mediacongo.net - Actualités - Zoom affiche 2,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, un record pour la start-up de visioconférence

prev
next


Retour Sur le net

Zoom affiche 2,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, un record pour la start-up de visioconférence

Zoom affiche 2,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, un record pour la start-up de visioconférence 2021-03-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/01-07/Zoom-Videoconference.jpg -

La Covid a fait le malheur de beaucoup de monde mais il a fait les affaires de Zoom. Il y a un an, personne ou presque ne connaissait cette start-up fondée il y a dix ans. Mais depuis la succession des confinements, cette entreprise américaine qui a rendu la vidéo-conférence depuis un smartphone ou un PC à la fois simple, conviviale et gratuite, a connu un succès fulgurant.

Zoom pèse 115 milliards de dollars en Bourse

Les dirigeants de Zoom viennent d’annoncer leurs résultats pour 2020 et ils sont tout simplement extraordinaires, puisque l’entreprise a réussi à faire exploser sa base d’utilisateurs et qu’ils arrivent maintenant à vendre des services payants aux clients entreprises. Zoom était déjà une entreprise profitable depuis quelques trimestres en 2019. Mais l’an dernier, elle a explosé les compteurs.

Le chiffre d’affaires a bondi à 2,65 milliards de dollars. Le bénéfice a dépassé la barre des 671 millions. Et surtout la bourse s’est enflammée. Les premières actions Zoom s’échangeaient en avril 2019 à 36 dollars. L’an dernier, juste avant la Covid, l’action avait atteint les 100 dollars. Aujourd’hui elle approche les 400. Résultat, Zoom pèse 115 milliards de dollars en Bourse. C’est plus de quatre fois plus qu’un opérateur de télécoms comme Orange dont le chiffre d’affaires est pourtant supérieur à 40 milliards d’euros… C’est 15 fois plus que Zoom, mais le premier n’a plus de croissance alors que l’autre a vu son activité bondir de 326% l’an dernier et vise encore une hausse de plus de 40% cette année.

Zoom va devoir apprendre à partager avec Microsoft Teams, Facebook et WhatsApp

Est-ce que ce succès est durable ? Après le confinement, on va continuer à télétravailler plus qu’avant. On va donc avoir besoin de solutions de vidéo-conférences mais Zoom a des concurrents. La différence entre un coup de fil et une visio-conférence, c’est que tous les systèmes ne sont pas compatibles. On peut appeler n’importe qui avec n’importe quel téléphone mais pour une visio, il faut utiliser le même système.

Cela protège Zoom, car plus on a une base installée forte plus on bénéficie d’un effet parc. Le risque pour Zoom c’est que d’autres systèmes qui ont de très grosses bases installées développent des fonctions vidéos dans leur programmes. Comme Microsoft avec Teams, Facebook avec WhatsApp ou demain Apple et Google ou Cisco, Slack et d’autres. Tous ne vont pas réussir mais tous vont progresser et vont réduire progressivement la force de Zoom qui pourra toujours se réjouir d’être sur un marché globalement en croissance mais qui va devoir apprendre à partager.

David Barroux
Radio Classique / MCP, via mediacongo.net
2083 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Bitcoin en 2021 : un investissement malin ou simplement un effet de mode ?