mediacongo.net - Actualités - En RDC, la condamnation à mort de deux lanceurs d’alerte suscite l’indignation



Retour Société

En RDC, la condamnation à mort de deux lanceurs d’alerte suscite l’indignation

En RDC, la condamnation à mort de deux lanceurs d’alerte suscite l’indignation 2021-03-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/01-07/afriland_bank_21_02145.jpg -

Deux ex-salariés d’Afriland First Bank, devenus militants anticorruption de la Plateforme de lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF), étaient poursuivis pour avoir volé des documents compromettant le milliardaire israélien Dan Gertler.

Deux lanceurs d’alerte ont été condamnés à mort par contumace en République démocratique du Congo (RDC) pour avoir dénoncé une banque qui les accuse en retour de vols de documents, ce qui provoque l’indignation d’organisations anticorruption.

Dans un communiqué, la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF) a dénoncé « la condamnation à mort par contumace en RDC » de deux militants qu’elle protège « au cours d’une parodie de procès », et en leur absence.

Il existe un moratoire sur l’application de la peine capitale en RDC depuis 2003.

Les deux ONG avançaient que Gertler, proche de l’ancien président Kabila, avait « ouvert des comptes bancaires dans les succursales congolaises d’Afriland First Bank, basée au Cameroun ». Immédiatement Afriland First Bank avait porté plainte auprès du parquet de Paris, siège du PPLAAF, pour « vol de documents, violation du secret bancaire, faux et usage de faux, dénonciation calomnieuse, le tout en bande organisée ».

Licence américaine

« On ne peut pas prétendre lutter contre la corruption en recourant à la corruption », a commenté l’avocat français de la banque, Me Eric Moutet, lors d’une conférence de presse fin février à Kinshasa.

A cette date, deux anciens salariés d’Afriland First Bank, Gradi Koko Lobanga et Navy Malela, ont révélé qu’ils étaient à l’origine de l’alerte, d’après le communiqué du PPLAAF.

« Il est scandaleux que deux individus, œuvrant avec courage pour l’intérêt commun, aient été condamnés à mort, sans avoir eu même l’opportunité d’être entendus ou défendus », ont dénoncé dans un communiqué 14 organisations réunies au sein du réseau Le Congo n’est pas à vendre (CNPAV).

Placé sous sanctions américaines en 2017, M. Gertler était accusé d’avoir fait perdre à la RDC « 1,36 milliard de dollars de recettes » fiscales dans les années 2010, en sous-estimant les valeurs des actifs miniers et pétroliers acquis par la fraude, sous la présidence de Joseph Kabila, dont il était un proche.

En décembre 2020, lors de derniers jours au pouvoir de l’administration Trump, le département du Trésor américain a délivré une licence autorisant M. Gertler à refaire des affaires aux Etats-Unis et avec des banques américaines.

 


Le Monde / MCP, via mediacongo.net
779 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme! | ET86R2M - posté le 06.03.2021 à 09:01

Si vous condamnez à mort TOUS LES LANCEURS D'ALERTES qui veulent juste DÉNONCER LES CORRUPTIONS, ne pensez-vous pas qu'en ce moment là vous NE RÉUSSIREZ JAMAIS À COMBATTRE LA CORRUPTION car personne ne viendra faire les DÉNONCIATION POUR CORRUPTION CHEZ-VOUS! Alors ça sera en ce moment là l'État qui est à la BASE DE CORRUPTION DANS UN PAYS Où LE MÊME ÉTAT A LE DEVOIR DE COMBATTRE LA CORRUPTION!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Exercice du commerce par les expatriés : Le ministre de l’économie attendu à l’Assemblée nationale
AUTOUR DU SUJET

Victime d'un harcèlement de la part de deux Ong, Afriland First Bank se dit prête à se défendre

Echos des entreprises ..,