont échoué'' (Jean-Claude Katende)

Insécurité dans l'Est : ''Il faut des nouvelles stratégies et non s'agripper sur des idées qui ont échoué'' (Jean-Claude Katende) 2021-02-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-fevrier/22-28/katende_jean_claude_21_000.jpg -

Jean-Claude Katende

Quatre jours après la mort du diplomate italien près de Goma au Nord-Kivu, le coordonnateur de l’Association africaine de défense des droits de l’homme ( ASADHO), Jean-Claude Katende estime que la résolution de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC réside dans « la mise en œuvre des nouvelles stratégies pour définitivement faire cesser la guerre dans cette partie du pays ». 

Dans une interview exclusive accordée jeudi à Ouraganfm.cd, le défenseur des droits de l’homme a d’emblée indiqué que tous les raisonnements qui ont, jusqu’à ce jour, constitué la stratégie de défense pour l’instauration de la paix dans l’Est, ont non seulement échoué mais qu’il faudrait surtout s’en débarrasser. 

Après la mort de l’ambassadeur italien Luca Attanasio, Jean-Claude Katende mentionne que c’est une valeur ajoutée sur l’insécurité de tous les jours qui se vit dans l’Est du pays. 

Il rappelle que le décès tragique de Luca Attanasio est une interpellation pour que le pouvoir public mette fin au carnage de la population congolaise. 

«Ceux qui doivent prendre des décisions pour conjurer cette situation, qu’ils les fassent le plus rapidement possible », a-t-il déclaré. 

M.Katende s’indigne malheureusement de constater qu’à chaque fois que les Congolais se mobilisent pour dénoncer la situation sécuritaire dans l’Est, les autorités congolaises les répriment. 

Réalité qu’il estime moins compréhensive de la part de dirigeants congolais puisque ces répressions, selon lui, risqueraient de donner une mauvaise connotation aux yeux de certains partenaires de la RDC, qui n’attendent de Congolais ne fût-ce qu’une expression de ras-le-bol. 

« Nous ne comprenons pas pourquoi dans toutes les provinces de la RDC, qu’à chaque fois que les Congolais se lèvent pour dénoncer ce qui se passe dans l’Est, on ne leur permet pas de le faire. C’est ce qui nous préoccupe. Nous nous demandons finalement si les autorités congolaises roulent pour les Congolais ou pour ceux-là qui assassinent et tuent dans l’Est de notre pays », s’est plaint M.Katende 
Pour remédier à cette situation, le président de l’ASADHO appelle le gouvernement congolais à discuter clairement avec les autorités rwandaises et ougandaises sur le sujet et surtout de mettre en place un mécanisme de suivi pour la prise en charge de certains combattants qui quittent les groupes armés pour se livrer à la MONUSCO ou aux FARDC. 

« ….par manque de suivi, à chaque fois que certains membres de groupes armés sont désarmés ou acceptent de quitter la brousse pour venir se livrer à la MONUSCO ou aux FARDC, ils restent cantonnés quelque part sans nourriture, sans soins de santé sans aucune perspective et finalement ils décident de regagner la brousse », a-t-il relevé.

A quand l’acceptation d’un génocide ? 

Jean-Claude Katende dénonce par ailleurs le silence des autorités congolaises qui visiblement, selon lui, ne veulent pas admettre la situation de l’Est comme un génocide. 

Il a déploré le fait que le gouvernement congolais semble ne pas prêt à aborder cette question de manière ouverte de peur d’être contrarié par le peuple rwandais.

« Je crois que le gouvernement congolais doit être mis en cause. Parce qu’il n’y a que les citoyens, les ONG et les politiciens qui en parlent. Mais vous n’entendez jamais le gouvernement et les autorités congolaises dire qu’il y a eu génocide en RDC au niveau du conseil des droits de l’homme ou de l’ONU ou plaider pour la reconnaissance de ce génocide…. Ils ne veulent pas parler de cette question de manière claire, peut-être quand on parle du génocide en RDC, directement le Rwanda va être intrigué », a-t-il insisté 

Le coordonnateur de l’ASADHO appelle ainsi la communauté internationale et le gouvernement congolais à diligenter une enquête sérieuse pour déterminer les circonstances qui ont entraîné la mort du diplomate italien Luca Attanasio. L’activiste réclame aussi l’identification
des commanditaires et executants de ce meurtre.


OURAGAN FM / MCP, via mediacongo.net
829 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 27.02.2021 à 12:23

Comments Welcome! Ceux qui se ruent toujours pour commenter semblent être partis en vacances sans leurs smart phones.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Fayulu, Muzito et Munubo opposés à l’arrivée des troupes ougandaises en RDC
AUTOUR DU SUJET

« Les Assemblées Provinciales : une expérience en voie d’échouer » (Tribune de Jean-Claude...

Politique ..,

« Nous aurons la preuve que Tshisekedi et Sama ont une faible ascendance sur les membres de...

Politique ..,

Centenaire de l’E.J.C.S.K. : "Hommages et respects à Mfumu Kimbangu le tout premier défenseur...

Société ..,

Gouvernement : « Cela va durer encore longtemps tant que l’un voudra avoir plus que l’autre...

Politique ..,