mediacongo.net - Actualités - Nord-Kivu : Les limites entre la RDC et l’Ouganda auraient-elles déjà connu une modification ?



Retour Provinces

Nord-Kivu : Les limites entre la RDC et l’Ouganda auraient-elles déjà connu une modification ?

Nord-Kivu : Les limites entre la RDC et l’Ouganda auraient-elles déjà connu une modification ? 2021-04-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2021_actu/01-avril/01-04/udmf_pecheus_21_02145.jpg -

Cette question mérite mieux d’être posée, car plusieurs bouches en parlent actuellement dans le groupement Binza, en territoire de Rutshuru. Des suspicions à ce sujet se justifient du fait que les eaux de la rivière ISHASHA ont déjà été déviées, depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, par des Ougandais.

Les limites, telles que fixées depuis l’existence de la République Démocratique du Congo, il est connu que c’est la rivière Ishasha qui sert de limite naturelle entre le pays et son voisin, l’Ouganda. Ce cours d’eau se déversait dans le lac Edouard au niveau de Kagezi, dans le Rutshuru. Mais actuellement, depuis que ses eaux sont déviées, le cours d’eau se déverse dans le lac, au niveau de l’agglomération de Kyera. Entre ces deux agglomérations de Rutshuru, il y a une distance estimée à 7 kilomètres.

Tout en estimant que les autorités congolaises n’auraient encore pas été saisies de cette situation, l’on peut quand même penser que la limite frontalière avec l’Ouganda serait déjà avancée à ces sept kilomètres, sur le territoire congolais, à en croire nos sources dans la région.

« A partir de Kihangiro, après Lulimbi, des Ougandais avaient placé des sacs de sable sur le lit de la rivière Ishasha, et ses eaux avaient été déviées. Je fais savoir que les Ougandais ont déjà volé 7 km sur notre territoire», indique Aimé Mbusa Mukanda, notable et acteur socio-politique basé en territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Cela rend surtout victimes, les pêcheurs exerçant leurs activités sur le lac Edouard. Ils se font souvent arrêter par les éléments de la marine ougandaise, qui les accusent de violation des limites frontalières sur le lac.

Mukanda Mbusa appelle les autorités congolaises à se rendre sur le terrain pour diligenter des enquêtes sur cette question qui s’avère cruciale, et envisager des solutions rapides en vue d’éviter un éventuel conflit de limite entre les deux pays concernés, qui pourrait se manifester dans les prochains jours.


Le Haut Panel / MCP, via mediacongo.net
1301 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Fayulu, Muzito et Munubo opposés à l’arrivée des troupes ougandaises en RDC
AUTOUR DU SUJET

État de siège : Sama Lukonde appelle les jeunes enrôlés dans les groupes armés à déposer...

Société ..,

Beni : les FARDC saluent les frappes aériennes de la Monusco contre des positions ADF

Provinces ..,

Etat de siège au Nord-Kivu : la Monusco déterminée à accompagner les forces de sécurité de...

Provinces ..,

Attaque des ADF sur la route Beni-Kasindi : l’armée demande aux transporteurs de ne pas céder...

Provinces ..,