mediacongo.net - Actualités - Birmanie: la banlieue industrielle de Rangoun théâtre de violences



Retour Monde

Birmanie: la banlieue industrielle de Rangoun théâtre de violences

Birmanie: la banlieue industrielle de Rangoun théâtre de violences 2021-03-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/15-21/rangoun_21_02145.jpg -

Les manifestations et les violences continuent en Birmanie après le coup d’État militaire. Depuis dimanche, c’est un quartier industriel de Rangoun qui est particulièrement touché avec des dizaines de manifestants pro-démocratie tués. Ce mercredi encore, des panaches de fumée s’échappaient de la zone.
 
Selon un média local, les forces de sécurité ont brûlé, dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs habitations du quartier industriel de Rangoun Hlaing Tharyar. « Il y avait constamment des coups de feu, on ne pouvait pas dormir », confie un habitant qui explique que la police fouille les voitures, les motos et les téléphones des passants, sachant que les gens ont peur de se faire tirer dessus par les forces de sécurité s’ils sortent.

Le sentiment antichinois monte

Dimanche, plusieurs usines à capitaux chinois avaient été incendiées dans ce quartier. L’origine de ces incendies n’est pas connue, mais depuis le coup d’État du 1er février, le sentiment antichinois a augmenté, certains reprochant à Pékin de ne pas être assez ferme vis-à-vis des putschistes.

Toujours est-il qu'après le début des incendies dimanche, les forces de sécurité ont été déployées et ont tué de nombreux manifestants. La loi martiale a été instaurée dans le quartier, et lundi, de nombreux travailleurs migrants ont pris la fuite pour rentrer chez eux en province.

Mardi soir, des manifestants campaient sur un pont menant à Hlaing Tharyar où ils ont érigé des barricades. Certaines ont été brûlées par les forces de sécurité, provoquant là encore d’épaisses fumées. 

L'UE va prendre des sanctions 

La France a indiqué que l’Union européenne devait approuver lundi prochain des sanctions contre, entre autres, de grandes entreprises birmanes contrôlées par l’armée, selon l’agence de presse Reuters qui voit là la réponse la plus significative de l'UE depuis le coup d'État. 

Ces sanctions suspendront toutes les aides financières et viseront les intérêts économiques de ceux qui sont impliqués dans le coup d'État, a précisé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d'une audition au Sénat mardi.


RFI / MCP, via mediacongo.net
448 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : Covid-19 : les personnes vaccinées doivent-elles toujours respecter les gestes barrières ?
AUTOUR DU SUJET

Israël riposte au lancement de roquettes en provenance du Liban

Monde ..,

Birmanie et conflit israélo-palestinien : le pape appelle à enrayer la "spirale de la mort"

Monde ..,

Birmanie: une reine de beauté prend les armes contre la junte

Style et Beauté ..,

Birmanie : Aung San Suu Kyi devant le tribunal le 24 mai

Monde ..,