mediacongo.net - Actualités - Covid-19 : explication sur la résistance des économies africaines



Retour Economie

Covid-19 : explication sur la résistance des économies africaines

Covid-19 : explication sur la résistance des économies africaines 2021-03-31
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-mars/29-31/agriculture_afrique_21_0.jpg -

Plusieurs facteurs ont épargné l’Afrique subsaharienne d’une grave récession. Dans un document publié le 31 mars 2021, la Banque mondiale (BM) évoque par exemple la lenteur de la progression du virus, le nombre réduit des victimes, la bonne tenue de la production agricole et même la remontée rapide des cours des matières premières. Quant à la reprise économique à proprement parler, elle ne viendra pas automatiquement malgré le décor déjà planté.

En 2020, il y a eu un retour timide de la croissance économique dans une Afrique subsaharienne qui n’a pas été submergée comme prévu par la crise sanitaire. La BM estime qu’elle devrait se situer finalement aux alentours de 2 %. Un « rebond » qui serait le fruit des mesures prises pour endiguer les nouvelles vagues de virus et déployer les vaccins anti-Covid.

Le rapport intitulé « La covid-19 : l’avenir du travail en Afrique et le nouveau paysage numérique » confirme que de nombreux pays de la sous-région d’Afrique subsaharienne ont bien résisté à la tourmente provoquée par la pandémie de covid-19. Les raisons commencent progressivement à se faire connaître. Même si de nombreux scientifiques, à l’instar du professeur Muyembe, coordonnateur du comité de riposte de la RDC, souhaitent davantage interroger la science à cet effet, la BM insiste pour sa part sur une combinaison de plusieurs facteurs. « Le virus s’est propagé plus lentement que prévu et a fait moins de victimes que dans le reste du monde. Cela tient aussi à la bonne tenue de la production agricole et au redressement plus rapide qu’attendu des cours des matières premières ».

Pour autant, rien n’indique à ce stade que les Africains pourront compter de nouveau sur des facteurs exceptionnels pour relever cette fois leurs économies. « La reprise économique dépendra de l’ampleur des réformes engagées par les pays pour soutenir la création d’emplois, encourager les investissements et accroître la compétitivité ». Toutefois, la tâche ne sera pas facile : « La résurgence de la pandémie fin 2020 et un appui budgétaire supplémentaire limité vont obliger les responsables politiques à mener une rude bataille pour continuer de consolider la croissance et améliorer les moyens de subsistance des populations ».

A l’actif du continent africain, il y a les investissements considérables consentis pour maintenir les économies à flot et préserver la vie et les moyens de subsistance des populations, note tout de même un expert de la BM, Albert G. Zeufack. « Afin d’intensifier ces efforts et d’ouvrir la voie à une reprise plus solide sur tout le continent, ils doivent mettre en œuvre des réformes ambitieuses qui permettront d’accompagner la création d’emplois, d’encourager une croissance équitable, de protéger les personnes vulnérables et de préserver l’environnement».

Pour l’exercice en cours, les premières projections situent le taux de croissance dans une fourchette comprise entre 2,3 et 3,4 %. Il s’agit des résultats qui seront conditionnés par l’adoption des politiques par les pays et la communauté internationale, poursuit-il. Cette reprise ne sera pas effective d’un bout à l’autre du continent africain. « Les économies pauvres en ressources naturelles, comme la Côte d’Ivoire et le Kenya, et les économies dépendantes de l’extraction minière, comme le Botswana et la Guinée, devraient enregistrer un rebond solide en 2021, à la faveur d’une reprise de la consommation et des investissements privés ». Pour l’Afrique centrale, la croissance va se contracter de 1,1 % en 2021, mais elle devrait progresser de 2,1 % en 2021 et 3 % en 2022.

Laurent Essolomwa
Adiac-Congo / MCP, via mediacongo.net
1239 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 01.04.2021 à 00:48

Que vive l'Afrique!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Lualaba : Mike Hammer estime que la lutte contre la corruption attirera les investisseurs
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : les États-Unis laisseront entrer début novembre tous les voyageurs entièrement...

Monde ..,

Covid-19 : les gestes barrières jetées à la poubelle à Kinshasa

Provinces ..,

Les frais de test de covid-19 passent de 30 à 15 USD entre le Burundi et la RDC

Société ..,

Maniema : Le prix du test Covid-19 passe de 30 à 20 $

Provinces ..,